2011, l’année du point de bascule

Il existe de nombreuses théories sur le point de bascule (« tipping point » en anglais), et le secteur de la mobilité a également droit à sa théorie sur l’année du point de basculement. « Bascule de quoi ? » pourriez-vous me demander, et je vous répondrais : « basculement entre les usages sédentaires et les usages mobiles« . Plus concrètement, différents analystes s’accordent sur le fait que 2011 va être l’année où le nombre de terminaux mobiles va dépasser celui des ordinateurs. Par terminaux mobiles, nous entendons tout type de terminaux mobiles (téléphone, smartphones, tablettes…).

Déjà l’année dernière a été très riche en innovation et autres statistiques affriolantes sur les taux de croissance des usages mobiles, 2011 sera l’année de la consécration. Et le pire, c’est que la situation va s’améliorer d’année en année. Je vous recommande ainsi fortement la lecture du dernier rapport de la société d’investissement KPCB : Top 10 Mobile Internet Trends.

Croissance du nombre de smartphones et tablettes vis-à-vis des ordinateurs

Des données et statistiques très intéressantes sont ainsi décortiquées dans ce rapport dont voici quelques extraits :

  • La combinaison des usages sociaux, locaux et mobiles (« SoLoMo« ) ouvrira d’innombrables possibilités
  • Le trafic mobile multiplié par 26 d’ici à 2015 (je me demande bien comment les opérateurs vont s’y prendre pour assumer ça)

    Augmentation du besoin en bande passante mobile
  • Les gros acteurs de la révolution mobile sont les plateformes sociales (Facebook, Twitter…) et musicales (Spotify, Shazam, Pandora…)
  • Les budgets de communication vont migrer vers les plateformes mobiles car l’efficacité y sera bien meilleure que sur les autres supports

    Comparaison de l’efficacité des différents supports de communication
  • Explosion des ventes de biens virtuels mobiles (cf. Les mobiles sont-ils l’eldorado des vendeurs d’objets virtuels ?)
  • Certaines plateformes performeront mieux que d’autres à l’image d’iOS et Android qui génèrent plus de revenues que les autres OS mobiles

    Comparaison de nombre de téléchargements d’applications par plateforme mobile
  • « Gamification » des applications et services (cf. Le gameplay comme élément clé de l’expérience utilisateur)
  • Montée en puissance des terminaux alternatifs

    Explosion du nombre de terminaux mobiles

Des statistiques peut-être un peu trop « macro » à mon goût, mais néanmoins très encourageantes

De son côté le cabinet Forrester a également publié un rapport sur les tendances du marché mobile : 2011 Mobile Trends. Morceaux choisis :

  • La combinaison mobile + social + local générera de nombreuses opportunités, mais assez peu de revenus ;
  • Les smartphones vont se généraliser grâce à des machines moins chers et des subventions plus fortes des opérateurs ;
  • La question de la fragmentation va devenir de plus en plus inquiétante avec un marché qui va s’atomiser autour des différentes plateformes (iOS, Android, WebOS, Windows Phone…) ;
  • Le débat entre applications natives et sites mobiles sera de plus en plus caduc (idéalement il faut faire plusieurs applications natives et plusieurs versions du site mobile) ;
  • Les budgets de communication et de marketing en situation de mobilité vont exploser (mais les annonceurs resteront tout de même exigeants quand aux performances des campagnes) ;
  • La technologie Near Field Communication va faire son apparition sur les marchés occidentaux (déjà utilisée depuis de nombreuses années en Asie) ;
  • Très peu de terminaux compatibles 4G ou LTE seront disponibles (dû au très faible ratio bande passante / autonomie) ;
  • Les jeux mobiles vont continuer de générer de gros revenus ;
  • La mobilité ne s’appliquera pas qu’aux téléphones mobiles ou aux smartphones.

Ce dernier point (tout comme celui du rapport cité plus haut) me ravit, car il confirme ma vision du marché : une multiplication des terminaux alternatifs. 2011 va être une sacrée année, de même que les suivantes, autant vous y préparer dès maintenant !

12 commentaires sur “2011, l’année du point de bascule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s