De l’utilité des réseaux sociaux verticaux

Souvenez-vous, il y a quelque temps (presque un an !) je prédisais la montée en puissance des réseaux sociaux de niches (ou réseaux sociaux verticaux) : Mes prédictions pour le second semestre 2006.

Les réseaux sociaux de niche sont aujourd’hui nombreux (dernier en date : NaturallyCurly, le réseau social des frisées) et la tendance va s’accélérer.

Je vous propose ce matin de prendre un peu de recul avec ce très bon billet : Où Babelio devient sérieux et aborde la question de l’utilité des réseaux sociaux verticaux.. Il y est question de la relation entre l’attractivité d’un réseau social et la taille de sa cible. L’auteur du billet sait de quoi il parle puisqu’il est le fondateur de Babelio, un réseau social pour les passionnés de lecture qui prend exemple sur LibraryThing.

Bref, une réflexion très intéressante pour celles et ceux qui s’intéressent au sujet et qui souhaitent savoir pourquoi il ne peut y avoir qu’un seul MySpace et pourquoi l’avenir est dans les niches… et l’interopérabilité.

Un commentaire sur “De l’utilité des réseaux sociaux verticaux

  1. OpenId pourrait bien être, je crois, l’une des clés de la réussite. Quelqu’un s’en va en toucher deux mots à tous les joyeux propriétaires de ces réseaux ? Si ces réseaux pouvait se faire le fer de lance de cette technologie, voilà qui constituerait un pas de plus vers l’unification de la gestion d’identité.

  2. L’unification de la gestion d’identité, je ne sais pas si ça me pas plus peur que la multiplication des identités… Autrement, je suis créateur de communautés de niches depuis longtemps. J’y vois également l’avenir. Les communautés à taille humaine sont très différentes des grandes communautés. Elles sont généralement porteuses de sens (peut-être pas celle des frisés naturels mais bon :-), ce qui assure une véritable pérennité à l’ensemble. En revanche elles sont très sensibles aux problèmes de personnes.

  3. En fait OpenID est utile pour faire de l’authentification. Comprenez par là que ça évite de créer un compte (login + mot de passe) mais pas un profil. /Fred

  4. Interopérabilité & Réseaux sociaux verticaux
    L’interopérabilité est en marche, ça bouge fort et les frenchie’s startup sont hyperconsciente et hyperprocreative/reactive. :)

    OpenId pourrait bien être, je crois, l’une des clés de la réussite
    Sans aucun doute un acteur essentiel même si l’idée d’ unification de la gestion d’identité peut vraiment faire peur par les problématiques éthiques qu’elle soulève. …a mediter

  5. Je n’y vois pas de problème éthique dans le sens où une foultitude de serveurs OpenID peuvent exister (il est tout à fait possible de monter le sien). On aura donc jamais un seul acteur pour gérer toutes les identités du monde. En tous cas, c’est dans ce sens que je crois qu’il faut creuser :)

  6. Un nouveau site vertical vient de sortir : proagora.com
    Il permet de mettre en relation les professionnels .NET ou Java. C’est un autre exemple qui montre que les sites généralistes type Monster (pour les offres d’emploi) ou LinkedIn/Viadeo/Xing (pour les réseaux de relations) ne sont pas satisfaisant car non ciblés. Aujourd’hui, les experts et les entreprises peuvent créer leur profil sur proagora.com. Un expert peut mettre en avant son expérience et ses contributions (articles, livres, conférences, sites, etc.). Une entreprise peut se présenter aux experts et poster des offres d’emploi. Prochainement, les experts et les entreprises pourront se mettre en réseau.

Répondre à motril Annuler la réponse.