MTV + The Lounge = Virtual Lower East Side

Il y a quelques mois, je vous annonçait dans un précédent billet le lancement d’un univers virtuel essentiellement basé sur la musique, le chat et la dimension sociale : The Lounge.

Ce dernier fait des émules et se trouve pour l’occasion un partenaire de choix avec MTV. Il semblerait en effêt que la chaîne musicale soit en train d’expérimenter un nouveau concept : Virtual Lower East Side (qui repose sur la technologie de The Lounge). L’idée consiste à modéliser tout un quartier de New York (le Lower East Side) où les avatars pourraient déambuler et écouter les différentes prestations (virtuelles) groupes de musique (réels). Ce dispositif est doublé d’une sorte de réseau social où les membres décrivent leurs styles de musique préférés ainsi que les endroits (virtuels) où ils aiment trainer pour éventuellement se donner des rencards. Plus d’infos ici : MTV’s Virtual Lower East Side Takes Shape.

Vous n’êtes pas convaincu ? Pourtant vous devriez. Premièrement parce que MTV n’en est pas à son premier essai avec les univers virtuels (ils éditent déjà 3 univers basés sur la technologie de There : Virtual Hills, Virtual Laguna Beach et Virtual Pimp My Ride). Deuxièmement parceque MTV est plus qu’une chaîne musicale, c’est une authentique religion qui dispose d’un levier de marque unique au monde (seul Nike peut prétendre à une influence comparable) qu’il peut mettre à profit pour convertir ses téléspectateurs en avatars.

La petite histoire ne dit pas si le réseau social de VLES est compatible avec MTV Flux (une précédente tentative dont vous pouvez avoir des détails ici : MTV Flux: Don’t Compare Us to MySpace). En tout cas ceci confirme la volonté de Viacom (la maison mère de MTV) d’investir massivement dans ce qu’ils appellent les univers en 4D (la quatrième dimension étant selon eux « sociale »).

Prochainement sur ce blog, un test de ces quatre univers…

Un commentaire sur “MTV + The Lounge = Virtual Lower East Side

  1. Je rejoins ton analyse quand tu estimes que MTV possède un univers de marque tellement riche qu’il peuvent se permettre de légitimer une présence dans les univers 3D sociaux (appelons-les comme ça !). Je pense que beaucoup d’autres marques sont tentées de suivre le même chemin à savoir lancer leur propre univers virtuel plutôt que de s’installer sur un univers virtuel global imposant certaines limites (perdu dans la masse, limite de l’outil, …)

    J’en avais parlé notamment dans « Les univers virtuels de marques »

Laisser un commentaire