Retour à la page d’accueil : le logo suffit-il ?

Lorsque vous êtes sur un site web et que vous souhaitez revenir sur la page d’accueil, il y a 99% de chances pour que vous cliquiez instinctivement sur le logo en haut à gauche. C’est ce que l’on appelle une convention, c’est comme une hypothèse communément admise.

Oui mais voilà : où est-il expliqué qu’un clic sur le logo permet de revenir sur la page d’accueil ? Dans le meilleur des cas, vous avez un item de navigation intitulé ‘Accueil‘ (éventuellement un chemin de navigation) mais que se passe-t-il pour le 1% d’internautes pour qui cette règle du clic sur le logo n’est pas assimilée ?

Seriez-vous prêt à prendre le risque de perdre ou à mettre en situation de frustration 1% de vos visiteurs ?

Voilà pourquoi certains on décidé que l’affichage du logo avec un lien ne suffisait pas pour faire comprendre aux internautes qu’en cliquant dessus ils pouvaient revenir à la page d’accueil. Ils ont ainsi ajouté un retour visuel au survol de la souris pour faciliter la compréhension de cette règle de navigation tacite.

Exemple avec Amazon US (un filet avec un lien ‘Homepage‘) et Facebook (un picto de maison) :

Retour_Accueil.jpg

Alors ? Qu’en pensez-vous : utile ou pas ?

49 commentaires sur “Retour à la page d’accueil : le logo suffit-il ?

  1. Celà dépend surtout de la cible du site : Amazon, Facebook, SNCF etc… tentent de toucher le grand public, Monsieur et Madame tout le monde pour qui le site peut n’être qu’un service, un moyen et qui donc doit être invisible au niveau fonctionnement au visiteur. Pour ces sites le fonctionnement et les fonctionnalités doivent être transparentes, plus qu’instinctives, assistées (non péjoratif). D’où l’insistance iconographique ou typographique attirant (finement) l’oeil et permettant d’identifier tout de suite telle ou telle fonctionnalité, notamment le retour à la home.

  2. my 2 cents… avec l’expérience de mener des tests utilisateur au quotidien :

    L’affichage d’un indicateur supplémentaire au survol du logo est certes un plus, mais est loin d’être suffisant! Tout dépend effectivement de la cible du site.

    Il reste que, sur tous les sites que l’on teste et qui n’ont pas de bouton ou de lien explicite « accueil », il y a toujours une partie des participants qui sont coincés. Mais véritablement! Autrement dit, ils cherchent à retourner à l’accueil, ils le disent, mais n’y arrivent pas.

    Ce qui donne des stratégies de contournement de type Back, Back, Back, voire du url-butchering ou du « je vais retaper l’adresse ». Et on ne parle pas de seniors ou de gens peu expérimentés en web.

    L’exemple type est pour nous super récent (on a terminé les passations jeudi dernier) : un test sur 8 participants (24 à 52 ans, moyenne 39 ans): aucun (en chiffres, ça fait 0%) ne clique sur le logo pour revenir à la page d’accueil alors qu’ils en ont besoin.
    Le plus gênant est que ce type d’erreur est très persistant. En 3/4 d’heure de test, 15 retours à l’accueil, la stratégie « clic sur logo » peut ne jamais être essayée. En effet, il faut avoir expérimenté une fois le fait que « clic sur logo » ramène à la page d’accueil. On ne peut pas le deviner.

    Bref, effectivement, se fendre d’un lien explicite, ça peut aider, et ça reste un très bon rapport qualité / prix.

  3. Ben oui, indispensable, certainement… à défaut d’un système de localisation dans l’arborescence.
    Mais si à une époque les gens dont ce n’était pas le métier ne l’avaient pas imposé au nom de leur simple volonté, nous n’aurions pas ce dilemme aujourd’hui de savoir s’il faut conserver et optimiser un principe de navigation non logique mais devenu une convention ou le supprimer simplement au profit d’un vrai système logique visuellement.
    Donc les chiffres ok, c’est très bien, c’est un argument d’expérience mais les urnes n’ont pas toujours raison.
    Aussi il faudrait parfois que les clients arrêtent de prendre les graphistes pour de simple « habilleurs » ; L’habit ne fait pas le moine, et le bouton ne fait pas nécessairement comprendre la fonction. Le design graphique d’interface est aussi un design de la manipulation de ces interfaces, c’est un métier basé sur une expérience de l’utilisation et une étude des réactions, le gameplay d’un jeu est par exemple exactement basé la-dessus aussi. C’est sûr qu’il faudrait aussi que la presse, les écoles et les graphistes eux-même cessent de penser que le webdesign est simplement du design graphique qui se clique.

  4. Jori a dit :
    [quote]Le rollover est pour moi obligatoire sur tout lien, pas seulement le logo[/quote]

    Oui Jori, mais il faut faire attention (et ça, c’est Amélie Boucher en personne – qui a répondu plus haut d’ailleurs – qui nous en a parlé en formation) à ce que les interfaces ne deviennent pas des « machins » clignotants dans tous les sens au point que rien ne ressorte vraiment du lot. Dans ce cas, l’utilisateur sera perdu.

    Mais bon, cette réflexion n’est qu’une simple paranthèse vu qu’elle s’écarte quelque peu du sujet initial.

  5. En principe, le rollover sur un lien n’est pas indispensable : il y a déjà quelque chose qui se passe, le curseur de la souris devient une main ;) Mais c’est vrai que ça donne une information supplémentaire sur la zone de la page réellement concernée par ce lien.

