Usurpation d’identité : Suite et fin

Bon… il semblerait que la situation soit désormais maîtrisée. Le billet précédemment publié combiné à l’audience de ce blog m’ont permis de très rapidement endiguer cette « crise d’identité« .

Il y a tout d’abord ce faussaire qui agissait sur Viadeo qui a été démasqué. Le profil est maintenant supprimé et j’ai même eu une conversation téléphonique avec lui (j’imagine qu’il cherchait l’absolution…). Puisque cet incident est clos et qu’il n’y a pas eu de victime nous en resterons là, même si j’aurai pu porter plainte.

Et oui, car figurez-vous que le nom est considéré comme un droit de propriété (article 544 du Code Civil). Sa simple atteinte, même sans faute, suffit à porter plainte. S’il y avait eu escroquerie (au sens monétaire du terme) l’affaire aurait été bien plus grave, mais même sans utilisation frauduleuse ayant entraîné un délit vous pouvez traîner quelqu’un devant un tribunal pour usurpation.

Pour en savoir plus sur vos droits je vous suggère le livre suivant : L’identité numérique en question.

Concernant l’affaire du « faux consultant », les autres « pistes » que j’ai suivies n’ont mené nulle part. J’en conclus donc qu’il s’agissait de quiproquos. Mais cette seconde affaire me laisse tout de même un goût amer : y aurait-il des individus peu scrupuleux pour spéculer sur mon nom ?

Je vous invite donc à la plus grande prudence vis à vis des « nous travaillons avec Fred Cavazza sur ce dossier » et autres « c’est Fred Cavazza qui a fait l’étude« . Sachez que je ne travaille jamais en sous-marin. En tant que client, vous avez tout à fait le droit d’exiger ma présence aux réunions.

Je referme cette parenthèse sur mes mésaventures en espérant que cela ne se reproduira pas. J’en profite enfin pour vous informer que les adresses email suivantes ne m’appatiennent pas :

  • fred.cavazza@yahoo.fr
  • fred.cavazza@gmail.com

Si vous recevez un message « étrange » de ma part, souvenez-vous qu’il n’y a rien de plus simple que de falsifier un email.

24 commentaires sur “Usurpation d’identité : Suite et fin

  1. Fred, tu dis que l’adresse fred.cavazza@gmail.com est fausse, et que ta VRAIE adresse c’est fredcavazza@gmail.com, hors maintenant chez gmail, le point peut indifféremment être inséré dans une adresse ainsi que les lettres capitales :
    Par exemple, les adresses JeanMartin@gmail.com, jean.martin@gmail.com voire je.an.mar.tin@gmail.com correspondent toutes au même compte.

    A moins que j’ai mal compris, ces 2 adresses pointent vers la même boîte.

Répondre à e. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.