Sous-traitez vos tests-utilisateurs en Inde !

Non ce n’est pas un blague. Visiblement certaines sociétés américaines, non contentes de sous-traiter le développement de leur sites web en Inde, pratiques également les test-utilisateurs off-shore. J’avoue être plus que sceptique sur ce type de démarche, et Michael Andrews est bien d’accord avec moi : Limits of offshore user experience research. L’auteur y explique qu’à chaque culture correspond une expérience de visite et des comportements différents. Et il a bien raison !

La conception d’interface n’est en effet pas une science exacte, surtout quand il est question d’analyser l’interprétation d’items de navigation, d’icônes ou de choix de couleurs. Les enseignements que l’ont peut tirer d’une session de tests avec des utilisateurs finaux sont très riches ET spécifiques à un groupe d’utilisateurs qui réagissent en fonction d’acquis culturels. Un utilisateur de culture latine ne va pas forcément réagir de la même façon qu’un utilisateur de culture anglo-saxone. Alors essayez d’imaginez avec des utilisateurs indiens… Par contre, des test-utilisateurs near-shore auprès d’utilisateurs marocains ou tunisiens baignant dans une culture francophone… hum… c’est sûr que les coûts ne seraient pas les même… bien inférieurs… faut que j’y réfléchisse…

Laisser un commentaire