N’oubliez pas que Google est votre premier utilisateur

Voilà un point de vue on ne peut plus tranché. C’est en substance le propos de Pete Stein (le patron de Razorfish, une des agences web les plus créatives au monde) dans cet article : Google-ize Your Website.

Pour faire court, le point de vue de l’auteur est le suivant :

  • L’internet est devenu trop grand ;
  • Google est le meilleur ami des utilisateurs qui cherchent quelque chose sur le web ;
  • Google est potentiellement un très bon ami pour ceux qui ont des choses à vendre ou des idées à véhiculer.

Lorsque vous concevez un site vous devez donc :

  1. Faire en sorte que vos pages soient optimisées pour les robots de Google
  2. Considérer que toutes vos pages sont potentiellement des pages d’accueil (les fameuses landing pages dont je parlais dans un précédent billet) ;
  3. Anticiper les changements de comportement, à savoir la manière dont les utilisateurs vont accéder à l’information (et donc à votre site) une fois que l’ère de suprématie de Google sera achevée.

Plus extrême vous avez ?

Un commentaire sur “N’oubliez pas que Google est votre premier utilisateur

  1. Bonjour, Mais est-ce vraiment nouveau finalement? C’est juste une nouvelle manière de dire qu’un site doit être conçu dès le début en ayant le référencement à l’esprit. Le côté extrême vient du fait que l’auteur focalise sur Google mais sinon, je ne suis pas choqué. Ai-je raté quelque chose? Emmanuel Douaud

  2. La google dépendance est encore très ( trop ) forte. Pour beaucoup de webmasters un blacklistage chez Google reviens à déposer la clé sous la porte. Du coup, effectivement l’optimisation de ses pages pour plaire à son altesse est une necessité plus qu’un choix . Quand un site n’a pas siffisament de budget pour varier les entrées de son audience ( faire de la pub, une campagne d’affiliation ..), le gros de celle ci vient des moteurs de recherches, et Google c’est 80% de la recherche en France. Alors surtout, à quand un vrai concurrent?

  3. Google est votre meilleur ami. Un slogan qui est malheureusement vrai. Après tout, plus de 8 personnes sur 10 utilisent google comme moteur de recherche. Pour casser ce monopole, il faudrait qu’un futur moteur de recherche innove et s’impose, chose pas simple dans l’immédiat mais réalisable à long terme.

  4. Google est potentiellement un très bon ami pour ceux qui ont des choses à vendre ou des idées à véhiculer. => les guidelines de Google expliquent que Google ne diot pas être un moyen pour faire de l’argent (excepté Adwords).

  5. C’est pas entièrement faux, tout dépend du site. Ceci dit, faire un bon site (du point de vue du code), c’est souvent déjà faire 90% de ce que Google aime.

  6. Depuis quelque temps, je réfléchissais afin de trouver comment adapter mon site aux faiblesses de Google. Ainsi, j’ai disons 10 000 pages et Google indexait le contenu de moins de 1000 pages, les autres n’ayant que leur URL dans la base de Google. En d’autres mots, jusqu’à la semaine dernière, si je faisais une recherche par contenu, Google ne trouvait que le 1/10 de mon site alors qu’avec des site:, il le trouvait au complet. Je me suis dit, pourquoi ne pas placer le contenu dans les URL ? Pas tout le contenu, bien sûr, mais au moins les particularités de chaque page. Ainsi, si j’ai une page concernant la commune de Saint-Profond, mon URL passerait de domaine.tld/geographie/12345.php à domaine.tld/geographie/12345.php?su=saint-profond. Pour cela, il suffit de relier les pages entre elles et de changer mes liens. Beaucoup de sites le font déjà. Je n’ai pas eu le temps de le faire parce que Google a tout à coup redécouvert mon site et a indexé tout le contenu (et un site:domaine.tld trouve 4 ou 5 fois plus de liens que la réalité). Tout ceci avant que je modifie mon site. Et ce n’est pas tout. Alors que les autres moteurs de recherche fouillaient dans les 10 000 pages de mon site en indexant seulement 100 d’entre elles, voilà qu’eux aussi deviennent plus actifs et se mettent à indexer toutes les pages. Alors, non seulement je n’ai pas eu (et pas eu le temps) à refaire mon site pour compenser une faiblesse de Google, mais par magie, tous les moteurs se sont améliorés en même temps (à l’intérieur d’un mois). Finalement, toutes ces discussions qui expriment de la frustation, elles ne servent qu’à faire disparaître la frustration et à donner des idées à ceux qui font des moteurs de recherche, même sans modifier son site…

  7. Google est aussi votre premier et plus important visiteur aveugle… Un site optimisé pour être bien « lu » par Google est un site bien codé et accessible au plus grande nombre.

