Catalogue en ligne : la résistance s’organise

Il y quelque temps, je pestais contre le site des magasins Lapeyre qui s’était contenté de mettre en ligne son catalogue papier (voir le billet à ce sujet). Depuis, mon point de vue a légèrement évolué, notamment grâce à un billet vu sur le blog d’Axance : VPC, catalogue interactif en ligne. On y apprend que suite à un rejet de ce mode de navigation jugé trop linéaire, certains sites de VPC s’ y remettent suite à des retours d’utilisation. L’auteur va même plus loin dans ce constat :

  • les catalogue en ligne sont une forme d’innovation puisqu’ils proposent une alternative aux rubricage et moteurs de recherches classiques. Ils autorisent ainsi une découverte informelle des produits (en gros comme quand on feuillette un catalogue papier) ;
  • les catalogues en ligne renforcent la confiance des utilisateurs en proposant un éventail de produits moins cloisonné.

Je suis donc illico retourné voir le site de Lapeyre et là, ho surprise ! le site à changé. Nous avons maintenant une présentation des produits par catégories ainsi qu’une présentation de type catalogue baptisée idées pour chez soi. Et là, je crois que l’on se rapproche d’un modèle très intéressant.

Imaginez ainsi un site de commerce en ligne où l’on vous propose de parcourir tout une gamme de produits classés par catégories avec des fiches détaillées (une approche très classique). Et que dans le même temps on vous propose de consulter les produits dans leur contexte d’utilisation, c’est à dire en situation : un mannequin habillé avec plusieurs vêtements (chemise, pull, pantalon…) ou une pièce décorée (canapé, lampe, table basse…). Au passage de la souris, une bulle vous apporte un premier niveau de détail sur tel ou tel objet et vous propose de consulter la fiche ou de mettre l’article de côté. Ces deux modes de navigation répondent à deux comportements bien précis : dans un cas l’utilisateur sait ce qu’il veut et souhaite obtenir des renseignements très précis, dans l’autre il se contente de chercher de l’inspiration.

Moi je le dis, la résistance s’organise autour des catalogues en ligne. Et si ça vous dirait de voir à quoi cela pourrait ressembler ? Heureusement, Ikea est là : voir la rubrique Noël chez Ikea / Idées déco.

Laisser un commentaire