L’utilisabilité n’est pas un outil, c’est une démarche

C’est en substance le message que souhaite nous passer Gerry McGovern dans son dernier article : Intranets: strategy first, usability second. L’auteur y explique que pour de nombreux projets intranets l’utilisabilité n’est bien trop souvent prise en compte qu’en fin de projet. C’est-à-dire quand toute modification trop impactante représente un coût trop important et un décalage de budget trop risqué, bref quand il est déjà trop tard. C’est dommage, surtout quand l’audit d’utilisabilité fait ressortir de gros problèmes au niveau de l’interface mais qui nécessitent des modifications structurelles (c’est amusant, j’ai l’impression que ce constat illustre à merveille une bonne partie de ma carrière professionnelle !). Toujours selon l’auteur, l’utilisabilité est une démarche qui nécessite une stratégie. Une réflexion de fond peut ainsi être amorcée avec les questions suivantes :

  • Qui au sein de l’organisation a besoin d’un intranet (et donc d’applications en ligne) plus productifs ?
  • Quelle tâches-clés sont en cause ?
  • Comment peut-on mesurer la productivité sur ces tâches ?

Allez hop, au boulot !

Un commentaire sur “L’utilisabilité n’est pas un outil, c’est une démarche

Laisser un commentaire