Microsoft à la recherche de l’enzyme glouton du RSS

Il semblerait que Microsoft soit en train de parier sur la technologie RSS. La prochaine version de Windows donnera en effet un gros coup de projecteur sur la syndication et tentera de populariser les flux RSS. Mais voilà, il y a comme un petit problème de… rejet (voir à ce sujet mon précédent billet : Seul 1 lecteur de blogs sur 10 utilise la syndication via les flux RSS).

Il est donc ainsi prévu que l’interface du futur IE 7 fera référence aux flux RSS en utilisant le terme Web Feeds que je n’ai pas réussi à traduire. L’objectif poursuivit est donc de vulgariser cette technologie et de nous refaire le coup des enzymes gloutons (ne vous inquiétez pas, c’est bien, achetez-en). Plus d’infos ici : ‘Web Feeds’ Friendlier than ‘RSS’.

Entre les Live Bookmarks de Firefox et les Web Feeds de Microsoft, lequel vous semble le plus compréhensible ?

Un commentaire sur “Microsoft à la recherche de l’enzyme glouton du RSS

  1. Pour ma part, entre les marque-pages vivants et l’alimentation internet, rien ne me parle vraiment. Ce qui est vraiment dommage, c’est que Microsoft va refaire le coup du « e bleu ». Le grand public va penser que seul Windows permet de lire des fluxs RSS comme il pense que Internet Explorer est l’internet. Le manque crucial de relais entre les institutions qui créent ces formats et l’utilisateur lambda va encore se faire ressentir. Et les programmes alternatifs encore végéter.

  2. On traduit habituellement feed par fil, mais à mon avis ce n’est pas une question de nom mais d’intégration aus usages : pour faire comprendre, déclencher la perception du bénéfice utilisateur et démocratiser l’usage du RSS je pense qu’il serait intéressant de le rattacher à une « web experience » proche = les favoris. Intégrer la fonction RSS aux favoris ? Reformater et renommer la fonction ? Sais pas, mais suis sûre qu’il faut passer par la case « ça sert à quoi » et regrouper les fonctions qui servent la même expérience. Et puis on peut même en profiter pour enrichir la web experience : par exemple en faisant du module RSS un minimoteur de recherche intuitif et précis (comme on peut faire avec Newsgator). C’est même peut-être par là que ce serait le plus sexy pour l’internaute. Il tombera non pas sur des url mais sur des extraits de contenus. On a le temps. Vista sera là pas avant 2006 voire 2007 apparemment et peut-être même plus tard dans la réalité du marché car la puissance/mémoire demandée fera que nombre d’internautes pas encore prêts à se rééquiper resteront à XP encore un moment (windows 2000 ou 98 existent encore, à quel pourcentage au fait ?). Le RSS tel qu’il est aujourd’hui, c’est un peu comme les widgets me semble-t-il : un truc de niche. Enfin pour l’instant. Nul n’est prophète en son web. Mon prognostic : faut voir.

  3. Flux web m’irait pas mal, c’est simple. Sauf que je n’ai jamais trop associé le RSS au WWW, mais j’y voyais plus un moyen de faire d’une information dispo sur le web une information disponible partout. Canaux web me rappelle l’époque du PUSH et des CHAINES dans windows, avec les petits boutons « s’inscrire a cette chaine »… Que c’était fouillis tout ça.

  4. Le fameux « s’inscrire à cette chaîne » correspond au format CDF de Microsoft qui fut le premier format de syndication de contenu. Pour RSS comme pour les CSS, ils auront lancer l’idée et seront les derniers à l’utiliser.

Laisser un commentaire