Banques P2P : la France sera-t-elle le prochain marché-cible ?

J’ai déjà eu de nombreuses occasions de vous parler des banques P2P (Bientôt des banques P2P en France ?) et notamment de leurs implantations en Europe (L’invasion des banques P2P). Et bien figurez-vous que l’invasion continue, puisqu’après l’Angleterre, les Pays-Bas et l’Allemagne, c’est au tour de l’Italie où l’anglais Zopa compte bientôt s’implanter : Zopa.it.

ZopaIt

 

Si le marché le veut… ces banques nouvelles générations s’installeront en France, ce n’est qu’une question de temps. (via Springwise)

17 commentaires sur “Banques P2P : la France sera-t-elle le prochain marché-cible ?

  1. L’absence d’un zopa.fr n’est-elle pas dûe à des restrictions juridiques propres à la France ? L’offre et la demande pour des emprunts/placements à 6% est, à mon avis, bien présente !

  2. T’as des actions chez P2P, Fred ? Parce que tu fais des invocations sur ce sujet bancaire tous les mois en ce moment… N’oublie pas de bruler des cierges, aussi. Faudra d’abord que les banques passent au 1.0 =;-))

  3. Oui, il existe des restrictions juridiques propres à la France. Mais si mes (maigres) connaissances en droits sont exactes, la législation européenne prévaut sur la nationale, non ? Et avec 3 pays de la zone Euro autorisant les banques P2P (Allemagne, Pays-Bas et Italie), il ne devrait pas tarder à y avoir une « jurisprudence » ou un équivalent. /Fred

  4. La législation européenne prévaut bien sur le national, mais en France, on ne l’applique que si ça nous arrange (ex : les paris en ligne)… Je pense que zopa va se heurter à l’amf. P.S : Ton blog…de la bombe :)

  5. En tout cas se serait une bonne chose que cela vienne en France. Car ces P2P bank ont un role a jouer que les banques ne remplissent pas.

  6. Au sujet de banques… je me demande ce que PayPal va faire de sa licence de Banque Luxembourgeoise… Si ne je me trompe pas, une licence dans un pays de l’Union équivaut à une licence partout dans l’union, non ? Et Paypal s’y connait déjà pas mal en finance « alternative » et en P2P, non ?

  7. La difficulté sera aussi de se procurer l’historique des crédits d’une personne et en France ce n’est pas facile. Maintenant, il y a des solutions annexes qui répondraient à ce problème. Mais c’est pas gagné! La France est aussi un cas a part au niveau banquaire en Europe.

  8. Effectivement il ne sera pas possible de récupèrer les historique du crédit. Les fichiers positifs (historique des crédits en cours et des remboursements par individu) sont illégaux en France où seuls les fichiers négatifs (fichier des interdictions bancaires et fichier des incidents de paiement) peuvent et doivent être utilisés pour l’octroi d’un crédit. Pour le moment, le développement des service de financements P2P en France apparaît comme difficile : 1 les français sont relativement peu endettés et moins attirés par le crédit à la conso que certains voisins Européens. 2 Aucune base pour « noter » les emprunteurs que leurs propres déclarations (attention aux escrocs). 3 Un marché Français ultraconcurrentiel et des taux d’intérêt encadrés par un texte de loi : l’usure, et des taux globalement plus bas (si, si!) que dans les autres pays Européens. Ce qui nous laisse donc des prêteurs peu éclairés (risky business), des emprunteurs a priori plus risqués, et des taux d’intérêts en rémunération du risque qui ne peuvent pas dépasser le seuil de l’usure (sur les prêts à la consommation amortissable 8,72% TEG au dessus de 1524€ prêtés). Sans oublier une concurrence acharnée avec un taux moyen des prêts amortissables à 6.54% au T1 2007). Les barrières à l’entrée d’un Zopa : Le prêt de particulier à particulier est très strictement réglementé en France. De plus, il faut considérer que les risques de crédit sont propres à chaque pays (culture et fonctionnements différents). Il est donc difficile pour une société étrangère d’évaluer le risque et de présenter une offre concurrentielle mais rentable dans ce marché saturé (exemple : échec de Egg, ). Le P2P est différent, mais les risques pour les prêteurs dans les conditions actuelles sont trop importants et justifierait soit un taux de rémunération impossible (loi sur les taux d’usure), soit que Zopa ou un tiers propose une évaluation statistique des risques de crédit (compétence nationale des banques ou société financière indispensable). Il semble probable que ce type de service voient le jour en France (quand les directives Européenne seront créées et enterrinnées) soit avec des intervenants nationaux (banques ou sociétés financières déjà existantes), soit par le biais de partenariats (besoin de la compétence d’évaluation a priori du risque client sans faire appel au fichier positif). Pas simple et peut-être pour demain donc.

