Nous sommes tous des télé-vendeurs (ou télé-détracteurs)

Avec l’avènement des services de partage comme Dailymotion, Youtube, Jumcut, Revver… la vidéo en ligne s’est fortement banalisée. Et pas seulement le fait de regarder des vidéos, mais plutôt d’en produire : extraits de soirée bien arrosée, chutes à vélo, parodies de chanson à base de lip-synch… Ces services hébergent la longue traîne des vidéo-amateurs, une sorte de vidéo-gag 2.0.

Oui mais voilà, ces vidéos-amateurs représentent un enjeu énorme pour les marques, gigantesque même. En témoigne cette célèbre vidéo d’une jeune américaine expliquant les raisons de sa séparation avec son petit copain tout en s’amusant avec sa webcam (près de 2 millions de visionnages) :

Parfois les marques peuvent bénéficier du soutien informel de clients enthousiastes, à l’image de ce petit garçon qui nous détail son dernier achat (un robot Bionicle) :

http://www.dailymotion.com/swf/5Hsogu33bqESyaIlI

Mais parfois ça peut aussi faire très mal comme ce client d’une compagnie aérienne qui nous raconte son calvaire (Delta Airlines Passengers Stranded for 7 Hours on Tarmac) :

Bref, la vidéo est maintenant la nouvelle arme des évangélisateurs ou des détracteurs, et son impact est d’autant plus fort que le témoignage paraitra authentique (avec du grain, des problèmes de cadrage et de son…). Pour en savoir plus sur ce phénomène, je vous recommande vivemence livre : Citizen Marketers: When People Are the Message.

Un commentaire sur “Nous sommes tous des télé-vendeurs (ou télé-détracteurs)

  1. Effectivement c’est super pour la « transparence » mais ça facilite du coup énormément les manipulations (on a pu le voir pendant la campagne présidentielle avec les fausses vraies vidéos de Ségolène).
    Ceux qui ont peur de la vidéosurveillance devraient surement d’abord penser qu’elle est plus importante que jamais : presque tous les téléphones mobiles sont à même de capturer des séquences d’images et de provoquer des troubles difficilement gérables.

  2. Bonne remarque cet article.

    Etant donné que la place de l’internaute n’a jamais eu autant d’importance et que l’internaute n’a jamais été aussi actif, c’est le consommateur, en même temps que l’internaute, qui est acteur du Web.

    On vit avec les marques, elles sont donc « a forciori » présentes dans les vidéos de nos vies.

    Mais comme le dit Oncle Tom: attention aux manipulations (y avait un site de soit-disant fans de PSP qui était en fait Sony déguisé).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s