Les terminaux connectés sont les nouveaux leviers de rétention des GAFAM

L’annonce du rachat de Fitbit par Google marque un tournant dans l’irrésistible ascension des GAFAM : non contents de dominer de façon outrancière les usages en ligne, ils s’imposent maintenant dans notre quotidien à travers une ribambelle de terminaux connectés. Oui, cela va permettre de standardiser les terminaux et de grandement simplifier la prise en main, mais ne vous y trompez pas, l’objectif de Google, Apple ou Amazon est bien de se constituer de gigantesques jeux de données pour tout connaitre de nos usages quotidiens et de nos modes de vie. Un nouvel axe de développement pour prendre de vitesse les laboratoires pharmaceutiques.

Lire la suite « Les terminaux connectés sont les nouveaux leviers de rétention des GAFAM »

Une nécessaire régulation de l’accélération digitale pour retrouver croissance et progrès

Ces derniers temps, nous assistons à un intéressant phénomène de chassé-croisé : les politiques s’intéressent au web, tandis que les géants numériques s’intéressent à la politique. Un phénomène pas réellement surprenant dans la mesure où les GAFAM ne sont plus de « simples » régies publicitaires, boutiques en ligne ou fabricants/éditeurs, ce sont d’authentiques super-puissances numériques. Mais pour reprendre la célèbre maxime de l’Oncle Ben dans Spider-Man : « Avec une grosse audience, viennent de grosses responsabilités« . Le problème est que les géants numériques pèchent par naïveté et n’ont pas réellement pris la mesure de leurs responsabilités. Il est donc tout à fait logique que les gouvernements cherchent à cadrer la puissance et la diversification des acteurs du numérique tout en trouvant un moyen de retrouver de la compétitivité et du dynamisme économique dans un contexte de croissance zéro.

Lire la suite « Une nécessaire régulation de l’accélération digitale pour retrouver croissance et progrès »

De nouveaux modes de collaboration requièrent de nouveaux outils

Suite à mon article précédent sur l’émergence de nouveaux terminaux pour répondre aux nouveaux usages numériques, je me penche ce coup-ci sur les usages en entreprise : big / smart data, intelligence artificielle, agilité… sont autant de nouvelles exigences qui poussent les collaborateurs vers de nouveaux modes de collaboration. Tout ceci ne peut bien évidemment pas se faire avec les outils traditionnels (emails, fichiers Excel…). Je vous propose de faire un tour d’horizon de ces nouvelles pratiques ainsi que des différentes catégories d’outils leur correspondant.

Lire la suite « De nouveaux modes de collaboration requièrent de nouveaux outils »

De nouveaux usages numériques requièrent de nouveaux terminaux

Nous sommes bientôt en 2020, et pourtant il y a de très grandes chances pour que vous lisiez cet article sur un ordinateur ou un smartphone dont le format n’a quasiment pas évolué depuis son introduction sur le marché. Certes, ces terminaux nous apportent satisfaction, mais est-ce une raison pour concentrer l’innovation sur les caractéristiques techniques ? Avec l’évolution permanent des usages, il est largement temps de repenser l’outil informatique et de chercher à supprimer les frontières entre les segments historiques (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables, smartphones, tablettes).

Lire la suite « De nouveaux usages numériques requièrent de nouveaux terminaux »

De l’émergence de super-puissances numériques

Cela fait quelque temps que le numérique a mauvaise presse, surtout depuis le scandale Cambridge Analytica. Si la défiance envers les géants du numérique enfle de mois en mois, elle a franchi un nouveau palier avec des pratiques de GAFA bashing qui s’invitent maintenant dans les hautes sphères politiques. Les GAFA sont-ils nos ennemis ? Leur hégémonie est-elle irréversible ? Avons-nous de quoi répliquer ? Comme toujours, les réponses à ces questions sont nuancées, surtout avec les récentes annonces.

Lire la suite « De l’émergence de super-puissances numériques »

De la nécessité d’un nouveau contrat social pour homo numericus

Comme la théorie de l’évolution de Charles Darwin le démontre, l’espèce dominante n’est pas la plus rapide ou la plus forte, mais celle qui s’adapte le plus vite à son environnement. La plus grande force de l’espèce humaine est ainsi sa faculté d’adaptation, mais avec le numérique, il semble que cette force ai atteint ses limites.

Avec l’avènement du numérique, nous sommes à un tournant de l’histoire de l’homme, car suite à une généralisation trop rapide des NTIC, l’humanité est comme une grande famille dysfonctionnelle dont les membres ne parviennent plus à se parler (il suffit pour s’en convaincre de constater les torrents de haine qui sont déversés dans Twitter) et qui engendre des courants régressistes (climatosceptiques, platistes, anti-vax…). Peut-être serait-il temps d’envisager un reboot…

Lire la suite « De la nécessité d’un nouveau contrat social pour homo numericus »

Sommes-nous à la veille d’un nouveau paradigme numérique ?

Je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire qu’il y a eu un avant et un après iPhone. Dans la continuité de mon précédent article sur le smartphone en tant qu’icône du 21e siècle, je souhaite pousser la réflexion plus loin en prenant de la hauteur pour analyser l’impact de l’outil informatique et son évolution, surtout à la veille d’une probable annonce majeure pour Apple, certainement des lunettes de réalité augmentée.

Lire la suite « Sommes-nous à la veille d’un nouveau paradigme numérique ? »