10/GUI réinvente le pavé tactile pour remplacer la souris

Depuis le début de la semaine on peut voir tourner une vidéo énigmatique sur un concept révolutionnaire de pavé tactile géant multi-touch qui viendrait remplacer la souris. Remplacer la souris ? Oui tout à fait, car il faut dire qu’en presque 40 ans la souris n’a pas beaucoup évoluée, tout au plus lui a-t-on retiré son fil, sa boule et lui a-t-on rajouté quelques boutons et une molette. Mais j’ai comme l’impression qu’avec le succès de l’iPhone et la généralisation prochaine des terminaux multi-touch, cette dernière va bientôt se retrouver en pré-retraite. À moins qu’Apple et Microsoft ne parviennent à lui donner une seconde vie (cf. Apple to Ship Multitouch Mice With New iMacs Soon et Microsoft Research shows off multitouch mouse prototypes).

Toujours est-il qu’un certain Clayton Miller a décidé de révolutionner notre façon d’interagir avec les ordinateurs en proposant ce concept remarquable  : 10/GUI.

http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=6712657&server=vimeo.com&show_title=1&show_byline=1&show_portrait=0&color=00ADEF&fullscreen=1

La base de sa réflexion est de dire que les terminaux multi-touch qui vont arriver sur le marché posent des problèmes ergonomiques en créant des tensions au niveau du bras (pour un écran sur pied) ou du coup (pour un touchbook) :

10GUI_1

Son approche est de remplacer la souris par un gigantesque pavé tactile multi-touch :

10GUI_2

Vous noterez au passage que cette idée de grande zone tactile n’est pas neuve puisqu’on la retrouve notamment sur les palettes graphiques Bamboo de Wacom ou sur l’OLPC :

olpc

Petite différence par rapport aux autres pavés, il propose de remplacer les deux boutons par deux zones de chaque côté :

10GUI_3

Mais sa réflexion ne s’arrête pas là car il propose également d’adapter l’écran de travail (le bureau) à cette nouvelle interface en abandonnant le système de fenêtres multiples qui flottent au profit de fenêtre alignées dans une grande frise à mi-chemin entre l’Exposé de Mac OS et le alt+tab :

10GUI_4

Le bureau ressemble donc à un bureau « traditionnel » avec ses widgets, mais la grande nouveauté vient de l’affichage des doigts à l’aide d’un senseur de proximité qui détecte ces derniers lorsqu’ils sont juste au-dessus du pavé (ici l’utilisateur fait un clic avec son auriculaire) :

10GUI_5

Un clic du doigt sur la zone tactile à droite fait apparaitre le menu des applications et des services (search) :

10GUI_6

En cliquant sur la zone de gauche vous accédez aux fonctions de l’application active (ici un traitement de texte) :

10GUI_8

La manipulation des fenêtres et objets se fait à l’aide de combinaisons : deux doigts pour manipuler un objet dans une application, trois doigts pour basculer d’une application à une autre et quatre doigts pour minimiser les fenêtres d’application et accéder à la fameuse frise :

10GUI_7

En pinçant vos doigts vous réduisez la taille des fenêtres et pouvez accédez à une vue d’ensemble où les fenêtres sont regroupées par application (si plusieurs documents sont ouverts en même temps) et sont illustrées avec des pictos :

10GUI_9

Rien à redire, ce système est redoutable. Même si cela peut vous paraitre déroutant d’abandonner votre souris, imaginez ce périphérique comme un pavé tactile de nouvelle génération :

10GUI_10

Même si ce produit n’existe que sous forme conceptuelle, il faut bien admettre que le concept est très poussé qui pourrait aller de paire avec les bureaux 3D et pourquoi pas les interfaces en relief.

Plus sérieusement je pense que ce concept préfigure ce qu’Apple risque bien de nous sortir avec sa futur MacTablet (cf. Why Apple’s Tablet Will Rock).

Alors, ça vous tente ?

