Compte-rendu de LE WEB 3

Non rassurez-vous, je n’ai pas de problème particulier avec la grammaire (enfin si mais pas à ce point), mais c’est un peu compliqué de former des phrases avec un nom de conférence comme LE WEB 3. Bref, tout ça pour dire que c’était une journée sacrément intense hier.

Intense parce que ça fait toujours plaisir de croiser tout plein de beau monde (maintenant on appelle ça la blogeoisie) et parce que je retiens trois bonnes choses de cette conférence.

1/ Une intervention stupéfiante de Hans Rosling. J’avoue avoir été extrêmement surpris et profondément marqué par ce professeur suédois qui était venu parler non pas de web 2.0 mais plutôt du reste du monde (The real world and why it matters). Par reste du monde, comprenez les autres (pays non-développés). Il s’est ainsi livré à un exercice de style remarquable pour nous faire prendre conscience de l’évolution socio-démographique des pays émergents. Une démonstration brillante et très instructive conclue par l’annonce du lancement de GapMinder (un service de partage et de comparaison de statistiques ) ainsi que par ses propositions : libéraliser l’accès à l’information et à la connaissance au travers d’outils collaboratifs comme Wikipedia ou Youtube. Cette intervention a été récompensée d’une standing ovation largement méritée.

2/ Plein de goodies récupérés sur place : une carte de crédit valable dans Taatu (un univers virtuel à mi-chemin entre Habbo Hotel et CityPixel) ainsi qu’un magnifique badge Firefox. Rendez-vous compte… un badge… c’est encore plus vintage qu’un pin’s ! Bon ceci étant dit, il y a de fortes chances pour que les badges reviennent à la mode, notamment avec des ambassadeurs comme Nitendo et ses DSButtons.

Web3Goodies

 

3/ Un certain nombre de services innovants que j’ai découvert :

  • ArmchairGM, un wiki collaboratif sur le monde sportif ;
  • OpenServing, une plateforme de publication et d’hébergement entièrement gratuite (mais comment font-ils ?) ;
  • WAYN, un réseau social dans le monde du voyage lancé par le patron de Last Minute ;
  • SocialText Unplugged, la version hors-ligne et asynchrone de ce wiki d’entreprise (très intéressant comme principe).

Voilà, une journée qui finalement se révèle positive, malgré quelques déceptions :

  • une approche relativement dilettante de la part de nombreux orateurs qui n’avaient pas réellement préparé leur intervention ;
  • tous ces américains qui ne font aucun effort pour articuler dans le micro (se sont-ils seulement rendu compte qu’ils étaient dans un autre pays ?) ;
  • des changements de programme de dernière minute avec les interventions ce matin de Shimon Peres, François Bayrou et Nicolas Sarkozy (quel rapport avec le web 2.0 ?).

Et vous, vous y étiez ?

Un commentaire sur “Compte-rendu de LE WEB 3

  1. En fait je ne comptais pas payer pour y aller, mais comme j’ai été invité… /Fred PS : Vais-je devoir me justifier pour toutes les paroles que j’ai dites sur les 5 dernières années ?

  2. Pas du tout, mais cela m’a surpris voila tout. C’est d’autant plus intéressant que LLM se targue dans plusieurs billets et podcast du succès de son évènement, que les personnes présentes n’ont pas été invitées que tout s’est fait par le bouche à oreilles (ca s’appelle comme ça un buzz pour les non initiés?) bla bla bla…

  3. Ca me fait bien rire tout ça. Fred a finalement raison de croire à second life car vous être vraiment dans un monde virtuel lol.

  4. Salut Fred, Malheureusement je n’ai pas pu assisté à « Le Web 3.0 ». Bien que je me destine dans un futur très proche aux métiers du web cet événement reste un peu cher pour un étudiant. Mais heureusement que des gens comme toi proposent un feedback de l’événement.