  8. > bah … le site de l’agence est digne du web1.5. Pas d’AJAX dans le formulaire de contact. Comme si il fallait absolument mettre de l’ajax dans un formulaire de contact. Y en a vraiment qui snif un peu trop du web 2.0.. À part ça, je suis d’accord avec Emmanuel Douaud. Ce n’est pas nouveau. Le référencement est quelque chose à prendre en compte dans le développement, pas aprés. Ça fait longtemps que ces préconisations existent. Respecter les standards (respecter la sémantique etc..) permettent de macher une grosse bonne partie du referencement, comme le souligne Eric et Jérémie. Alors bien sûr, le type qui fout de l’ajax partout, peut toujours réver coté référencement..

  9. Google est votre ami est une des phrases que j’ai le plus répété dans mes classes. Alors non je ne pense pas que ce soit extrême, au contraire, je trouve tout ceci très sensé. 1- Concevoir un site internet, c’est le penser pour tous ces usages avant de coder 2- Etant donné l’importance de la part d’un moteur de recherche comme générateur de trafic (surtout pour des sites sans grands moyens marketing et publicitaires), étant donné que 80% de ce trafic provient de Google, Google est le meilleur ami de celui qui veut gagner de la visibilité. 3- Par Google (et les autres moteurs), l’internaute aura une navigation non linéaire sur votre site et la notion de ‘page d’accueil’ disparait. Toutes les pages sont possiblement des pages d’accueil. 4- C’est donc toute la conception du site qui doit être imaginée du point de vue de l’internaute qui débarquera sur le site par on ne sait où. Mais aussi de l’internaute qui percevra le site on ne sait comment (support, handicap, environnement logiciels …) 5- Google là aussi est votre ami puisqu’en travaillant dans son sens, on améliore grandement la compatibilité de nos sites et leur accessibilité. Donc, non, je ne dirais pas extrême. Juste serait le mot.

  10. Plus extrême vous avez ?
    « Google est le meilleur ami… des faibles d’esprit? »
    Un moteur de recherche reste un algorythme de tri. Très performant donc pour trier et classer une masse d’éléments en fonction d’une faible quantité de critères binaires.
    Optimiser une page pour Google c’est revoir son arbre html et sémantique pour le rendre compréhensible à cet algorythme. Ce qui dans les faits revient à diminuer ou limiter son contenu et surtout son sens.
    Optimiser vos pages est donc une très bonne chose si vous n’avez que de simples choses à y présenter : un produit à vendre, un service à louer…
    Mais sinon, allez vous appauvrir votre contenu juste pour attirer des visiteurs? Et ces visiteurs, est-ce vraiment penser à eux que d’avoir limité et appauvri votre contenu en le recentrant sur seulement un ou deux éléments ?

    Google n’est finalement qu’un index dynamique, un annuaire qui se met à jour tout seul et qui affiche ses listes non plus par ordre alphabétique mais selon des critères simplistes (popularité, densité de mot, etc…).

    Mais dites moi, pour trouver un restaurant samedi où emmener votre femme, vous ouvrez l’annuaire ou vous demandez conseil à votre meilleur ami qui connait vos goûts, ceux de votre femme, et comprend l’importance de ce dîner (votre anniversaire de mariage tout de même…)?

    Parceque fondamentalement, c’est de ça dont les utilisateurs ont besoin : de contenu de valeur, répondant à un nombre important de critères qui souvent sont subjectifs et variables dans le temps. Des contenus non référençables (on ne référence pas l’intimité et la saveur d’un restaurant gastronomique…).

    Et fondamentalement, c’est d’une méthode pour naviguer et trouver ces contenus dont nous avons besoin, et non d’un annuaire incapable de comprendre la moindre idée humaine, même simpliste!

    Pour conclure, je vous livre ma recherche préférée depuis des années, celle qui résume l’idiotie et la limite des moteurs actuels : « Pourquoi Google est-il si mauvais ?« 

  11. Bonjour ! Evidemment que coder propre n’est meme pas à dictuer! il n’y a pas besoin de google pour coder propre, tout le monde devrait le faire sans prétexte. Ceci dit, dire que google est notre ami, je pense que tu es dans une bonne classe ! :))) A bientot !

  12. Indexation Google de notre service gratuit Regardez comment Google a indexé notre version gratuite, c’est pas mal mais surtout très intélligent.Etant un générateur de site, et donc ayant beaucoup de sites sous notre URL webzinemaker.com, Google a créé un petit index avec un…

  13. Bravo pour ton site. Oui je suis d’accord avec vous google est notre ami quand ont sort dans les premiers résultats. Trop de sites sont perdus dans cet univers. Nick

Répondre à Jérémie Annuler la réponse.