La télévision est-elle l’avenir de l’internet ? En partie

Vous connaissez la télévision ? Mais si enfin, ce gros boitier moche qui trône au beau milieu de votre salon, celui-là même qui n’a quasiment pas évolué en 20 ans (si ce n’est quelques centimètres d’épaisseur en moins). Et bien figurez-vous qu’après des décennies de bons et loyaux services, la télévision s’apprête enfin à connaitre sa révolution. Non je ne veux pas parler de la haute définition (il s’agit « juste » de quelques pixels en plus) mais plutôt de la révolution des services accessibles au travers de cette télévision. Des services que l’on retrouvent ailleurs (ordinateurs, mobiles…) mais qui prennent un sens différent dans le contexte de l’écran de télévision.

Télévision + Internet = $

Souvenez-vous, il y a plus de 3 ans j’avais rédigé un article sur les intérêts croisés de la télévision et de l’internet : Internet = l’avenir de la télévision (et inversement). Il y était question des ambitions de conquêtes des grandes chaînes TV sur le net et des grands acteurs du net sur la TV. Ce sujet est toujours d’actualité mais la situation a largement eu le temps de mûrir :

Bref, plus que jamais les uns convoitent les audiences des autres, ou plus exactement les parts d’audience.

Le web s’invite sur les télévisions

D’après un récent rapport de Forrester (Connected TVs Need To Sharpen Their Value Proposition), les télévisions connectées devraient représenter près d’1/3 du parc d’ici à 2014 :

Croissance des parts de marché des TV connectées
Croissance des parts de marché des TV connectées

De nombreux constructeurs sont ainsi lancés dans une course à l’armement (Samsung, Philips, Sony…), mais également des industriels comme Intel (qui vient de lancer un processeur dédié à ce marché : Intel tries anew to built its smarts into TVs), des éditeurs comme Opera (et son navigateur Opera for TV) ainsi que des éditeurs de services comme Yahoo! avec sa Yahoo! Connected TV :

FlickR sur Yahoo! Connected TV
Les widgets de Yahoo! sur votre TV

Avec autant de gros acteurs sur le créneau, il faut croire que le marché à du potentiel. Mais ce n’est pas tout, car il sera bientôt possible d’intégrer bien plus de choses que des widgets dans votre télévision.

Télévision + médias sociaux = :-)

Le problème des services distribués sur des TV connectées, c’est qu’il faut qu’elles le soient (connectables). Si ce n’est pas le cas, pas de problème il y a toujours une solution. Et cette solution c’est les consoles de jeux au travers desquelles il va être possible d’exploiter des services comme Facebook ou Twitter : Twitter and Facebook Launch on the Xbox 360 et PS3 3.10 Update Adds Facebook Features, Fixes Up Friends List.

Facebook sur votre Xbox 360
Facebook sur votre Xbox 360

Notez que cela fonctionne aussi avec des contenus TV diffusés sur le net et regardés sur votre télévision à l’aide de boitiers comme la future Boxee Box (cf. The Boxee Box will rock your sox!). Vous seriez tenté de me dire « pourquoi ne pas tout simplement être devant sa télé à l’heure où le programme est diffusé ? » et je vous répondrais « non, l’époque de l’asservissement des spectateurs par les grilles de programme est révolue !« . Car les téléspectateurs sont également des internautes comblés, comblés par la praticité de l’internet et par sa dimension sociale que l’on ne retrouve absolument pas dans la télé à papa. Ces terminaux (et une connexion haut débit) permettront ainsi de réconcilier ces deux mondes : l’interactivité et la sociabilisation de l’internet avec les contenus de la télé (cf. The future of television: Social TV).

Pourquoi la TV est-elle l’avenir de l’internet ?

Tout simplement parce qu’il reste très peu de leviers de croissance sur le web. Comprenez par là que l’audience de l’internet est en croissante constante depuis ces dernières années mais que cette croissance va très bientôt se tasser à mesure que les foyers vont s’équiper. À partir de là, comment va-t-on faire pour gagner des parts d’audience ? Tout simplement en augmentant le temps d’exposition en multipliant les occasions de connexions. Et pour cela, rien de tel que la diversification des terminaux. Vous passez de moins en moins de temps devant les programmes de la télévision pour aller sur le net ? Qu’à cela ne tienne, ils sont en train de travailler dur pour injecter le web dans votre TV pour faire en sorte que vous ne bougiez pas vos fesses du canapé. Car c’est bien là qu’est l’enjeu : vous maintenir devant l’écran (et les coupures pubs).

