Adobe collabore avec Google et Yahoo! pour améliorer l’indexation de Flash

Aujourd’hui est un grand jour pour les professionnels du référencement, les flasheurs et toute la communauté web en générale. Adobe vient en effet d’annoncer une collaboration active avec les équipes de Google et de Yahoo! pour améliorer l’indexation des fichiers Flash : Finally, Flash Becomes Truly Searchable.

Petite explication préliminaire : Pour indexer le web Google utilise des robots (les googlebots) qui parcourent les pages d’un site une à une, en analysent le contenu et l’associent à des mots-clés au sein d’un gigantesque répertoire (la fameux index). Problème : Ces robots ne savent lire que le HTML. Ce qui veut dire que les contenus « riches » (vidéos, sons, animations Flash…) ne sont pas indexés. Rien de très grave puisque les référenceurs avaient trouvés des parades pour indexer correctement non pas les fichiers Flash mais les pages qui les contiennent. Hé oui, car une animation Flash ne se ballade jamais toute seule dans la toile, elle est forcément encapsulée dans une page HTML.

La grosse nouveauté du jour est que Adobe vient d’annoncer une collaboration officielle avec les équipes de Google et Yahoo! pour faciliter ce travail d’indexation. Concrètement, ils ont fourni à Google et Yahoo! un robot qui est capable d’analyser les fichiers Flash. Ou du moins qui est capable d’analyser certains contenus d’un fichier Flash : les textes et les liens (c’est déjà un très bon début).

Là où ça devient intéressant, c’est que le robot d’Adobe est également capable d’interagir avec votre ficher Flash. En d’autres termes, il peut cliquer sur les boutons et faire tout un tas d’opérations de base qui lui permette « d’explorer » l’application comme un utilisateur pourrait le faire.

C’est donc une excellente nouvelle puisque vous n’aurez pas à acheter la nouvelle version de telle ou telle logiciel ou à modifier tout un tas de paramètres. Traduction : ne faites rien, Google et Yahoo se chargent d’indexer vos fichiers Flash pour vous. (cf. How to Get Flash Site at the Top of Google). C’est sûr que cette annonce jette un sacré pavé dans la marre des référenceurs : Remember All Those SEO Tips You Read? They Are Wrong.

Même s’il manque encore beaucoup de travail pour pouvoir indexer de façon réellement efficace l’intégralité du contenu des fichiers Flash (images, vidéos…), cette nouvelle est très encourageante pour les concepteurs d’applications.

Pour les concepteurs d’applications ? Oui, pour les concepteurs d’interfaces en Flash qui ne font pas d’usage intensif d’image ou de vidéos. Ha mince, c’est un peu dommage, vous ne trouvez pas ?

Force est de constater qu’avec cette annonce ils passent visiblement à côté du gros du marché : Flash n’a d’intérêt que si l’on exploite ses capacités à gérer des animations vectorielles ou la vidéo (sinon il faut faire de l’HTML ou de l’Ajax). Dans la mesure où le fameux robot fournit par Adobe n’est pas en mesure d’indexer autre chose que du texte et des liens (cf. Improving Flash Indexing) il va donc passer à côté de toute la diversité et la richesse des contenus Flash (qui repose majoritairement sur les images, animations vectorielles et vidéos).

Alors bien évidement c’est une très bonne nouvelle pour les concepteurs d’applications en Flash / Flex (qui ne font pas un usage intensif des animations et vidéos en full HD), mais depuis quand une application a-t-elle besoin d’être indéxée ? Je parle de l’application en elle-même, pas du site qui l’héberge. Il n’y a pas réellement d’intérêt à référencer une interface applicative dans la mesure où elle est forcément associée à un site compagnon (qui lui s’indexe très bien).

