L’impact des ordinateurs à 1 euro par jour sur le parcours client

C’est en janvier prochain que débutera l’opération « Internet accompagné » lancée par le gouvernement. Le principe est le suivant : les foyers aux revenus modestes (moins de 500 euros par mois) pourront bénéficier d’un ordinateur et d’une connexion haut-débit pour 1 euro par jour pendant 3 ans. Plus de détails ici et là :

Est-ce la fin de la fracture numérique ?

Oui et non. Oui parce qu’à 1 euro par jour, ces familles auraient bien tort de se priver, d’autant plus que ce dispositif est livré et installé par un technicien. Non parce que 500 euros pas mois c’est quand même pas grand chose. Que vont-ils bien pouvoir faire de leurs 500 euros par mois : commander des livres sur Amazon ? Acheter de la musique sur iTunes ? Faire leurs courses sur Ooshop ? Je ne pense pas.

Mais dans tous les cas de figure, proposer une alternative à la télévision dans des foyers qui ont désespérément besoin de rêver et de s’évader c’est une très bonne chose. Et puis à l’heure du web 2.0 et des modèles participatifs / communautaires, ce n’est certainement pas une mauvaise chose que d’offrir la parole à cette tranche de la population (la France de tout en bas).

Oui mais quel impact sur mon quotidien ?

Pour vous les annonceurs et les concepteurs de sites et services en ligne, cette nouvelle tranche d’audience va représenter un réel défi. D’une part parce qu’ils accèdent au statut d’internaute quasiment en même temps qu’à celui d’utilisateur de l’outil informatique. D’autre part parce qu’ils ne vont pas du tout réagir de la même façon que les internautes que vous convoitez au quotidien.

Concrètement, ces nouveaux internautes devront être traités comme une catégorie à part :

  • parce qu’ils débutent sur le web (ils ne connaîtront jamais l’ancienne page d’accueil de Yahoo!)
  • parce qu’ils ont beaucoup de retard à rattraper (sur les Skyblogs et autres sites sociaux comme DailyMotion) ;
  • parce qu’ils vont directement s’approprier des outils de communication modernes (Skype, webcam et cie) ;
  • parce qu’ils ont des revenus très limités.

Autant le dire clairement : vos mises en page surchargées, vos barres de navigation métaphoriques et vos textes alambiqués n’ont aucune chance de les toucher. Il va falloir frapper vite et fort :

  1. Bénéfice
  2. Promesse
  3. Action

C’est là où les techniques de conception comme l’ergonomie incitative et le principe de marketing de persuasion vont jouer un rôle crucial. A la fois pour les faire réagir et pour se démarquer de la concurrence. Le parcours client d’un internaute « tout frais-tout neuf » n’aura en effet rien à voir avec celui d’un geek qui surfe depuis des années.

Il ne faudra pas faire preuve de subtilité mais de pragmatisme : Votre offre présente-t-elle un intérêt réel pour eux ? Si oui, alors dites-le sans complexe. Si non, alors ne perdez pas votre temps et votre énergie (et votre budget) à convoiter cette part d’audience car ils ne réagiront pas aux mêmes messages ou stimuli.

Un commentaire sur “L’impact des ordinateurs à 1 euro par jour sur le parcours client

  1. c’est vrai qu’il s’agit d’un réel défi. Car reussir à adapter une interface pour deux publics avec un niveau d’utilisation différent mais qui ont un interet envers un même produit n’est pas chose facile. Vers la réappartition du KISS ? ;o)

  2. C’est peut-être pas plus mal de proposer des pages claires, simples, mais pas forcément stupides. Un peu d’air dans certaines pages surchargées fera du bien (encore qu’on peut faire quelque chose de bien avec beaucoup de contenu: voir Yahoo). Je ne suis pas un novice de l’Internet, mais j’aime bien quand ça va droit au but sur un site. La difficulté étant, comme tu le sous-entends dans ton article, de pousser à la navigation. Il me semble que Flickr, Google, Jobster ou Kayak sont dans un style assez direct.