Autant le mobile est l’avenir de l’internet car il permet de prolonger le temps d’exposition à des services en ligne pour les utilisateurs en situation de mobilité (ça fonctionne aussi avec les netbooks), autant la télévision est également l’avenir de l’internet car il permet de prolonger le temps d’exposition à des services en ligne pour les utilisateurs en situation de repos. Hé oui, car un autre enjeu de cette évolution est de pouvoir toucher les internautes dans un contexte différent (en mode « détente ») où les sites des concurrents ne sont plus réellement à un clic de souris vu que ces internautes n’ont pas de souris à portée de main (juste une télécommande améliorée).

Elle est donc là l’astuce : repackager les services en ligne dans un contexte où les internautes seront plus perméables aux messages publicitaires (moins méfiants). Devant votre ordinateur vous êtes alerte, concentré, prêt à fermer les pop-up ou à ouvrir un nouvel onglet si un site est trop long à charger. Dans votre canapé ça sera différent : vous serez détendu (plus de temps, plus de patience) et vous n’aurez pas du tout le même équipement (un navigateur équipé d’un bloqueur de bannière).

Faut-il se réjouir ou redouter ce scénario ? Il est encore trop tôt pour le dire. Ce dont je suis certain c’est que les publicitaires ne sont pas stupides et qu’ils seront faire preuve de subtilité pour ne pas nuire à cette nouvelle expérience de consommation de services en ligne au travers de votre télévision. D’autant plus que la concurrence sera rude (lire à ce sujet cet autre rapport de Forrester sur l’IP TV : European IPTV Forecast, 2009 To 2014) et que de nouveaux entrants vont également venir briguer la place en face du canapé (notamment les fournisseurs de cloud-gaming comme OnLive).

Croissance des parts de marché de l'IPTV
Croissance des parts de marché de l'IPTV

Moralité : Grâce au web, vous passez plus de temps devant votre TV (et devant votre mobile) (et sur votre netbook).

37 réflexions sur “La télévision est-elle l’avenir de l’internet ? En partie

  1. Très bon article! :-)

    Pour le compléter, il faut aussi garder un oeil sur l’initiative HbbTV qui est soutenue par TF1, France Télévisions (France 2/France 3/France 5…), Canal+, les chaînes de TV Allemandes et les principaux fabricants de TV (Philips, Samsung, Sony, LG…)

    Les premières TV et décodeurs compatibles arrivent pour décembre prochain en Allemagne, et 3ème/4ème trimestre 2010 en France!

    http://www.rapidtvnews.com/index.php/200908274567/forget-canvas-and-hulu-read-hbbtv.html
    http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp/tp/35160

    Par exemple, si on regarde Laurent Ruquier qui interview un écrivain on pourra directement depuis sa télécommande appuyer sur le bouton rouge pour accéder à la biographie de l’écrivain et commander son dernier livre directement sur sa TV.

    Si on regarde « Qui veut gagner des millions? » on pourra jouer en même temps que le candidats (Réponse A -> bouton rouge, Réponse B -> vert, Réponse C -> jaune, Réponse D -> bleu) et comparer ses scores avec ses amis ou gagner des cadeaux provenant de sponsors!

    Enfin bref, l’avenir est passionnant! :-)

    J'aime

  2. Personnellement je prévois un remplacement progressif de la TV au profit des ordinateurs connectés.
    Pourquoi être obligé de regarder passivement un programme sans savoir si il va nous convenir ?

    Ca fait bien longtemps que j’ai éradiqué la TV chez moi et que je regarde mes programmes a la demande… Ca a plusieurs avantages :

    – je gère mieux mon temps de divertissement télévisuel.
    – je peux me basé sur les commentaires d’autres personnes et ainsi éviter les programmes et films qui ne me conviennent pas.
    – je peux arrêter un programme et y revenir plus tard.
    – Gain de place en remplaçant deux dispositifs par un seul.

    Non vraiment je ne vois pas d’avenir à la TV.

    J'aime

  3. @ De Saint Florent > OK mais prenons l’exemple du dernier iMac 27″ : ce n’est pas un TV mais est-ce encore un ordinateur ? Je crois beaucoup à l’arrivée sur le marché de terminaux hybrides (écran > 30″) qui pourraient prendre la place de la TV et de l’ordinateur familial.

    /Fred

    J'aime

  4. Article vraiment intéressant. Les chaînes françaises proposent déjà jusqu’à 80% de leur programmes en catch up tv aux heures des grandes écoute (17h – 0h00). L’offre, que l’on peut voir sur http://www.tv-replay.fr, est cependant encore trop peu constitué de séries et de films.

    J'aime

  5. Finalement est ce que ce n’est pas simplement l’internet des objets qui va supplanter l’ordinateur.
    Demain tous les devices seront enrichis par des services en ligne: TV, montre, voiture ….
    La TV est peut être le premier grand pas dans ce sens vu que c’est un terminal grand public.

