2006 sera l’année du mariage entre l’analyse d’audience et la gestion de la relation client

Comme tous les ans en début d’année nous assistons à une vague de prédictions sur les tendances de l’année à venir. En voici une qui a retenu mon attention : 2006 sera l’année du mariage officiel entre l’analyse d’audience et la gestion de la relation client. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces deux disciplines partagent le même objectif : une connaissance plus fine des clients et de leurs comportements. Pour vous en convaincre, il vous suffit de faire une recherche sur Google ou Technorati avec les termes web analytics et CRM.

Non, je ne suis pas en train de vous dire que Webtrends va racheter Siebel mais plutôt que nous allons assister à des rapprochements de ces deux mondes (partenariats, modules d’importation…). A votre avis, qui seront les premiers ?

Un commentaire sur “2006 sera l’année du mariage entre l’analyse d’audience et la gestion de la relation client

  1. J’ajouterais en plus la gestion de la qualité des sites, parce que lorsque l’on mesure l’audience et qu’on gère la relation client, on est forcément impliqué dans la qualité des sites. Ce ne sera peut-être pas pour 2006, mais 2007, j’en suis presque certain. D’ailleurs, Xiti, qui doit servir pour plus de 100 000 sites revendique publiquement son statut d’outil de gestion de la qualité. En guise de mariage, je pense donc que ce sera plutôt un ménage à trois. Mais en même temps, la qualité des services en ligne, j’ai tendance à ne penser qu’à ça et si ça se trouve, je me goure complètement.

  2. Je suis d’accord. D’ailleurs, je pense qu’Omniture propose déjà un outil type « export builder » qui te permet d’exporter en XML. Quant à XITI, ils m’ont indiqué qu’ils allaient sortir prochainement une possibilité de laison vers Business Objects. Finalement c’est peut-être pas seulement vers le CRM que les web analytics vont aller mais aussi vers les systèmes plus évolués de Business Intelligence…Et ce serait finalement assez logique que les interactions se passent avec ses deux type de systèmes.

  3. Si on arrive déjà à proposer une belle boutique en ligne couplée à une gestion de stocks efficace ce sera pas mal. Si en plus on parvient à proposer des stats croisées pertinentes, le tout pensé web et pas seulement éditeur de logiciel de gestion qui te-dit-que-c’est-comme-ça-et-pas-autrement et qui confond adresse email et url.Alors là oui on va pouvoir envoyer des newsletters ciblées. Si en plus on propose des tableaux de bord dont les interfaces très « utilisables » et modulables, ce pourrait aussi être une des facettes du web2.0. Si j’ajoute une composante « prix » en tenant compte du fait que le marché français est un marché de PME et qu’il serait bon de proposer des outils à des prix permettant d’envisager sérieusement le ROI Ps: A mon avis les 1° seront Cegid et Web-audimat.com ! I’m kidding mates ;)

Répondre à SdC Annuler la réponse.