32 réflexions sur “10/GUI réinvente le pavé tactile pour remplacer la souris

  1. Je ne vois pas trop l'intérêt, sachant qu'on aura plus de mouvements à faire (donc moins de rapidité), et surtout, qu'il ne pense qu'à une utilisation à deux mains. On tape comment dans ce cas ?
    Tant qu'on aura à agir sur une surface, le problème sera le même, à savoir que la capacité d'action sera limitée. Ce qui freine le plus l'évolution de l'utilisation de l'informatique, ce n'est pas la souris, qui au final a pas mal évolué depuis sa création, mais le clavier, qui lui, n'a pas changé depuis la machine à écrire.

    J'aime

  2. Pour ma part, je ne pense pas que pour l’heure, les supports tactiles puissent défintivement remplacer les supports mécaniques ( clavier, souris, boutons…)

    J’adore les iPhone/iPod Touch, mais dans certains domaines, ils faut bien avouer qu’ils ont leurs limites (notamment les jeux vidéos nécessitants des controles  » classiques »). De même, à mon avis, les premiers écrans tactiles sur pied vont essuyer les platres : beaucoup vont se faire du mal en tenant les bras en l’air, n’oublions pas qu’un écran de bureau n’est pas à 10cm en bas comme celui d’un smartphone. Ceci profitera plutot aux portables, netbooks et cie.

    Enfin, pour revenir au sujet de l’article, je pense moi aussi que cette solution
     reste trop compliquée, demande une refonte totale de l’ensemble du système… Peut être pour 2030… Mais d’ici, on parlera déjà d’autre chose. Si le clavier et la souris n’ont été révolutionnés, c’est parcequ’ils representent encore la meilleure solution en terme d’ergonomie/simplicité/polyvalence/coût/évolutivité 

    J'aime

  3. En attendant, Wacom a une tablette pen and touch multitouch qui fait ce genre de chose, et laisse supposer en effet que c'est une technologie en pleine évoltution

    J'aime

  4. Lever les bras pour travailler n'est pas ce qu'il y a de plus ergonomique et c'est très fatiguant.
    Impossible de travailler une heure comme ça.

    Mis à part les graphistes l'essentiel du travail de bureau consiste à taper du texte au km.
    Et là en dehors d'un clavier … point de salut.
    Ne me parlez pas de la reconnaissance vocale : si tout le monde se met à causer à son ordinateur ce sera le foutoir.

    Ensuite, pour commander des équipements, le mieux à terme c'est la gestuelle en 3D.

    Tout cela pour dire que la tablette là, elle ne sert pas à grand chose à part buzzer.

    En revanche, en revanche, si on considère que l'ensemble clavier + souris est remplacé par une surface tactile multitouch pouvant afficher indifféremment un clavier, un espace de dessin ou des touches préprogrammées le tout étant "designable" à souhait, là je dis OUI, triple OUI !!!!

    Et pour moi c'est ça le fin du fin.

    La zone clavier s'adapte automatiquement :
    – à l'espace restant (si on dessine on a besoin d'une grande surface de dessin et le clavier bien que nécessaire peut être réduit à une portion congrue et vice-versa) ;
    – à la zone de saisie (si on tape un URL on a besoin avant tout des '/', ':', '.com', etc et moins du reste à l'instar du clavier autoadaptatif des tablettes Nokia et de l'iPhone.

    On a enfin le clavier que l'on souhaite (écartement des touches, disposition des touches, zone de dessin, touches préaffectées en nombre illimité avec plusieurs couches s'il le faut) sans être obligé d'embarquer son clavier fixe roulant partout.

    Alors, plutôt que de nous seriner avec des claviers à base de touches OLED moches comme des poux qui ressemblent à un clavier de standard téléphonique des années 60, les constructeurs feraient bien mieux de nous proposer des dalles OLED multitouch (et en attendant des dalles LCD multitouch).
    Un truc à 300 euros personnalisable à volonté (et qui se roule s'il s'agit d'OLED) qui fait papa, maman c'est tout de même bien mieux qu'un clavier fixe à 30 euros non ?

    Reste à inventer les drivers qui vont avec et surtout les fonctions de l'OS qui vont avec !