  3. Oui parce qu’à 1 euro par jours, ces familles auraient bien tort de se priver Cela fait quand même dans les 30 € ce qui n’est pas si négligeable pour ces familles qui passent leur temps à faire des calculs. (dépenser 30 € pour un tout petit budget est plus compliqué que 100 € quand tu as un budget plus conséquent). Donc est-ce que ce sera un besoin suffisament important pour passer avant d’autres choses. Mais on sort du cadre de ton blog là…

  4. Excusez mon ironie: Pour 30€ par mois ils pourront lire les annonces de l’ANPE par Internet, et ils « gagneront » beaucoup en diminuant leur stress (y compris en temps passé à l’ANPE). Ceci pour dire que, vu comment c’est éprouvant et épuisant d’avoir à faire face tous les jours à ces agences de l’emploi et autres administrations, j’aimerais et je leur souhaite qu’Internet leur apporte une « backdoor » plus sympathique pour l’accès à leurs droits. J’espère aussi que les administrations saisiront l’occasion pour améliorer leurs sites Webs et réduire leurs coûts de « bureaux d’accueil et salles d’attentes ».

  5. Il faut tout dire, c’est un euro par jour sur trois ans. Ca fait quand même plus de 1000 euro l’ordinateur! Je trouve ça vraiment trop cher. Le gouvernement pourrait faire un effort: – auprès des constructeurs pour le matériel – pour les logiciels il existe de nombreuses solutions libres et gratuites – pour l’OS je suis certain que microsoft pourrait faire un geste – assurer une formation gratuite Et pas besoin d’une grosse bête de course pour faire tourner un navigateur ou un logiciel de messagerie. L’objectif c’est de donner accès à l’information pas de jouer au dernier jeu full 3D. On pourrait faire des pc à 200 euros. Alors venir dire 1 euro par jour c’est rien, c’est vraiment du marketing à deux sous. Le problème de la fracture numérique c’est dans un premier temps l’équipement mais ensuite c’est la formation, les deux vont de pair. C’est bien beau d’avoir un pc tout neuf mais faut-il encore savoir s’en servir. Contrairement à une télé c’est pas si facile pour le néophyte. Tout le monde doit y mettre du sien, les logiciels, les webmasters et le gouvernement pour assurer une formation. Et tu parles d « internet accompagné », j’aimerais quand même attirer ton attention que le module de formation personnalisé (tu choisis le sujet de la formation) coûte 50 euros par heure de cours. Tu penses vraiment que c’est à la portée des « familles modestes » ?

  6. Le tag ‘marketing de persuasion’ est très bien choisi pour cet article. Je pense d’ailleurs qu’il ne faut même plus parler d’adaptation de l’interface mais de paupérisation du discours démagogique. Le ‘demain on rase gratis’ n’étant plus crédible, la barre est fixée à un euro symbolique… Mais bon, si cela permet à certains de produire des discours intelligibles, concis et percutant…

  7. 6% du revenu, je suis pas sûr qu’ils en aient les moyens… Tout dépend bien sûr de la méthode de calcul. Mais 1000 euros pour un ordianteur et la connection, c’est plutôt bien. ::

