Les boutiques de commerce en ligne ont encore des progrès à faire

Je vous propose de lire ce matin ce très intéressant billet sur l’optimisation ergonomique des boutiques en ligne: Ecommerce Usability Study Shows Etailers Can Improve. Il y est question d’une étude réalisée par Future Now sur près de 300 boutiques en ligne.  Ces boutiques ont été évaluées à l’aide d’une grille d’analyse comprenant 69 critères qui a permis d’établir un score et un classement :

  1. SmartBargains (67 %)
  2. BestBuy (66 %)
  3. CompactAppliance (66 %)
  4. BlueNile (65 %)
  5. EasternMountainSport (64 %)
  6. BackCountry (63 %)
  7. TigerDirect (63 %)
  8. CDUniverse (63 %)
  9. Ebags (63 %)
  10. Staples (63 %)

Vous remarquerez que les boutiques les mieux notées ne sont pas forcément les plus belles (tout ça me rappelle un précédent billet sur cette affreuse boutique avec un taux de conversion incroyable). On y apprend dans cette étude que la moyenne est de 49 %, ce qui laisse quand même de gros progrès à faire.

La catégorie la moins bien notée est celui de la mode :

customerexperience2007

 

Très intéressant tout ça.  Et comme je sens que vous êtes en forme je vous propose deux autres liens très intéressants :

9 commentaires sur “Les boutiques de commerce en ligne ont encore des progrès à faire

  1. L’article est très bon et merci particulièrement pour celui de fin de page : les 21 bonnes pratiques de matière d’eCommerce.
    Article à mettre en pratique ASAP !

  2. C’est assez édifiant quelque part que Smart Bargains se chope la première place. Mais pas surprenant au final.

    Le site est carrément austère mais il prouve bien que l’exhaustivité du catalogue + l’expérience (9 ans d’existence c’est pas rien) + les labels de sécurité + probablement un service de livraison au poil avec UPS, et bien tout ça fait que le package visite en ligne + sales closing + réception du colis doit bien fonctionner. On remarque que le copy qui met en valeur les produits est pas mal, bien plus riche que la plupart des autres sites dans ce domaine (« most wanted warmth », « great bargain hunters make great givers », etc).

    C’est fou pour un site aussi moche, mais tant mieux.

  3. Cette étude est sans intêret. Elle aurait été pertinente si les résultats du test étaient mis en parallèle de taux de conversion et/ou du CA pour que l’on puisse juger de l’impact de ces fameux critères… Et encore, il aurait fallut que tous les sites abordent le même secteur d’activité :o|

    Justement, concernant tout ces conseils d’ergonomie sur la navigation, c’est un tord de vouloir généraliser (et croire qu’un – parfait – OsCommerce conviendrait à tous). Pour mes clients, je change de méthode de navigation selon les produits, le nombre de catégorie et de produits qu’elles contiennent… Pour éviter l’horrible navigation page-par-page.

  4. C’est vrai que c’est dommage de ne pas avoir le CA et le taux de conversion des sites cités.
    Il faudra qu’on m’explique aussi comment EasternMountainSport peut se retrouver classé 1er pour l’habillement quand on voit la manière dont il est conçu : obligé de passer par le bouton précédent quand on a sélectionné un produit, listings en pavé de texte indigeste sans aucun aperçu, sans parler du design.
    D’ailleurs, leur point commun à tous semble être leur laideur.
    Encore une fois, est ce que ce qui marche aux US vaut pour l’Europe?
    C’est un peu comme si on était en Tchécoslovaquie dans les années 70 et que la Traban était le mètre étalon en matière d’esthétique et de confort automobile. On aimerait bien conduire une R16, juste pour voir, mais à quoi ça sert camarade puisqu’on te dit que la Traban est la meilleure !

  5. Si il fallait que les sites soient beaux pour vendre, ça se saurait. Il existe des sites très moches qui vendent très bien et ont des taux de conversions à faire frémir les plus grosses plateformes de vente en ligne.
    Il est toujours bon de se rappeler de l’exemple de Google qui ne brille pas particulièrement par son design et qui est pourtant incontestablement le moteur de recherche n°1 mondial. Et pourtant Altavista était tellement plus beau.
    En fait, l’usabilité d’un site est un critère important d’un site ecommerce, mais son efficacité dépend grandement de la cible client, du type de produit que vous souhaitez vendre et de tout un tas d’autres trucs vachement obscurs.
    Autrement dit, une recette qui marche pour un site donné, ne marchera pas forcément pour un autre site. Le métier d’ergonome serait trop facile, sinon.
    Exemple : si vous étiez une web agency pour un e-marchand de jouets, comment régleriez-vous vos problèmes d’usabilité, sachant que votre spectre de client se situe entre 7 et 77 ans ? Bon courage à vous, si vous pensez avoir une réponse toute faite !!

  6. Tout a fait d’accord avec capitaine commerce sur l’usabilité et la difficulté de définir un design pour un éventail large de clients. Cependant cette étude compare de gros acteurs du marché bénéficiant d’une notoriété et d’un référencément produit tres important.
    Concernant de petits sites cherchant à se faire une place sur le web, un design simple mais beau lui confère quand même une image et participe à la mise en confiance du futur acheteur…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s