Bref, même si nous somme en présence d’une annonce historique, je ne peux pas partager l’enthousiasme de tout ce beau monde dans la mesure où cette première étape ne va pas révolutionner le web et encore moins le marché du SEO : Flash May Now Bring More Search Traffic, Does it Matter?. C’est une étape nécessaire qui va très certainement déboucher sur des procédés et outils d’indexation plus sophistiqués, mais dans un premier temps c’est très limité.

Il reste de plus une grande question en suspend : quid de MSN et Live Search ? J’imagine difficilement Adobe livrer un tel outil à Microsoft qui est son concurrent le plus dangereux (au travers de technologies comme Silverlight ou WPF). Irons-nous donc vers une indexation limitée aux seuls partenaires d’Adobe ? Cette forme de discrimination ne fait pas l’unanimité (cf. Adobe Gets the Press But Does Search No Favors) et même au sein des équipes d’Adobe (cf. Search-ability in Flash).

Encore une fois tout ceci n’est pas si simple et le jeux des intérêts croisés fait que le chantier d’indexation des contenus riches est encore loin d’être bouclé.

28 réflexions sur “Adobe collabore avec Google et Yahoo! pour améliorer l’indexation de Flash

  1. Je reste tout de même sceptique à cette nouvelle.

    Google pourra détecter les boutons et ainsi parcourir les différentes pages, mais saura t-il indexer les contenus dynamique chargés depuis des fichiers XML ou via des webservices ?

    Un intérêt du flash est de pouvoir dépasser les limites du HTML en terme de mises en forme, les contenus ne sont alors pas hiérarchisés en bonne et due forme (h1, h2, ul, li, …) facteur très important pour un bon référencement.

    Rien de vaut une duplication entière du site en HTML bien formaté. Qui permet, en plus, d’avoir un contenu accessible.

    J'aime

  2. Article vraiment intéressant.
    Quelques points me font réagir.

    « Le flash est toujours encapsulé dans une page HTML » Moui… Sauf quand on a un site totalement en flash, où là on arrive aux limites de la collaboration HTML/Flash.

    « Flash mieux indexé = bonne nouvelle » Alors là, non, et vraiment non. Flash c’est bien, mais dans une certaine limite. Flash, ça reste un format propriétaire, et au delà de la querelle des licences, il en reste que le contenu Flash s’avère souvent lent à l’exécution (cf le nouveau player Dailymotion a ses débuts, par exemple). De surcroît, Flash est un format qui dépend d’un plugin, plugin qu’il faut mettre à jour.

    Bref : ce coup de pouce pour Flash n’est à mon avis pas bon car Flash reste un contenu à la marge, qui je croit, n’apporterais pas grand chose à l’utilisateur final s’il se voyait davantage répandu.

    Enfin, pour MSN et Live Search et leur intégration avec Flash… Comptent-ils vraiment en terme de recherche sur le web ? Je ne le croit pas.

    Et enfin : « Flash n’a d’intérêt que si l’on exploite ses capacités à gérer des animations vectorielles ou la vidéo » : c’est clair. Et le mieux, c’est qu’il reste cantonné dans ces applications (et encore, le HTML 5 intégrera un player multimédia, donc Flash est lui-même menacé), comme il l’est aujourd’hui (si on exclu les sites tout-en-flash).

    J'aime

  3. @thomas
    Dans le communiqué de presse d’adobe, disponnible sur leur site, la lecture de contenu dynamique semble possible. Ce qui serait une avancé énorme et qui aurait le mérite de favoriser flash par rapport à des sites conçu avec action script.

    Et j’ai bien peur que les techniques de doublon actuelle, soit à termes mal considéré par google.

    J'aime

  4. Ah non, il ne faudrait pas que les techniques de doublons en arrivent à être mal considérée, car n’oublions pas qu’avant d’être des techniques de référencement, c’est surtout le moyen de conserver un bon niveau d’accessibilité !