  8. Katsoura, si je ne m’abuse, cette offre comprends la machine + l’abonnement + une formation + une assistance si besoin. L’offre ne comprend pas que le prix de la machine ;-) Sinon, j’ai tiqué sur cette phrase du billet : « Que vont-ils bien pouvoir faire des leurs 500 euros par mois : commander des livres sur Amazon ? Acheter de la musique sur iTunes ? Faire leurs courses sur Ooshop ? Je ne pense pas. » Moi non plus et c’est tant mieux pour eux et dans tous les cas, je ne pense pas que la fracture numérique se limite à la capacité de pouvoir acheter sur le net. Comme le souligne Papagrieng, rien que l’accès à quelques sites de services publiques, et j’ajouterai quelques sites d’information et de documentation gratuite, est déjà un plus énorme lorsqu’on a pas d’argent. Je rappelle au passage le principe d’Information literacy qui, à mon sens, est l’un des grands enjeux sociaux du moment : http://fr.wikipedia.org/wiki/Information_literacy Et puis j’ai aussi tiqué sur celle-là : « ces nouveaux internautes devront être traités comme une catégorie à part » Arrêtez de considérer ces gens comme des agneaux qu’on ferait rentrer dans une bergerie ! Ces futurs internautes n’ont pas (plus) d’argent mais ils ont un cerveau, ils seront aussi très vite acteurs du net, tout comme nous. Ils viendront commenter ce blog, ils créeront le leur, ils seront bientôt à vos coté et c’est super ! Arrêtez de penser au cliché du chomeur cinquantenaire alcolo, ou à la mamie qui n’a jamais touché un clavier et qui de toute façon ne passera pas la canicule, que nous sert la télé en permanance. Cette offre touchera aussi des familles entières avec des enfants, des ados, des étudiants, des jeunes en recherche d’emploi, des types comme vous et nous qui comprendront les bases en quelques minutes (ou quelques semaines… qu’importe ?), si ils ne l’on pas déjà fait auparavant sur leur (ancien) lieu de travail, dans des locaux associatifs, chez des amis, à l’école ou lors de la formation dispensée avec l’offre, ou via l’assistance fournie. Inutile de réserver une version « bêbête » à ces nouveaux internautes pour être bien sur de leur vendre les tapis de vos futurs clients annonceurs ! Pour une fois qu’on parle de la vraie accessibilité, celle qui concerne les 50 % de foyer non équipés !

  9. C’est tout simplement du foutage de gueule ! Avec 500 euros par mois c’est la super fauche alors foutre 30 euros par mois soit 6% d’un budget qui permet à peine de manger je veux bien voir …. l’état sera coupable de pousser au sur endettement ! Et pour une ligne à haut débitn il faut un toit, et être stable pendant 3 ans du coup !!! Bref …. c’est pas la solution !

  10. Oui mais même si l’on pourra toujours faire moins cher, il ne faut pas se tromper de combat : le problème n’est pas de payer 30 €/mois (pour une machine, un abo etc.) mais de ne toucher que 500 € mensuels pour vivre. À titre de comparaison, 30 € je ne sais même pas si c’est le prix d’un Petit Larousse ou d’un seul tome d’une encyclopédie ! Alors oui, on pourrait « s’étonner » que les plus pauvres puissent oser dépenser 30 euros par mois dans la culture et les loisirs du net mais perso, je trouve ça normal, et même plutôt rassurant pour eux. D’autant que contrairement à beaucoup d’autres de produits ou services qui ciblent couramment les plus défavorisés (et qui d’habitude ne pausent aucun problème de conscience aux marketeux !), cette offre est utile.

  11. Petit retour à la réalité loin du web 2.0 Un PC internet à 30 euros mois pour réduire la fracture numérique ? C’est bien de parler de PC et de formation mais je ne suis pas sur que le public visé soit situé dans des zones urbaines ou périurbaines. Et si la fracture était du à des zones non couverte par le haut débit ? Ils vont être content les gens paumés dans la savane française avec un PC et une connexion inexistante …

  12. Et si le gouvernement prenait les bonnes mesures : un Mac Book Pro avec connexion Wimax Mobile pour 1 euro par jour. ça aurait plus d’impact, non ? /Fred

  13. Si ça se passe comme pour les étudiants, ça na changera pas grand chose.. L’ordinateur à 1 euro restait un prêt bancaire : donc le dossier doit être accepté par la banque (garanties, etc…). ->résultat, les plus en difficultés n’ont pas pu en profiter, car leur dossier n’a pas été accepté par les banques…

