Vers une AlterBlogosphère ?

Je suis récemment tombé sur le manifeste de l’AlterBlogosphère : la blogosphère serait viciée, ceux qui en trustent les hautes marches sont des gens qui n’ont pas construit leur réputation par le net mais grâce à leurs réseaux et leurs compétences réelles.

Logo de l'xx

D’après les initiateurs :

  • Une grande partie des blogs « influents » sont victimes de lemeurisme, comprenez par là qu’ils parlent surtout d’eux (et oui alors, un blog est censé être un carnet web personnel, non ?) ;
  • Une grande partie des blogueurs sont des entrepreneurs, des cadres sup’ ou des consultants qui proclament fièrement que le web est leur métier et leur passion (oui effectivement, est-ce un mal ? Pour ma part, consacrer 2 heures par jour de sa vie pendant 4 ans pour un blog qui n’a jamais dégagé et ne dégagera jamais de revenus publicitaires ça peut-être considéré ou assimilé à une passion) ;
  • Une grande partie des blogueurs est de droite, les geeks et autres nerds sont des acharnés du  »bougisme » néolibéral (sans commentaire) ;
  • Une grande partie des blogueurs influents sont des vieux (c’est quoi un vieux ?).

Bon… pas de précipitation… il faut raison garder. J’imagine que derrière ces prises de position un peu… maladroites se cache une motivation et des ambitions un peu plus sérieuses. Je sais bien qu’il est facile de critiquer un billet vite rédigé mais l’auteur aurait néanmoins pu mesurer un peu plus l’ampleur que pourrait prendre ses propos…

Bref, tout ça pour dire que je nourris des sentiments partagés vis à vis de ce mouvement qui milite contre la blogosphère des « barons du web » :

  • d’un côté je ne peux m’empêcher de me sentir visé par ce manifeste (surtout lorsque je regarde le classement des top blogs français) ;
  • d’un autre côté, je me dis que c’est plutôt une bonne chose de se démarquer, quoique je n’avais pas réellement observé une réelle domination ou influence des barons de la blogosphère sur la multitude des blogs en France (on parle de plus de 5 millions de blogs).

Attendons de voir évoluer ce mouvement pour qu’il nous détaille de façon plus précise ses réelles motivations. Si les membres de ce mouvement souhaitent s’exprimer dans les commentaires, alors ne vous gênez pas et n’oubliez pas le lien vers votre blog, c’est bon pour le page rank ;-)

Un commentaire sur “Vers une AlterBlogosphère ?

  1. J’ai quelques doutes sur l’objectif du « top blog français » vers lequel tu pointes : voir apparaître le blog de J. Berrebi cité et ne pas voir le blog de D. Glazman me surprend quelque peu…

  2. Les mecs d’Alterblogosphère viennent d’inventer le concept d’eugénisme appliqué aux blogs : au lance-flamme les « barons » (qui ça ?) et que vive la race (aryenne ?) des blogueurs purs. j’ai l’air de plaisanter comme ça mais quand tu lis un peu ce genre de blog et quand tu vois qui les soutient ça fait peur quand même. Les fachos de gauche débarquent ?

  3. hé hé, loin de moi l’idée de faire de la diffamation par commentaires interposés :) ici ce n’est pas le blog de l’apologie du canabis. et tout cas Neo n’a pas tord, il est bien à gauche notre alterblogeur, cela dit avec un mouvement pareil, on aurait pu s’en douter. il ne reste plus qu’à inventer un espace virtuel Porto Alegre et le tour est joué pour lui. et pleins de « vieux » blogeurs se rebiffent ici, un coup d ejeune pour certain? ou un complexe sur leu age? a quand la blogosphère du 3ème age?

  4. Si faire de l’alter-blog c’est aussi efficace que de trouver une alternative à la constituion européeenne, ça n’ira pas loin. (eh non, je n’ai pas oublié ce mauvais épisode politique franco-français, et je ne suis pas prêt de l’oublier)…

  5. Je crois qu’il faut voir dans ce mouvement, certes un peu maladroit dans son expression (jeunesse oblige), une réaction assez saine. L’espace internet est vu dans l’imaginaire de chacun, comme une place publique d’expression totalement libre. Donc quand des blogs ou des sites, viennent occuper l’espace à grand renfort de PageRank, je comprend que cela puisse énervé. Il ne faut pas confondre « pages visitées » avec « qualité du discours ou des idées ». Et quand en plus de cela, certains profite de cette notoriété 2.0 pour faire du business ou de la politique…alors là…mon général… Il est dommage de ramener le moindre mouvement du net à soi ( « me sentir visé », « victimes de lemeurisme »,…) ou de parler de la « bulle » du net en parlant du top blogs français. On sait tous que la plupart des chansons du top 50 sont commerciales et anti-artistiques… (en 2 mots de la merde). Donc vive les contre-mouvements, les antis-antis, vive l’expression libre (2.0 ou pas)?

Laisser un commentaire