Le filtrage social comme remède à l’infobésité

L’infobésité, vous connaissez ? Oui forcément puisque vous la subissez tous les jours avec la multiplication des blogs et des sources (twitter…). Cette infobésité pose un réel problème de compétitivité dans la mesure où elle peut vous ralentir dans vos activités quotidiennes. D’ailleurs je connais nombre de collègues qui avouent ouvertement ne pas lire de blogs du tout car ça prend trop de temps.

Quel dommage quand on sait la valeur que peut représenter l’information disponible sur la blogosphère, aussi bien en terme de veille concurrentielle que d’affinités à une marque / produit. Pour faire simple, disons que la blogosphère fonctionne comme une immense chambre de résonance, à vous d’y prêter une oreille attentive.

À partir de là, comment faire pour suivre la blogosphère sans y passer trop de temps ? Tout simplement en ayant recours aux outils de filtrage collaboratifs. Google Reader étant le lecteur de flux de référence, je vous propose de découvrir deux plugins tout à fait intéressants. Le principe est simple : s’appuyer sur la sagesse des foules comme d’un filtre « social ».

Le premier plugin s’appelle PostRank, il est édité par AideRSS et permet aux utilisateurs de noter la pertinence d’un billet directement dans Google Reader. Les notes sont ensuite consolidées entre tous les utilisateurs et affinés avec des stats de fréquentation : par l’intermédiaire d’un widget que l’auteur du blog installe chez lui et qui mesure le nombre d’affichages et de clics du billet ; ainsi que par le nombre de fois où le billet est indexés avec Ma.gnolia ou cités sur Pownce.

Ce score (PostRank) va ensuite pouvoir être utilisé pour filtrer la masse de billets publiés et ne faire ressortir que les plus intéressants. Intéressants pour qui ? Là encore le service apporte une solution en introduisant la notion de Thematic PostRank : le système va récupérer les tags et dossiers associés aux billets et les consolider pour que les utilisateurs puissent également faire des recherches thématiques. Pour en savoir plus c’est ici : AideRSS launches PostRank.com and Thematic PostRank!.

Le deuxième s’appelle Feedly, c’est un plugin qui permet de transformer votre Google Reader en page de démarrage. Comme Netvibes ? Non pas tout à fait. Pour faire simple disons que le mode de présentation / lecture est plus proche des sites média (avec un long fleuve de news), mais que le système filtre la masse de contenus selon un algorithme de pertinence « maison » pour faire ressortir en tête de liste les billets les plus pertinents pour l’utilisateur.

Ce service est plutôt bien fait puisque l’importation des flux RSS de Google Reader se fait en 1 seul clic et que l’étape de paramétrage est assez courte (il suffit d’indiquer quelles sont vos sources favorites). Plus d’infos ici : Feedly relance la course à l’innovation des concepts de start-page.

Voilà en tout cas deux services de filtrage « social » tout à fait intéressants pour vous aider à combattre l’infobésité et pour mettre en place une activité de veille efficace.

7 commentaires sur “Le filtrage social comme remède à l’infobésité

  1. @Fred

    Une petite erreur de frappe s’est glissée dans ton article puisque il s’agit de « feedly » et non de « freedly ». Par rapport à ce plugin Firefox, je l’avais testé il y a quelques semaines. Ma première impression était effectivement que le rendu était une page de démarrage agréable, lisible et plus « grand public » qu’un NetVibes. Après, je pense que l’outil correspond bien à des utilisateurs ayant peu de tempps et voulant voir en quelques articles un condensé de l’information qu’ils suivent. Par contre, pour réaliser une veille plus exhaustive de blogs par exemple, je pense que Google reader seul reste l’outil de référence.. mais là je parle de personne comme moi qui en font un usage absuif lorsque je vois le nombre de flux RSS auxquels je suis inscrit.

  2. Je reste quand même sceptique parce qu’à mon humble à vis les SEO (black ou grey) trouveront le moyen de faire monter leurs posts en haut, comme c’est le cas sur Digg, même s’ils ne sont pas les plus pertinents.

  3. Ün simple agregateur peut suffir – par ailleurs, Wikio réalise déjà ce genre de vote et de classement thémmatique des blogs.

    Néanmoins, ‘la théorie de la longue traîne s’applique aussi aux blogs – alors le plus petit des blogs n’est pas à sous-estimer …
    Je ne suis pas en faveur d’un système ‘pyramidal’ de classement des blogs, c plutôt par affinité qu’il faut fonctionner …
    Enfin, les classements – réseaux finissent parfois par tous se ressembler, alors se perdre dans la blogosphère peut parfois aider à puiser de nouvelles idées … ce qui mérite bien un peu de temps ;))

Laisser un commentaire