  14. Il me parait indispensable de sensibiliser ces « nouveaux » contre toute forme d’escroqueries présentes sur la toile. Bien qu’il ne soient pas plus bêtes que quiconque, comme le souligne très bien Paulette, ce seront les premiers à tomber dans le panneau du fait de leur inexpérience. Car il y’a fort à parier que l’attrait exercé par cette nouvelle « clientèle » provoquera une recrudescence d’escrocs, qui détourneront ces beaux outils que sont l’ergonomie incitative et le marketing de persuasion afin de leur faire acheter n’importe quoi. Je suis convaincu que ces « nouveaux » aient conscience de l’utilité première d’une connexion haut débit dans leur cas est de s’informer, de communiquer, d’échanger et de se distraire. Encore faut-il bien connaître les services disponibles. Sans un minimum de « coaching », en ligne ou non, un débutant est aussi paumé avec Google qu’une fourmi dans une bibliothèque géante.

  15. Que vont-ils bien pouvoir faire des leurs 500 euros par mois : commander des livres sur Amazon ? Acheter de la musique sur iTunes ? Faire leurs courses sur Ooshop ? Je ne pense pas. C’est quand même extrêmement condescendant comme remarque. Et l’email, les sites de cultures, les services gratuits, la création, la formation, la découverte, le jeu, et j’en passe ? La majorité de l’internet est gratuit, il faut un peu sortir de son fauteuil de vendeur de web hein.

  16. Je pense aussi qu’il faudrait augmenter le plafond de ressources pour que cette mesure soit intéressante. Par exemple, il n’est pas si simple pour une personne seule qui touche le SMIC d’investir dans un ordinateur, un abonnement… et il y a là plus chance qu’en les aidant un peu, peut être pas autant, ces personnes fassent le pas.

  17. D’autant que le SMIC a été augmenté de l’équivalent de 1 € par jour cette année, ça aurait été un bon argument pour souscrire à l’offre ;-)

  18. rien n’est évident pour les personnes ciblées par cette mesure d’ordinateur à 1 euro… autrement dit, pour ces populations dites precaires ou eloignees de l’internet, si l’acces est un obstacle, les facultes socio-cognitives et les obstacles a l’apprentissage sont nombreux. bref, ce n’est pas avec 4 heures de formation (telle que cette initiative le propose) qu’on va résoudre la fracture numérique. l’une des vraies questions est de pouvoir accompagner humainement ces publics a avoir un parcours d’apprentissage de l’internet respectueux de leurs motivations, de leurs besoins… Bref, l’appropriation reste un vrai probleme pour eux. le revenu n’est pas tout… se greffe a cela des difficultes en terme de niveau scolaire, de conditions sociales et de rapport a l’emploi qui se surajoutent en terme de « fracture numerique ». quid d’une personne qui ne sait pas lire ? qui a des difficultes de vue ? qui comprend un vocabulaire de base ? etc. etc.

  19. Je suis d’accord avec Laurent. La population concerne par cette offre est doublement fragile : sans le sou et inexpérimentée. Sans aller jusqu’à évoquer la pédophilie sur le Net il va sans dire que cette population est idéale pour des escrocs en tout genre. Ou alors, il faudrait faire passer une loi interdisant la détention d’une carte bancaire à cette population (une carte de débit uniquement). Je sais, c’est autoritaire mais c’est quelque part pour leur bien (sic). db

  20. J’abonde dans le sens des commentaires #8 et #15, la question « Que vont-ils bien pouvoir faire des leurs 500 euros par mois ? » m’a même fait plus que tiquer, elle m’a fait bondir. Ah, les pauvres malheureux, quelle misère, ils vont même pas pouvoir s’acheter quoi que ce soit sur Amazon … C’est à CA que ca sert, le net ?
    Merdalors, quel con je fais, moi qui ai les moyens de m’en acheter, des conneries sur le net. 95% du temps que j’y passe est pourtant consacré à lire, m’instruire, rire, m’indigner, partager …

    Faut-il vraiment voir ces nouveaux arrivants comme des CLIENTS potentiels ? Faut-il vraiment les pousser à consommer davantage, plus qu’ils ne le peuvent ?

Répondre à richard Annuler la réponse.