  5. Bonjour Senor Cavazza, Je n’ai pas pu assister à cette magnifique conférence donc je me tourne vers vous pour obtenir de plus amples informations. Voici ma question : Avez-vous réellement découvert des services innovants ? (autres que des wikis étendus à de nouveaux domaines, des réseaux sociaux, etc.) Et dans la lignée, je voudrais savoir si un web 2.0 est envisageable aujourd’hui pour les PDA, Smart Phone et autres ? Si ce n’est pas le cas, peut-on donc considérer que la nouvelle génération web n’est possible qu’avec le haut débit ? Désolé de vous manger le cerveau ?? ;) Bonne journée à tous. Tom’son

  6. Bonjour tout le monde,
    il s’agit ici de ma première intervention. Je voulais tout d’abord saluer Fred, ça ma fait très plaisir de te revoir Lundi lors du LEWEB3.
    Concernant la mascarade de cette conférence je m’indigne aussi au sujet de cette ‘petite tromperie entre amis’ que nous avons subis ce Mardi 12 décembre. Il s’agit bien là d’une tromperie d’imposer pendant 30min le discours fleuve d’un candidat à la Présidence de la République.
    Je suis allé à cette conférence en remplaçant un collègue… je pense avoir été spectateur d’un grand changement de la ‘blogeoisie’ avec l’appropriation de la mass-politique au sein de l’agora 2.0 que représente le Blog.

  7. @ Tommasson > en fait des services innovants, il en sort tous les jours (enfin presque). Pas la peine de payer 500 Euros, il te suffit juste de lire régulièrement ce blog ou celui de TechCrunch. Concernant les PDA et autres Smartphone, dans la mesure où ils exploitent des sites et des services web « classiques », il n’y a pas de raison pour que l’on ne puisse pas faire du collaboratif / participatif sur ces terminaux. /Fred

  8. le titre de l’article du Monde est je cite « Le web3 ou comment faire de l’argent avec el web2.O ». Hum…. poser de la pub sur tous les blogs du monde où essayer de vendre des produits en ligne n’est pas en soi regrettable, vu que les internautes web2.O le demandent et achètent tous les jours. Réduire le web2.O a un espace marchand, c’est par contre inqualifiable. l’internaute lambda ne crée pas un blog ou ne fait pas vivre une communauté uniquement pour ce faire du fric, mais bien pour diffuser et communiquer avant tout. que certains rentabilisent leur présence, très bien, mais il serait de bon ton que nos amis industriels ne viennent pas nous casser les claviers avec leurs besoins de tunes, leur profit, leur rentabilité. par ce que si chacun vient pour faire de l’argent avec son blog, alors le web2.0 est déjà mort. fini les communautés, la liberté d’expression, etc. il ne restera que des posts RP-oriented et des communautés d’adsense. et ca, c’est la mort de l’internet comme la pub a tué la créativité du média télé. blogons heureux, blogons sans pub.

  9. Merci pour cette analyse de cette conférence du web 3.0. Toujours enrichissant de te lire. LL se permet à peu près tout, il se prend pour une reine d un royaume…qui petit à petit le fuit.

  10. A propos de Loic Le Meure: En faite, on peut considérer notre ami Loïc, comme un pro Sarkosiste. Mais cela ne me gène pas, car il a droit à ses idées, ses combats… Mais ce qui me gène, c plus sont implication dans une perception de la société mondiale. Franchement, j’ai été choqué par son attitude presque d’ado, carrément pro américain… Au début du forum, il sonde les nationalité présente dans la salle. Au moment de la France, il fait une mimique, genre c naze d’être Français.. Puis pour les USA, il fait un ouhai, en levant les bras, genre l’équipe de France vient de marquer un but. Je trouve cela déplorable pour un mec comme Loïc, qui est je pense fondamentalemnt un entreprneur. Mais je n’admets pas qu’il chie sur notre pays comme cela. Comme il le dit dans l’ITW de ses potes qui ont une sté de service,  » a c’est bien vous vous bouger le cul » Il me rappelle ces petits bourg qui étaient plein d’idée pour monter une boite, avec les moyens de papa, les relations de la famille…, le siège hêbergé chez le tonton qui est avocat et toucher en même temps le RMI pour l’argent de poche. si, si je vous assure… Toute cette frange de la populace qui n’a eu aucun problème pour étudier et faire un vcne à l’étranger, revenant de leur expérience US ou Uk, prêt à tout défoncer le système Français « d’assistés », car ils veulent gagner plus d’argent. Mais ils oublient tout simplement qu’il y a une putain d’energie et créativité ici. Le vrai problème, c de la débloquer. De débloquer les verrous de notre nation. De développer le sens de la création des ingénieurs, des développeurs, d’accompagner l’audace des entrepreneurs qui non pas hésiter à se foutrent en danger financier pour lancer « the idée ». C ce que je fais depuis 10 ans, avec mes moyens (souvent avec juste le capital d’une SARL). J’aime l’esprit d’entreprendre des américains, mais je ne chie pas sur les les milliers de combattant de l’ombre, entrepreneur, qui ne sont eux jamais invités à Davos comme un VIP, qui n’ont pas l’accès aux dirigeants des gros opérateurs télécomes, et comme par hazard, peuvent faire une interview de M. Sarkosy… Vous vous souvenez du film avec Eddie Murphy « un fauteuil pour deux »! Et bien, dans les milieux populaires (et par forcément en banlieux), il a plein d’Eddie Murphy. Certains, on même, réussi en vendant des tee-shirt au Américains. Y a surement plein de faute de Français dans mon texte, mais ça m’a un peu énervé de voir toto Lemeure chier sur mon pays comme cela. désolé pour le ton.

