Quand les vidéos sont doublement virales

Suite à la première édition du Viral Film Festival, je souhaiterais vous faire part d’une pratique révolutionnaire : la vidéo doublement virale. Le principe est simple : exploiter la viralité d’une vidéo amateur pour lancer un second cycle viral.

Première illustration avec Carlsberg qui a profité de la formidable exposition de la Diet Coke + Mentos Experiment pour lancer dans la foulée sa « réponse » :

Les codes viraux sont respectés (acteurs amateurs, qualité médiocre…) mais le message est équivoque : « ne mettez pas de Mentos dans notre bière« .

Deuxième illustration avec Electronic Arts qui a choisit cette technique pour répondre aux critiques d’un internaute qui avait découvert un bug sur le jeu Tiger Woods (Il est possible de jouer une balle qui est tombée dans l’eau) :

La vidéo publiée passe un message clair : « Oui, il est bon à ce point« .

Rien à redire, cette technique permet de capitaliser sur une prolifération virale en lui donnant un second souffle. Toute la difficulté consiste à réagir vite et surtout à trouver une réponse intelligente qui mette la marque / le produit en valeur.

D’autres exemples ?

6 commentaires sur “Quand les vidéos sont doublement virales

  1. Réagir ou vite ou pas ? Car dans le cas de Carlsberg, on comprend que le 1er phénomène viral est pris suffsiament d’ampleur pour que le second par effet boule de neige puisse également en bénéficier… Mais évidemment lorsque l’on parle de buzz marketing et de vidéo virale, il vaut mieux être le premier à avoir une bonne idée et reprendre un buzz qui a marché pour une marque et le réadapter pour sa marque est effectivement une bonne idée.

  2. Dove a également été repris maintes fois et de la même manière la vidéo wii fit reprise par Gaétan à réussi à pas mal buzzé (500 K vues je crois).

Répondre à vavapiolou Annuler la réponse.