Qui a dit que l’internet était condamné ?

Suite à l’effondrement de la bulle spéculative en mars 2000, nombreux étaient ceux qui ont prédit la fin de l’internet. On pouvait alors entendre des ‘je le savais bien’, ‘c’était évident’ ou bien ‘encore un autre feu de paille’. Voilà plus de quatre ans que la folle période spéculative est terminée, et devinez quoi l’internet n’est pas mort. Je dirais même plus qu’il est en excellente santé. Ainsi, on apprend que le secteur du voyage en ligne en France enregistre une progression moyenne de 70% de son CA. Oui, vous avez bien lu, 70% de chiffre d’affaires en plus par rapport à l’année dernière pour l’ensemble des acteurs du tourisme en ligne. Et moi qui croyait que l’on était en pleine crise économique ! J’imagine qu’un tel taux de croissance fait rougir d’envie les professionnels d’autres niches d’activité comme les nano-technologies (jugées beaucoup plus attractives par les marchés financiers). A voir si des résultats très encourageants comme cela arrivent à tirer vers le haut toute la profession et relancer l’emploi. Pour plus d’informations, voir l’annonce sur Yahoo! Actualités : Les sites de voyages en ligne euphoriques sur leurs chiffres d’été.

Un commentaire sur “Qui a dit que l’internet était condamné ?

  1. Internet condamné?! Que neni. Voici ce que je peux faire facilement grace à ce medium: – consulter mon compte, imprimer mes extraits de compte – faire mes achats en ligne (idéal pour les personnes qui ont des difficultés pour se déplacer) – consulter les programmes tv, la météo, horoscope, … – commander un billet d’avion sans devoir me rendre sur place – "téléphoner" à ma copine à l’étranger sans que cela me coûte un franc – visionner la bande annonce du dernier film de mon réalisateur préféré – publier mon mécontentement sur un blog, me faire entendre et partager mon avis avec d’autres – etc. Il y a des millions de choses formidables et géniales possible grâce à ce reseau. Je doute fort qu’on puisse dire que ca soit fini. Bien au contraire.

  2. Certes, toi comme moi sommes persuadés que l’internet est un media (et un medium) formidable et surtout sous-exploité. Le problème est que les chefs d’entreprises et les marchés financiers ne sont pas du même avis. Même si on constate un "retour de faveurs" avec l’IPO de Google ect…, les investisseurs tout comme les recruteurs restent extrêmement méfiant vis à vis de l’internet (qui leur a fait perdre beaucoup d’argent !) /Fred

Laisser un commentaire