  11. J’avoue avoir été légèrement dérangé par cet élan d’enthousiasme envers la Silicon Valley et cette timidité à avouer être un entrepreneur français. Je pense que ce qui brouille notre perception de la situation est la méconnaissance de l’effervescence en cours sur la côte Ouest des USA. Il y règne visiblement une activité extraordinaire où tout semble possible. Tout l’inverse de la France où… c’est un peu compliqué (pour résumer la situation). Est-ce pour autant qu’il faut s’excuser d’être français ? Non pas forcément. Est-ce pour autant qu’il faudrait renvoyer tous ces américains à coup de pompes dans le derrière ? Non plus (à part ceux qui baragouine dans le micro ;-)) Même si cet évènement est légèrement parti en vrille sur la seconde journée, je pense que l’on peut quand même se féliciter d’avoir un Loïc Lemeur qui puisse organiser ce genre de rassemblement à Paris et non à Londres, Madrid ou Berlin. Car il ne faudrait pas oublier que l’Europe est grande et que les américains (investisseurs ou start-up) ont toutes les raison du monde de choisir d’autres pays : L’Angleterre pour la proximité culturelle et la langue, l’Allemange pour le volume, l’Espagne pour sont environnement socio-économique ultra-libéraliste… Bref, même si cette conférence me laisse une impression mitigée, je suis quand même bien content qu’elle ai eu lieu. /Fred

  12. Cela s’appelle une victime collatérale. Parmi les nombreuses voix ayant critiqué le grand sommet européen sur l’Internet organisé par Loïc Le Meur lundi et mardi à Paris, celle de Sam Sethi, rédacteur de TechCrunchUK, ne se fera plus entendre. Du moins plus sur le célèbre blog consacré à l’actualité du web 2.0: Sam Sethi a été remercié par Michael Arrington, patron de TechCrunch. Sethi dit s’être fait «virer par Arrington pour n’avoir pas retiré un commentaire de Loïc». Mais les versions sur ce licenciement sec divergent. «Trou du cul» Suite à un premier post critique sur le Web3, Loïc Le Meur en personne est venu réagir sur TechCrunchUK, écrivant, en anglais: «Sam, il n’y a pas de mot pour qualifier ton post ou ta personne. Tu n’es qu’un trou du cul (Asshole)» (ce commentaire a été retiré). Des insultes suivies d’excuses quelques heures plus tard. Mais entre temps, Sam écrit un autre message -effacé depuis-, mettant en avant l’insulte et annonçant la tenue de séminaires futurs au Royaume-Uni. Selon Michael Arrington, c’est précisément ce dernier point qui a motivé sa décision de virer son blogueur, car il n’avait pas été consulté et «encore moins donné son accord» sur ces futures conférences. TechCrunch partenaire du Web3 Michael Arrington l’explique sur son blog, la séparation «rien à voir avec les critiques exprimées par Sam». TechCrunch était certes partenaire du Web3, mais il n’y avait «aucun accord financier et Sam était libre d’écrire ce qu’il voulait», affirme Arrington, qui a décidé de mettre la division anglaise de TechCrunch en pause pour l’instant. La polémique est ouverte sur un second front. Ben Metcalfe relaie une rumeur: le compte de Sam Sethi chez l’hébergeur de blogSix Appart (pour qui travaille Loïc Le Meur) aurait été désactivé. Contacté par 20minutes, Six Appart dément formellement. Le blog personnel de Sethi reste accessible mais n’a pas été actualisé avec les derniers événements.

Laisser un commentaire