De la 3D encore plus réaliste sur vos mobiles grâce à Unity 4

Si vous lisez régulièrement ce blog, alors vous savez à quel point j’affectionne particulièrement la 3D en temps réel (à ne pas confondre avec l’infâme 3D stéréoscopique). D’autant plus qu’en ce moment, les esprits s’échauffent avec ce que l’on pourra voire tourner sur les consoles de prochaine génération avec les moteurs de Square Enix, CryTech, Unreal ou encore Quantic Dream. Mais le sujet qui nous intéresse tous est bien évidement la 3D sur les supports que nous utilisons au quotidien (navigateur web, smartphones, tablettes…).

Après de nombreuses années d’égarement, les techniques de représentation de la 3D dans un navigateur semblent se stabiliser avec WebGL d’un côté et Flash de l’autre. Mais il reste encore à traiter l’épineux problème des mobiles… Pour vous la faire simple, le marché est considéré comme « stabilisé » lorsque la majorité des éditeurs s’approprient un moteur 3D offrant le meilleur compromis entre le réalisme du rendu et la facilité de prise en main.

Unity4

Déjà présent depuis de nombreuses années, l’environnement Unity semble avoir trouvé le parfait compromis pour séduire les éditeurs de jeux mobiles. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Unity est avant tout un environnement de développement de jeux, il a notamment été utilisé pour des jeux mobiles auxquels vous avez forcément dû jouer (Shadowgun, ZombieVille, Slingshot Racing, Smash Cops ou encore Ski Safari). Déjà plébiscitée lors de la sortie de la version 3 de la plateforme (Unity3D bientôt la référence des Rich Internet Games ?), la version 4 devrait permettre de creuser l’écart avec les solutions concurrentes.

Cette quatrième version permettra notamment d’exploiter DirectX 11 et de proposer de superbes rendues 3D.

Unity4b

Mais outre les aspects graphiques (gestion des particules, textures…), la gestion des animations 3D va être grandement simplifiée avec la possibilité de convertir un modèle 3D en avatar (lui permettant de bouger les bras, jambes, coudes… comme un squelette) et d’exploiter les mouvements d’un modèle en motion capture. En d’autres termes : vous créez le modèle et le moteur se charge de l’animer. Magie !

La quatrième version introduit également un certain nombre d’améliorations sur l’environnement de travail lui-même et le processus de création. Visiblement, la plateforme est maintenant beaucoup plus orientée vers la production de jeux sur smartphones et tablettes, un créneau très lucratif où l’éditeur trouve la plupart de ses clients : Unity 4 upgrades focus on triple-A, with a dash of web and mobile.

Toutes les conditions sont donc réunies pour que la croissance des jeux mobiles soit maintenue dans les prochaines années : des outils performants et efficaces, des éditeurs inventifs, car libérés de nombreuses contraintes techniques et des clients pleinement satisfaits avec des jeux de très bonne facture à des prix bien plus abordables que sur consoles de jeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s