    Là encore il y a fort à parier que l'innovation vienne d'Apple plutôt que de Logitech (pourtant bien placé sur ce créneau), Cherry, ou d'autre.

    Va encore falloir attendre 2020 pour un truc qui est pondable en 2008-2010 et lorsqu'il apparaîtra la plupart s'esbaudira en se demandant comment on faisait avant ! J'te jure … faut tout faire soi-même ici.

    Si j'étais riche je déposerais les brevets tout de suite !

    A bon entendeur.

    db

    J'aime

  5. Comme Eli l'a dit un peu plus haut, Wacom vient de sortir une gamme de tablette reprenant le multitouch. Par contre le haut gamme (tablettes professionnelles) ne sont pas impactées de cette technologie.

    Il y va plus de la complémentarité avec la souris que de son évincement notamment dans le cadre du multimédia at home…

    J'aime

  6. Au final, je dirais que c'est un complèment mais certainement pas une alternative il faut une adaptation à chaque utilisation il n'y a pas encore de solution miracle je pense plus que ce qui revolutionnera les interfaces sera celle qui nous permettra d'agir directement par la pensée peut-être avec un casque ou des lunettes adaptées bref encore des beaux jours pour le duo clavier souris et un peu de tactile

    J'aime

  7. Les ergonomes sont des personnes formidables qui utilisent leur tête et Linux pour nous pondre ce genre de concept.

    Quand je vois ça j'ai terriblement envie d'essayer par moi-même et je me convainc même qu'un jour je puisse être au moins aussi efficace avec ce pavé plutôt qu'une souris.

    La réalité est bien évidemment tout autre. Le combo Clavier/Souris est redoutablement efficace et coûte aujourd'hui une somme ridicule.

    Ce que j'ai trouvé plus intéressant que le dispositif, ce sont les interfaces graphiques de l'OS, avec des menu où les tâches les plus évidentes sont en grand (save/copy/etc.) et les variantes en plus petit.

    Tout comme la 3D sur nos écrans, ça fait classe, mais concrètement, personne ne s'en servira plus de 30 minutes avant de revenir à l'efficacité et au confort.

    Qu'on me propose déjà des LCD qui valent en terme de qualité et de confort visuel ce que les meilleurs CRT nous offraient (paix à leur âme), et nous reparlerons d'innovation.

    Le tactile trouvera sa voie, et ce sont surtout des Apple users qui risquent d'apprécier le type d'usage simpliste qu'on peut en faire. Mais contrôler un jeu iPhone et jouer à un FPS/RTS sur PC, ça restera encore pendant de nombreuses années : 2 mondes.

    J'aime

  8. J’aime :

    * la démarche basée sur les problématiques de l’ergonomie du poste de travail

    * le fait de catégoriser les interactions en fonction du nombre de doigts utilisés. En gros, plus l’action est globale sur l’écran plus on utilise de doigts. Un peu de la même manière que : plus on porte quelque chose de lourd, plus on utilise de doigts, puis la main complète, puis les deux mains, etc.

    * l’idée de proposer un système de gestion des fenêtres plus “cadré” ;-) . Certes, ça peut paraître limitant. Mais à l’époque où les onglets sont apparus sur firefox, certains ont pensé que c’était limitant… Parfois, un peu d’organisation participe à la simplicité, puisqu’on décharge un peu l’utilisateur de la tâche de gestion des fenêtres.

    J’aime moins :

    * les points à l’écran qui montrent la position des doigts : c’est perturbant, distrayant et je parierais sur le fait que cela augmente énormément la charge cognitive,

    * autant, je suis d’accord que l’utilisation d’un écran tactile verticale entraine une fatigue musculaire et des tensions, autant c’est dommage de dissocier de nouveau le périphérique du support d’affichage. En effet, chez les seniors et les plus jeunes, on observe clairement que le fait de pouvoir cliquer “pousser” directement sur un bouton à l’écran est plus naturel.