  9. Bonjour à tous,

    Nous sommes en train de développer un système proche de celui de Zopa ou de Prosper pour le marché français, mais comme vous le savez sûrement il n’est pas encore possible de finaliser ce projet du fait des réglementations strictes en France. (article L 511-9 du code monétaire et financier)
    Nous sommes actuellement en pleine procédure administrative afin de faire revoir cet article, et ainsi permettre aux Français d’utiliser un système que leurs homologues Anglais, Allemands, Italiens, Néerlandais … utilisent déjà.

    Nous sommes intimement persuadés du bien fondé de cette demande qui repose sur des arguments de solidarité, de justice et d’équité.
    Cependant, nous avons besoin de votre aide afin de faire entendre notre voix et appuyer nos réclamations.Pour cela vous pouvez vous inscrire sur le site http://www.p2pcredit.fr et laisser vos messages ainsi que vos attentes en vue d’un éventuel lancement en France.

    Merci pour votre soutien et à bientôt sur http://www.p2pcredit.fr .

  10. OFFRE DE PRET ENTRE PARTICULIER

    Je lance à partir ce jour les accords de crédit particulier communement appelés « PRET PARTICULIER » Je n’exige pas de conditions particulières,veuillez me contacter seulement à mon adresse mail:leducalphons@yahoo.fr pour les conditions.

  11. Cher Demandeurs,

    Je me nomme FRANCK HOOSTER.J’engage à partir de ce jour le pret entre particuliers avec un taux d’intérêt très interessant de 3 à 2.5 %.Je suis à londre pour affaire avec mes collaborateurs.Je crois avoir lu une annonce sur internet ou vous demander un prêt.Si vous êtes toujours demandeur, vous pouvez me joindre à cette adresse :franckhooster@englandmail.com ou à ce numero:00447031856881.

    THANKS YOU

  12. bonjour,

    Vous souhaitez bénéficier d'un crédit pour réaliser le projet dont vous rêvez,cependant aucune institution financière n'accepte de vous faire un prêt.

    Malheureusement il se trouve que vous n'avez pas les moyens, Vous êtes sans emploi ou fiché en Banque ou vous faîtes objet d'interdit bancaire.
    Désormais cela ne devrait plus vous poser de problème.
    Vous pouvez emprunter facilement de l'argent entre 1000 et 500.000€ sur une durées de 1 à 20 ans au taux d'intérêt très étudié fixé à 2% et ainsi pouvoir enfin réaliser vos projets.

    Ps :n'hésite pas à me contacter pour plus d'information sur la demande de prêt souhaitez.

    E-mail: gernone@live.fr

    Cordialement.

  13. Les périodes de crise sont propices à l’innovation, y compris en matière d’argent. LCI l’a bien compris et a entièrement consacré son émission « Plein Ecran » à l’argent et à la finance 2.0 : crédit de particulier à particulier et financement de projets en P2P (peer-to-peer) ont été mis à l’honneur.

    L’émission de Cédric Ingrand a parlé d’argent, de crédit, d’investissement et pourtant, aucun banquier n’était présent sur le plateau. Et oui, pourquoi faudrait-il toujours passer un banquier pour financer un projet ? Et si l’on faisait autrement ? La crise a montré des signes évidents de faiblesses structurelles dans le domaine de la finance avec des lourdes conséquences en matière économique et sociale.

    Et si l’on écoutait le point de vue d’entreprises nouvelles qui permettent des modes de financement alternatifs ? LCI a présenté 3 entreprises dont le point commun est de mettre directement en relation ceux qui ont besoin d’argent avec des internautes qui sont prêts à les financer, sans passer par une banque.

    Invités de l’émission : Arnaud Poissonnier (Babyloan), Jeremy Oinino (Koeos/CapAngel) et Jean-Christophe Capelli (FriendsClear)

  14. Bonjour

    Je suis Mme Boulassy Edith Fonctionnaire de nationalité Française vivant depuis plus de 15ans en BELGIQUE .

    je vis entre France , La Belgique et la Côte D’ivoire et les états Unis ou je fais mes affaires.
    Afin de tisser des relations d’affaires et surtout agrandir mon chiffre d’affaire, j’ai décidé de faire des prêts allant de 2000,00Euros à 4.000.000,00 Euros avec un taux d’intérêt relativement bas par rapport aux banques .

    Suite à un entretien avec l’un de mes conseillers financiers , nous avons décidé d’accorder des prêts pour aider des particuliers qui n’ont malheureusement pas accès aux banques avec leur conditions difficiles à remplir.

    1-Si vous avez un projet fiable nécessitant un financement allant de 2000,00Euros à 4.000. 000,00 Euros ,et que vous ne disposez pas de moyen pour sa mise en route, je vous prie de me contacter afin de voir ensemble comment collaborer et permettre la réalisation de ce projet dans les meilleurs délais .

    2- vous avez des crédits à rembourser , dans ce cas vous pouvez prendre un prêt qui pourra résoudre le plus rapidement vos problèmes soit avec votre banque ou aussi avec des sociétés.
    Vous pouver me contactez a ce email suivant: edith.boulassy@hotmail.fr

    Bien à vous

    Mme Boullassy Edith

Répondre à HOOSTER Annuler la réponse.