Contenu et utilisabilité

Keith Robinson vient de publier un article très intéressant sur l’utilisabilité du contenu : Usable Content Manifesto. En fait, il s’agit d’un manifeste où sont listées un ensemble de règles d’utilisabilité relatives au contenu. Morceaux choisis :

  • le contenu doit être simple et facile à comprendre ;
  • le contenu doit aider le lecteur à se sentir plus intelligent ;
  • le contenu doit aller droit au but et être honnête
  • le contenu ne doit pas utiliser de jargon ou de mots savants…

Tout ça me fait fortement penser à un précédent (De l’art de rédiger du contenu persuasif).

MAJ (17/07/2005) : Voici 2 autres liens pour alimenter cette réflexion:

Un commentaire sur “Contenu et utilisabilité

  1. Pas très éloigné de ce qu’il faut pour faire un mailing lisible, mémorisable, dynamique, non ? Ne t’inquiète pas, je ne confonds pas print & web… J’aime les concepts exportables, et je trouve que de certaines formes du print à celles du web i ly a des échos. J’ajouterais : procéder par niveaux de lecture : ce que le web induit du reste naturellement (hypertexte, flash, richmedia même). Mais parfois, de façon surprenante, on trouve du rédactionnel traité en oage continue : sur les sites de quotidiens en ligne par exemple -je pense à Libé.fr, cas étonnant parce que l’architecture du site est hyper ergonomique, alors que celle des articles l’est beaucoup moins. Autre cas de figure, la sous-exploitation du ressort « niveau de lecture info / nl vente », par exemple sur les sites ecommerce (CCB par ex.). Eh, pendant que j’y suis : pas de typo en corps 2 ou presque sur le web, c’est pas terrible. Côté polices, y a-t-il eu des créations spécifiques web ? Sur quels critères ? J’ai l’impression qu’on se débrouille entre l’arial, le verdana, les successeurs d’optima, mais peut-être y a-t-il un champs de recherche.

  2. zut c’est raté

    
    

    sur la page de mon lien il faut aller dans « faites votre diagnostic » pour comprendre (url mal foutue, pas ma faute).

Laisser un commentaire