    J'aime

  5. De toute manière entre l’effet d’annonce et la mise en pratique, il ya toujours un delat important. Le monde du référencement et des référenceurs devrait encore se baser sur les méthodes « habituelles » d’indexation des fichiers flash pendant sûrement un certain temps; quoi qu’il en soit cela reste une nouvelle intéressante

    J'aime

  6. « J’imagine difficilement Adobe livrer un tel outil à Microsoft qui est son concurrent le plus dangereux (au travers de technologies comme Silverlight ou WPF) »

    Pourquoi cela ? D’une part l’intérêt évident de Adobe est que le Flash soit « trouvé ». En effet, une technologie qui peut être indexée offre une meilleure diffusion à ses utilisateurs, que ce soit via Google ou via MSN Live. D’autre part, cela oblige, pour la même raison le concurrent à entreprendre la même démarche, pas forcément évidente à mettre en oeuvre. Sinon, au moment du choix de la technologie par le publicateur, il restera « oui, mais celle-ci est indexable… ».

    J'aime

  7. « je ne peux pas partager l’enthousiasme de tout ce beau monde »
    Halàlà Fred, j’ai l’impression que tu prends un malin plaisir a prendre le contrepied de toutes « huge annonce »!
    Certes, il parait aujourd’hui évident qu’un site de contenu doit être réalisé en html, mais pense à tous les site flash existants qui ne sont pas indexé! C’est une révolution pour eux!
    Et puis après tout, pourquoi maintenant que le texte dans flash est référencé, de pas repenser à faite des sites de contenus en flash? Les mises en pages ne sont-elle pas bien plus puissantes que l’html?

    J'aime

  8. Salut,

    Aujourd’hui, pour référencer les « pages » d’une animation flash (ou Ajax), on utilise SWF Address, qui va permettre d’indexer dans les moteurs des pages PHP (ou HTML) et rediriger vers la bonne « page » de l’animation (si le navigateur a Flash, ce qui n’est pas le cas des spiders des moteurs).

    Tout cela pour dire que ta phrase « site compagnon (qui lui s’indexe très bien) » est vrai en terme d’indexation, mais fausse en terme de référencement, car un bon référencement se travaille sur toutes les pages d’un site.

    # Mais que penser de cette nouvelle ?

    Cela va permettre une meilleure indexation des sites n’ayant pas réalisé le travail présenté précédemment.

    Mais pour un site dans un environnement concurrentiel fort, cela ne sera sans doute pas suffisant, car une animation flash, n’est pas réalisé linéairement avec une structure forte comme le code html (Titre Hx, entête, sidebar, footer…), or Google s’aide de cette structure pour hiérarchiser les contenus et donc améliorer ou non les positionnement finaux dans les moteurs.

    Argf, si j’étais malin, il faudrait que je développe dans un billet ;)

    J'aime

  9. AbriCoCotier a dit:
    >Flash s’avère souvent lent à l’exécution.

    Problème corrigé avec le prochain flash player 10 qui profitera des processeur multicore, même si c’est déjà le cas dans la lecture de vidéo en plein écran.

    Et encore si l’on considère cela comme un problème, car actionscript est quand même sacrement plus rapide que javascript.

    >Flash est un format qui dépend d’un plugin, plugin qu’il faut mettre à jour.

    Un problème qui n’en est pas un non plus. Il faut bien mettre à jours son navigateur pour jouir des dernières machine virtuel javascript ou moteur de rendu html.

    >qui je croit, n’apporterais pas grand chose à l’utilisateur final s’il se voyait davantage répandu

    FLash à eu le mérite de standardisé la vidéo sur le web. Te souvient tu l’époque ou il fallait publier sa vidéo en Real, Quicktime ET windows media ? Cette Tri publication déroutait pas mal les utilisateur novices…

    Sinon que dire sinon que flash permet des interfaces bien plus conviviale à utiliser, et essayer de les reproduires en javascript demande un effort colossale.

