Quelques prédictions pour la gestion de contenu en 2007

Le site CMS Watch nous propose en ce début de semaine une série de prédictions sur le marché de la gestion de contenu : Predictions for 2007: The elusive quest for simple.

Vous vous doutez bien (au vue du titre) qu’il y est principalement question de productivité, d’efficacité et de simplicité. Dans cette liste vous pourrez ainsi retrouver des prédictions de bonne augure (comme la baisse des prix des licences ou l’avènement des SOA), mais également des prédictions qui vont faire grincer des dents (comme le retour à des interfaces d’administration minimalistes suite à de nombreux aberrations à la sauce Ajax ou le retour des workflow).

Bref, des prédictions à suivre de près. Rendez-vous en fin d’année pour faire le bilan !

Un commentaire sur “Quelques prédictions pour la gestion de contenu en 2007

  1. Le retour des interfaces d’admin minimalistes va quand même à l’encontre des demandes clients (des miens en tous cas). enfin, disons qu’ils ne demandent évidemment pas des usines à gaz, mais des outils permettant des gains de productivité, et pour moi une « RIA d’admin » me semble vraiment la solution adaptée (si l’on se débarasse des problèmes de fiabilité soulevés par cmswatch)

  2. Tu penses à quoi en matière d’aberrations à la sauce Ajax? Concernant le SOA certains CMS intègrent l’analyse sémantique et la génération automatique de keywords, c’est à ça que tu fais référence?

  3. en tant que developpeur, je suis partisant d’une interface simple, car l’utilisateur est souvant géné par les fonctionnalités qu’il a lui même demandé (ou plutôt que son supérieur a demandé pour lui). Cepndant, je pense que le client (qui me fais vivre) n’est pas prêt à choisir moins de fonctionnalités pour avoir une productivité plus élevée.

    
    
  4. Non en fait c’est l’auteur qui parle d’interface d’administration réalisées avec de l’Ajax et qui visiblement posaient plus de problèmes qu’elles n’en résolvaient. /Fred

  5. Et cet auteur n’a pas tout a fait tord Fred, Plus c’est simple, mieux c’est. Certain CMS open source ont compris et bien d’autre devrais comprendre ce fait. Pour ce qui est du workflow, tout dépend de l’usage que tu fait de ton CMS. Et la façon dont il est administrable, pour certain que j’ai deja essayer, ce n’est pas vivable. Je parle, encore la, du Open Source, j’ai jamais essayer un CMS avec licence Propriétaire.

  6. Je pense exactement le contraire que l’auteur de cet article. Comme tout ce qui est à la mode, il est facile de critiquer Ajax. Pourtant l’auteur se contredis lui même en opposant ajax à la simplicité. Puisque ceux qui utilisent des interface d’admin en Ajax le savent bien : ça ne fais pas que simplifier la vie, ca la rends merveilleuse ;-) Les Workflow … tiens parlons en. Une véritable catastrophe pour la simplicité d’utilisation et la produictivité. Je me rappelle de longs moments a m’endormir devant mon interface le temps que les fichiers soient « workfloatés ». Et si en plus on pousse le vice à enlever de l’ajax (rechargement de pages), ca devient du masochisme :) Si on veut pousser les clients à ne plus mettre à jour leur site (qui beaucoup sont neophytes), alors oui, suivons ces bons conseil !

  7. CMS Watch s’intéressent avant tout à l’Enterprise Content Management qui concerne principalement les grands comptes. Personnellement, je n’ai jamais rien lu de bien innovant sur le site (ce qui n’est pas vraiment étonnant vu leur cible :P). Mais pour en revenir au sujet, je pense que la question n’est pas dans les techniques qu’on utilise pour animer nos interface d’administration et de gestion de contenu. Le problème d’utiliser AJAX dans les interface n’est pas un problème si c’est bien maîtrisé et surtout utilisé à bon escient. Certains ont su le faire, d’autres pas. Reste qu’on est sur des techniques encore jeunes, et qui dit jeunes dit tatônements. Par exemple, pour MODx (un CMS open source) nous étions parti sur script.aculou.us et maintenant nous avons switché vers mootools car plus modulaire, se dégradant mieux et aussi plus léger. Les retours d’expérience nous aident à progresser. Mais le vrai challenge, c’est de partir des besoins utilisateurs pour construire les interfaces : autrement dit, cesser de re-copier ce qui s’est toujours fait dans le domaine et adapater l’interface aux différents utilisateurs (admin, designers, responsables éditoriaux, éditeurs…) afin que l’outil soit un facilitateur et non un frein. On oublie souvent qu’un outil est un moyen et non une fin. AJAX permet d’enrichir les interfaces : faisons le, mais faisons le bien ! Enfin, en ce qui concerne les interface minimalistes, c’est à mon sens un progrès uniquement : si la simplification est un processus réfléchi (de quelle fonctionnalités tel ou tel type d’utilisateur a besoin -> principe de pareto 20% des fonctions satisfont 80% des besoins) si elle laisse les fonctions avancées accessibles (celles-ci étant choisies en fonction du profil de l’utilisateur connecté)

  8. Ajax, comme toute technologie, peut être bien ou mal utilisée, mais il est indéniable que bien utilisée elle peut apporter de gros gains de productivité et mettre à la portée de « simples mortels » des manipulations qui auraient requises l’intervention de développeurs auparavant; voici deux petites vidéos qui montrent comment certaines fonctionnalités disponibles dans des bibliothèques javascript comme openRico (le drag and drop notamment) ont été utilisées pour apporter un réel plus dans le cadre d’un CMS hébergé : http://aide.kiubi.com/La-gestion-de-l_Apparence.html

Répondre à Matt Annuler la réponse.