    J'aime

  9. Perso, je pense que tant que les supports tactiles n'auront pas de "feedback" sensitif, le couple clavier/souris à de beaux jour devant lui : on ne manipule pas ces dernier "à vue" mais au toucher : on ne s'en rend plus forcement compte par habitude mais on ressent réellement le pointeur entre ses mains / du bout des doigts et le cerveau à besoin de cela pour être précis : En bougeant la souris on déplace un objet réel que l'on ressent, qui a une inertie perceptible etc.. au touchpad il "manque quelquechose"

    J'aime

    1. @ chris > Très juste, la technologie d'interfaces en relief existe mais elle est encore très couteuse. Bon ceci étant dit, voilà plus d'une décennie que les travailleurs nomades se contentent du pavé tactile de leur ordinateur portable…

      /Fred

      J'aime

      1. Le touchpad suffit largement pour les netbooks nous sommes d'accord ;) mais je parle d'une utilisation productive : trouves moi un directeur artistique travaillant uniquement au touchpad !

        J'aime

  10. Mince de zut, je viens de supprimer par erreur un très bon commentaire sur les écrans tactiles permettant d'afficher des claviers contextuels ! Pardon pour celui qui a prit le temps de le rédiger…

    /Fred

    J'aime

  11. Personnellement, je reste assez sceptique face à ces démonstrations "innovantes". Est-ce qu'on passe son temps à manipuler dix ascenseurs en même temps ? à faire des rotations, des zooms etc… non ce n'est pas l'usage actuel ( centré sur la rédaction de document, email, blog,…) et pour des usages spécifiques notamment en matière de graphisme on trouve des périphériques spécifiques.

    Après l'interaction n'est pas nécessairement facilitée par rapport à une sourie. Il faut déjà arriver à coordonner ces 10 doigts avec précisions et ne pas les laisser trainer. Et surtout ça nécessite l'apprentissage d'un langage gestuel qui au-delà du zoom avec deux doigts n'a rien d'intuitif. Cela pose aussi la question de l'accessibilité ?

    L'interface graphique me rappelle furieusement le "multifinder" de Mac OS dans les années 1985-86, où l'on passait d'une application à l'autre à l'horizontal ! avec une pointe d'exposé/space du Mac OS X actuel. On remarque aussi que l'alignement des fenêtres sur une ligne augmente le nombre d'actions nécessaire pour atteindre les fenêtres non voisines de celle actuelle.

    J'aime

  12. pas mal! Content qu'on recherche "autre chose"

    Deux remarques:
    – Que se passe-t-il quand on tape au clavier? Les avant-bras touchent le touchpad, le machin carré qui est devant. J'ai déjà très souvent le problème avec mon portable je ne vous raconte que ça avec un gros pavé tactile
    – deuxio, ils nous ont montré du virtuel, du slideware. Forcément ça marche. Maitenant, il faut que les gars fassent uen campagne "à la WII" : porte fermée, je mets un ordinateur avec le gros pavé tactile et je filme. Combien de temps pour que les gens s'habituent? Seront-ils contents?
    Si cette solution passe ce test là (une sorte de 10 minuts test) alors ok, ça marchera (et je serai ravi!!).

    J'aime

  13. Je me souviens de mon premier cours d'ergo : "si des extraterrestres trouvaient nos ordinateurs, ils penseraient que nous n'avons qu'une main et deux doigts".

    Dans les labos, des chercheurs tentent depuis longtemps d'améliorer les interactions homme machine, mais ont longtemps été limités par la technologie hardware (je me souviens de prototypes à base de 2 souris). La fenêtre a mis bien 20 ans à sortir des labos, la réalité augmentée a été théorisée dès 1995, etc…

    Alors, même si ce genre de device multimodale (on peut agir sur plusieurs paramètres de l'application à la fois) semble aujourd'hui très exotique, je pense que cela vaut le coup de s'y intéresser.

    Ceux qui ont pratiqué des logiciels comme Maya ou qui ont joué grâce au clavier de leur PC savent à quel point il est avantageux d'utiliser ses 2 mains et ses 10 doigts.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s