    >(et encore, le HTML 5 intégrera un player multimédia, donc Flash est lui-même menacé)

    Je doute que html 5 (qui sera effectif en 2011-2012 ? Et encore il fraudra bien rajouter 5 ans le temps que tout le monde passe à cette norme) Fasse peur à Adobe… Flash player 10 intégrera les bases de la 3d et ce dès l’année prochaine (si ce n’est la fin de l’année). La vidéo est un terrain conquis pour adobe, qui peut se permettre d’aller titiller d’autre domaine.

    Aujourd’hui les normes font qu’on ne sait plus franchement si l’on produit des documents ou des applications par certains moment, hors une distinction entre les deux est indispensable. Javascript ne permettra jamais de faire des applications poussé, tandis que flash n’est pas fait pour faire des documents. Après c’est aux développeurs de faire le bon choix de technologies…

    Pourquoi tant de haine envers flash ?

    J'aime

  10. Ça a l’air d´être super cohérent chez Google ces derniers temps… :-) d’un cotè l’annonce de la possibilité de sauter les intros en flash directement dans les résultats des recherches http://blogoscoped.com/archive/2008-06-10-n16.html et maintenant l’annonce de meilleur indexation du flash :-)c’est super !!

    bref les standards web sont aux oubliettes depuis pas mal de temps l’web semble appartenir désormais a google et ces copains, c’est triste … :-(

    J'aime

  11. @Thomas > « Rien de vaut une duplication entière du site en HTML bien formaté »

    Hum, ils sont riches tes clients. :)

    Et je ne vois pas l’intérêt d’avoir un site en flash et en html, si le besoin existe, c’est qu’il y a une erreur de diagnostic au départ du projet (c’est un avis personnel). Soit on a un besoin véritable d’une application flash, soit on en a pas besoin – ou partiellement besoin. (sauf cas particulier pour les professionnels qui veulent démontrer leur maîtrise du flash mais qui veulent rester accessibles).

    Ensuite, la solution plus propre reste, à mon sens, l’intégration d’un contenu alternatif au swf avec swfObject.
    Cà fonctionne très bien et le client sera moins fâché par la douloureuse.

    J'aime

  12. Ce n’est peut-être pas une révolution, mais c’est un progrès.
    Par ailleurs, il restera toujours aussi difficile de faire du tracking dans les animations en Flash. Encore un point qui limitera forcément l’usage des interfaces riches pour ceux qui veulent faire de l’analyse fine de leur trafic et il y en a beaucoup.
    Bref, Flash sera toujours Flash. Pas facile à indexer, pas facile à tracker, pas facile à développer (plus facile qu’il y a 10 ans, ok, ok), mais surtout, il ne faut pas oublier de penser que Flash n’est pas un standard et que, malgré sa popularité, il n’aura jamais les avantages et les forces du HTML pour produire la majorité des documents du WWW.

    J'aime

  13. @jun : Pourquoi tant de haine envers le Flash ?

    Pour les raisons que je t’ai données plus haut.

    Le plugin flash : ok pour les gens qui ont un OS propriétaire (Windows & Mac). pour ceux qui ont Linux, le plugin Flash n’est pas la panacée. Alors quoi : Flash ne serait que pour les gens qui voudraient bien payer ? C’est ça ? Je n’espère pas.
    Ensuite, oui, il faut le mettre à jour. Et déjà l’avoir. Problème pour les gens qui utilisent un ordinateur sans avoir les droits d’admin (au boulot par exemple).

    Mais sinon, il faut bien reconnaitre que Flash a permi de démocratiser la vidéo en ligne, et que pour ça, Flash a été une vraie avancée.

    Par contre, pour ce qui est des sites reiches, ben… Gmail/Google/Google Reader/Yahoo mail sont des parfaits exemples de sites extrêmement efficaces et beaux, sans pour autant nécessiter de Flash !

    J'aime

  14. Honnêtement, référencer un site full flash, c’est bête comme chou.
    Ca fait longtemps que les solutions existe et SWFObject en est une des plus efficace.

    C’est une arlesienne qu’il serait temps de voir disparaitre

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s