Trop de simplicité nuit à l’utilisabilité !

Encore un très bon article du site GUUUI.com : Balancing visual and structural complexity in interaction design, How visual simplicity can harm usability. Dans cet essai, l’auteur nous explique que le respect scrupuleux des rêgles de bases comme "less is more" ou "keep it simple stupid" peut parfois rendre un site ou une interface plus difficile à utiliser. En effet, en voulant n’afficher que le strict minimum à l’écran pour limiter la surcharge cognitive (trop d’informations à l’écran), certains designers ont fait le choix malheureux de cacher des options dans des menus déroulant ou derrière des mécanismes complexes de roll-over, de déplacer du contenu dans des pages annexes (pop-up d’explications) ou de séparer des pages en plusieurs morceaux au détriment de la facilité d’utilisation. En effet, en limitant le nombre d’option à l’écran l’utilisateur a certes moins de textes à lire mais a peut-être plus de réflexion à mener pour trouver ce qu’il cherche. L’auteur s’attaque également aux fausses règles des 3 clics ou des 7+/-2. Très intéressant, mais malheureusement en anglais.

Laisser un commentaire