    Wait & See

    J'aime

  6. @fred > C’est un exellent exemple ! Bien sur que c’est encore un ordinateur ( souris , écran, disque dur , application … ) il est juste en train d’évoluer pour remplacer petit a petit notre bonne veille TV. Et c’est justement en ce genre de dispositif que je crois.
    Ceci dit je suis complètement d’accord avec toi sur l’arrivé prochaine sur le marché de télévisions connectés ( et les marques de télévisions auraient tors de ne pas essayer ). Mais je n’y crois pas en terme d’avenir .

    J'aime

  7. Attention aux « soupes d’idées réchauffées ». Bravo pour cet article, mais cependant peut-être serait-il opportun de s’interroger sur l’efficacité économique des différents modèles en présence… et leur viabilité à moyen ou long terme : la convergence de la TV et d’Internet ne peut pas être indolore, particulièrement pour le secteur de la télévision « gratuite » financée par la pub. On ne peut pas mettre dans un même panier cette telévision et la TV publique (chère à Arthur), et la TV a péage. Il y a tellement d’enjeux que cette belle théorie pourrait nécéssiter… quelques révisions ?
    all the best.

    J'aime

  8. @ De saint florent : Les usages sur la Tv et l’ordinateur sont diamétralement opposés. L’usage de la TV est largement passif, mais aussi collectif, alors que l’ordinateur est quelque chose d’individuel et actif. Par contre, il faut imaginer des usages complémentaires par exemple, je choisi mon film sur mon ordinateur avec une recherche puissante, multi-critère et le retrouve directement sur ma télévision. C’est ce que propose Tivo aux USA depuis plusieurs années.

    Dans le même sens, il ne faut pas non plus croire que l’on va faire des miracles et porter le web sur la TV. C’est une erreur grossière, il faut des services et des interfaces adaptés pour que « vous ne bougiez pas vos fesses du canapé. » comme le dit Frédéric.

    Les exemples que donnent Arthur sont typiques des fausses bonnes idées, « J’appuie sur un bouton et je commande un livre » sauf que pour cela il faut saisir son adresse, son mode de paiement, valider la commande,… le tout à la télécommande… Il est plus simple de se lever et d’aller commander en un clic sur Amazon. Sans parler la difficulté technique de synchronisation du flux avec l’interface du service…

    J'aime

  9. Très complet, ce post. Je pense qu’à court terme l’évolution la plus radicale va venir d’un usage « multi-devices ». Qui n’a pas surfé/chatté sur son i-phone en même temps qu’il regarde la télé ? « tu fais quoi en ce moment ? je regarde le téléfilm de la 2 c’est pas mal ». Une copine à moi avait récemment « Amadeus ****** » comme statut dans Facebook, comprendre « je suis en train de regarder le film à la tv c’est top. » Comme d’habitude, l’usage vient des utilisateurs, et je ne serais pas étonné de voir des medias commencer à proposer de vraies expériences multi-devices (sociales ou non) en s’appuyant sur cette tendance, comme préfiguration des futurs usages intégrés comme ceux que ce post décrit…

    J'aime

  10. LCD, plasma… Maintenant les téléviseurs à LED…

    On sait que le 3D va arrivé, il sera possible de voir la 3D sans lunette, grosse révolution !

    Mais bon il faudra des programmes compatibles, perso je capte toujours pas la TNT HD lol

    Le futur nous réserve de belle surprise, espérons qu’il n’y ai pas de fin du monde en 2012 mdr

    J'aime

  11. Xcellent article, comme d’hab ;-)

    Il est évident que les grandes chaînes de TV ont du souci à se faire (c’est bien sûr pas pour tout de suite).

    Imaginer allumer la TV et voir de suite ce que sont en train de regarder vos amis (via FB) me paraît être un bon axe. Les amis sont effectivement les meilleurs prescripteurs. Rajouter à cela le fait que cela nous libèrerait – enfin – de la dépendance aux grilles des chaînes (comme le disait Fred) et on est convaincu que l’avenir de la TV est surtout social.

    Et si en plus on peut dialoguer en direct avec ses amis sur l’écran TV via une interface de chat pdt qu’on regarde un programme, en utilisant le clavier de son laptop, là, je m’évanouis de bonheur ;-) Imaginez ce que cela donnerait pendant un match de foot…

    Cela voudrait donc dire que les gens ne regarderont plus une chaîne, mais uniquement des programmes… C’est bon pour les producteurs, mais que vont devenir les TF1, FT, M6, ABC, CBS… ? De simples régies publicitaires ?

    Ca foutrait sûrement autant le b… que ce que le cloud-gaming s’apprête à faire à l’industrie des jeux vidéos.

    Tschaw !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s