Bucarest, premières impressions

A peine arrivé, c’est déjà presque la fin de mon (trop) court séjour à Bucarest. L’occasion pour moi de vous livrer mes impressions sur cette ville hors-norme. Je tiens à préciser que mes impressions sont fondées sur une visite éclair de quelques heures, merci à mon guide.

Je pense que je ne froisserais personne en disant que Bucarest est la ville de tous les paradoxes : à la fois superbe par ces très nombreux bâtiments historiques, et désolée par l’état lamentable des routes et trottoirs ainsi que par les nombreux bâtiments en quasi-ruine. Après enquête auprès de mon « guide », il semblerait qu’au sortir des terribles années de dictatures communistes, la rénovation des chaussées n’était pas une priorité (faible euphémisme). Rajoutez à cela de fréquents tremblements de terre qui fragilisent (et condamnent) de nombreux immeubles que leur propriétaire ne veulent pas rénover, un stationnement complètement anarchique, un centre-ville en travaux et vous aurez l’impression de traverser un immense chantier (ils y travaillent jours et nuits) :

Bucarest_1

 

 

Pour celles et ceux qui savent faire abstraction de ces petits tracas, vous aurez alors l’immense privilège d’admirer de magnifiques réalisations cubiques « à la roumaine » :

Bucarest_3

 

Bucarest c’est également un étonnent mélange d’architecture du début de siècle (très similaire à ce que l’on peut trouver à Paris) et d’inspiration byzantine (dépaysement assuré) :

Bucarest_2

 

Très peu de boutiques (elles sont concentrées dans des immenses centres commerciaux en périphérie de la ville) et de cafés (quelques bars mais sans plus).

Il y a également un surprenant « quartier riche » dans le quel nous nous sommes perdus en cherchant mon hôtel : immeubles résidentiels et trottoirs tout neufs, un vigile à chaque coins de rue, une débauches de grosses cylindrées allemandes.

Bucarest c’est également une ville qui se transforme la nuit en un gigantesque terrain de jeu pour chiens errants et bandes de jeunes désœuvrés. Pas très rassurant… mais qui est compensé par une vie sociale nocturne étonnamment développée : nous nous sommes fait refoulé de 2 restos qui affichaient complet un mardi soir !

Puisque l’on parle de resto, j’ai eu l’occasion de gouter à la bière locale (Ursus, qui ressemble à de l’Heineken) et aux spécialités locales : une soupe dont je me souviens plus trop le contenu, une sorte d’omelette de pomme de terre avec du fromage et des saucisses fines au goût proche de nos merguez :

Bucarest_4

 

L’ambiance générale est plutôt très agréable (si ce n’est le style de conduite) et je garde un bon souvenir de ces quelques heures passées dans la capitale. Je ne sais pas si j’y retournerais un jour, mais je suis ravi d’avoir pu séjourner dans ce petit poucet de l’union européenne. Leur passage à l’euro est programmé pour 2012, une authentique bouffée d’oxygène pour notre marché commun.

13 commentaires sur “Bucarest, premières impressions

  1. Çà me rappelle mon séjour en Pologne ; les circuits touristiques classiques nous cantonnés dans les centres villes au patrimoine restauré et aux infrastructures modernes… Mais en adepte des longues galipades en solitaire, les banlieues montraient une réalité trés contrastée… Et moi, le rustique sinçère et modeste, j’aime binh :o)

  2. J’y suis souvent pour mon travail, et tes premières impressions rejoignent les miennes sur cette ville étonnante.

    Je rajouterai 3 choses :

    – Le niveau des prix : pas cher !! Je suis allé dans des restaurants bien côté et en suis sortit avec une note très faible…

    – La fibre optique. tu as vue tous ces câbles dans les rues !! ce sont de la fibre optique. Je suis responsable réseau pour ma boite et nous avons plusieurs points de présence en Roumanie. A Bucarest, ils les réseaux classiques « cuivres » sont très mauvais et ne sont donc quasiment pas utilisé pour la DATA, ils ont alors fait un bon technologique en passant directement à la fibre optique et pour aller vite, ils la câblent en aérien !!! Par contre, les gateway Bucarest – Roumanie et International sont encore faibles et sorti du « MAN » de Bucarest, c’est très cher et pas rapide du tous…..

    – La culture… Je vais souvent pour mon travail dans les pays de l’Est, Pologne, Rep. Tcheque, Slovaquie, etc…. et j’étais habitué à des pays à la langue Slave, c’est toujours je pense une surprise que d’aller en Roumanie et de retrouver une langue Latine, proche de la notre, avec un peuple proche du notre…. Comme tu le précise, certains momunements rappellent même Paris (Arc de triomphe, …)

    A+

  3. Ah oui, le style de conduite… J’avais oublié. Une fois alors que je me promenais dans une allée piétonne, j’ai bien manqué de me faire renverser par une voiture qui a surgit de nulle part et à une vitesse folle ! En fait, les voitures circulaient aussi bien sur les trottoirs, les allées piétonnes que les routes… Et pour traverser, on m’a dit « Fais comme en Italie : tu traverse vite en fermant les yeux et en croisant les doigts qu’une voiture veule bien s’arrêter pour te laisser passer. » Bref, mieux vaut ne pas être piéton là bas. Enfin, je ne sais pas si c’est mieux d’être dans une voiture…

    Et sinon, euh… Ben non, même chose que EricD. ;-)

  4. Je ne trouve pas les immeubles cubiques si atroces que ca… Je trouve que c’est une architecture qui a son charme. Au Havre par exemple, les immeubles sont massifs et repoussant pour la plupart d’entre nous. Pourtant ils sont complètement le reflet d’un époque et sont inscrits au patrimoine culturel de l’Unesco.

  5. Effectivement,

    Ville pleine de paradoxe. Et l’on trouve la même chose à Budapest. L’état des routes est du à cette sortie récente du communisme. Mais dixit les hongrois, l’hiver explose les revêtements et ne désirant pas refaire complètement les routes pour économiser, ils ne mettent que des « patchs » qui cèdent chaque année pendant les périodes de grand froid…. Une rumeur dirait aussi que cela permet de refaire les travaux tous les ans et dc détourner également des fonds à chaque fois. Un revenu régulier donc pour certains personnalités de la ville!!

    Bucarest est à découvrir absolument!

  6. …J’ai l’impression d’être sur le blog de ma gonzesse qui relate « au monde entier » nos dernières visites à droite et à gauche…

    Complètement useless !

  7. Je passe en coup de vent sur ton blog et je vois une photo d’Ursus !
    Il faut savoir que l’ursus n’est pas seulement une bière mais aussi une vodka à la framboise très très bonne ! Dommage que tu sois deja reparti ;-)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s