  6. Fred > Euh oui le changement du curseur est le retour visuel principal mais le fait de changer la couleur du lien ou de faire disparaitre le soulignement est un plus qui fait réagir l’interface du site, ce qui permet de mieux identifier la cible. Exemple tout simple sur ton menu, à un pixel de décalage je passe du lien « mes ressources » à « contact », mais comme tout le rectangle du lien change de couleur je sais précisément où je suis.

    Enfin bref j’enfonce une porte ouverte là non ? :D

  7. Toutes les questions sont bonnes à poser, et puis si Amazon et Facebook en rajoute une couche c’est sûrement que ça doit être bien.

    Cependant, j’ai peur que la prochaine étape soit de se demander si l’affichage « homepage » sur Amazon ne risque pas de faire croire à un faible pourcentage de visiteurs qu’en cliquant dessus il ne ramène la « page » en question à la « maison » (homepage, quoi) ou si la petite maison de Facebook n’est pas une invitation à aller faire un tour dans sa maison de campagne et à fermer le navigateur ^_^v

    Bon, évidemment je plaisante (un peu) et je comprends bien que si ça peut aider 1% des visiteurs à dissiper leurs doutes quand à la destination du lien (parce que déjà il faut penser à survoler l’image, osé comme présupposé, non ?..), sur des sites faisant des millions de visiteurs ça compte.

    Sinon, quitte à être explicite je préfère encore mettre un texte « Accueil » en haut de la page avec les « skip links » et autres liens rapides vers la recherche (qui manquent d’ailleurs sur ces sites).

  8. C’est bien de vouloir s’occuper des 1% qui ne sont pas au courant…

    Mais en roll-over c’est un peu inutile non ???
    Si je ne sais pas qu’il y a un lien sur le logo…
    pourquoi j’y baladerais ma souris ????

    Faites confiance à mon expérience de blonde
    – le lien c’est bien (c’est pratique)
    – mais y rajouter un petit picti c’est mieux
    – et en roll-over ou pas du tout c’est pareil

    par contre, inutile d’y ajouter un picto si un retour à la page d’accueil est déjà visible ailleurs (fil d’ariane par exemple)

  9. Remettre en question les évidences, c’est ce que les clients novices sur le web m’apprennent.
    Pour l’accueil, ma prise de conscience date du jour où un client m’a expliqué que pour retrouner à la page d’accueil, il fermait son navigateur, le relançait et retaper l’adresse. Depuis, hors cible spécifique et averti, je n’omets jamais de mettre une entrée ACCUEIL bien visible.

  10. Je ne vois pourquoi les 1% qui n’ont pas l’habitude de cliquer sur le logo, auront le réflexe de passer la souris sur le logo pour afficher le rollover…

  11. Merci Fred pour cet très article intéressant et aussi à Amélie Boucher pour son expertise.

    Je considère également qu’un lien de retour à la home sur le logo est indispensable, mais pas suffisant. C’est vrai que mettre un picto « maison » ou un libellé « homepage » à côté du logo peut paraitre une très bonne idée, mais il y a un effet de bord que je trouve particulièrement dommageable pour l’image d’un site (et surtout des sites comme Facebook, Amazon, etc.) qui est l’enregistrement du logo.

    En effet, tout le monde a un jour (et certains tous les jours) enregistré le logo d’un site web pour un présentation powerpoint, un article sur un blog, voir même pour un article de presse écrite, … et quand le site a mis un picto « maison » ou un libellé « homepage » en rollover ou non d’ailleurs et bien que ce passe t il ? Réponse : le logo avec le picto maison

    Vous allez me dire : « mais ce sont les débutants qui font ça ! ». Détrompez-vous…

    Exemple ici :
    http://fr.techcrunch.com/2008/01/24/fr-tout-savoir-sur-la-traduction-de-facebook-en-francais/

    Je ne crois pas que l’on puisse dire qu’Ouriel soit un débutant :-))

    Voilà pourquoi, je ne mets jamais ce genre de chose sur un logo et que je privilègie toujours un logo sur fond blanc et jamais en fond transparent (détourage très laid). Cela vaut aussi pour la déco de Noel du logo :-)

    ps : Ce sujet ferait un excellent article Fred ;-) Je suis que tu nous trouverais de nombreux exemples.

  12. Même si seulement 1% des internautes en ont besoin et se sentent plus à l’aise dans la navigation sur un site alors c’est super utile et il faudrait l’ajouter à tous les sites. Ca ne coute pas grand chose et on ne perd pas non plus en design.

  13. cela dit, si on doit remonter tout en haut d’une page pour aller cliquer sur le logo, c’est pas très user-friendly non plus…

    Exemple concret sur cette page avec tous les commentaires…

    Dans ce cas, je vais directement dans l’a barre d’adresse pour supprimer tout ce qu’il y a après le nom de domaine…

  14. Bonjour Fréd,

    J’ai tilté sur tes 99%, mais Amélie Boucher t’a t-elle donné une étude plus précise ? Car est-ce forcément grave que l’utilisateur utilise le retour du navigateur (en ce qui me concerne j’utilise bien le raccourci clavier idoine) ? Ce qui est intéressant n’est-il pas de savoir le temps de recherche du retour vers l’accueil, qui doit être proportionnel à la frustration.

    Dans le même ordre d’idée, j’aurai bien aimé connaître l’utilisation du fil d’ariane pour revenir à l’accueil.

    Par ailleurs, comme Bruno Bichet, je dirai que quitte à mettre un Rollover, autant éviter d’utiliser une autre convention (accueil=maison).

Laisser un commentaire