Pas de coupure estivale pour les médias sociaux grâce aux terminaux mobiles

Je pense ne rien vous apprendre en disant qu’en France les grandes vacances sont une période « morte ». Les mois de juillet et août sont en effet une période creuse en entreprise. Et il en va de même pour les campagnes : Pourquoi investir sur cette période alors qu’une bonne partie des cibles est en vacances ? Généralement les annonceurs préfèrent concentrer leur budget en amont ou sur les opérations de rentrée.

Est-ce que je généralise de façon abusive ? Oui certainement, mais celles et ceux qui travaillent en agence ou chez l’annonceur pourront témoigner de la difficulté de monter une opération durant cette période (sauf pour les marques de produits ou services à forte saisonnalité). Toujours est-il qu’avec le succès des smartphones et des tablettes, cette période creuse peut générer des belles opportunités.

ipad_beach

Les smartphones de dernière génération exploitant un forfait data illimitées ont ainsi permis le développement de nombreux usages en mobilité pour les plateformes sociales : Facebook, Twitter, Foursquare… mais également partage de photos. Partant du principe que les utilisateurs ne vont pas partir sans leurs appareils (smartphones, touchbooks…) et qu’ils vont avoir beaucoup plus de temps libre, la période des grandes vacances va être propice à de nombreuses interactions sociales par terminaux mobiles interposés. D’autant plus qu’en vacances, vous faites des choses qui sortent de l’ordinaire, vous avez donc encore plus de raison de publier et partager (photos, checkins…).

La période estivale va donc générer de nombreuses opportunités pour les marques en leur permettant d’intensifier leur présence ou de recruter de nouveaux fans avec des opérations saisonnières et/ou locales :

  • Publication de contenus en rapport avec les loisirs de vacance (plage, sports, balades…) ;
  • Sollicitation de la communauté (vos lieux de vacances préférés ?, plage ou piscine ?, montagne ou campagne ?) ;
  • Partage de bonnes adresses ou bons plans (restos ou bars) avec recueil d’avis ou astuces ;
  • Organisation d’animations et d’interactions sociales localisées (en station balnéaire) ;
  • Mise en place de jeux-concours saisonniers (le plus beau look de plage, la meilleure recette à l’huile d’olive)…

Les exemples cités au-dessus sont très basiques, mais je pense que vous avez saisi l’opportunité de développer des interactions sociales reposant sur une thématique fédératrice : les vacances.

De même, cette période et les interactions sociales qui en découlent peuvent être l’occasion pour les marques d’expérimenter de nouveaux services (la géolocalisation avec Foursquare & cie) ou de nouveaux supports (concours de photos avec Instagram ou un équivalent).

La période des vacances et l’afflux de nombreux touristes va enfin être une formidable opportunité pour les éditeurs de service souhaitant séduire des annonceurs locaux : restaurants et bars, hôtels et clubs de vacances, lieux touristiques et prestataires… Une baraque à frite n’a ainsi pas besoin d’un site web, mais pourrait tout à fait capter de nouveaux clients avec une présence sur les plateformes de géolocalisation (Foursqaure, Facebook Places, Google Latitude…).

Bar_du_Port

Les conseils que je pourrais donner aux marques sont donc les suivants :

  • Commencez dès maintenant à engager votre communauté sur la thématique de grandes vacances pour identifier des tendances (durées, lieux et modes de vacances) ;
  • Publiez des contenus relatifs à la préparation des vacances ou ce que vos cibles vont y faire (bien évidemment en rapport avec vos produits ou services) ;
  • Diversifiez la présence de votre marque sur les plateformes sociales avec une forte dominante mobile (les forums sont par exemple à éviter durant cette période) ;
  • Monter une ou des opérations exploitant la dimension locale dans des zones géographiques où vont se concentrer vos clients et prospects (stations balnéaires) ;
  • Restez vigilants quand au contexte d’usage (mauvaise lisibilité de vos contenus sur la plage ou attention dégradée des utilisateurs à l’heure de l’apéro).

Encore une fois, tout ceci est très simpliste, et vous comprendrez bien que je ne souhaite pas rentrer dans les détails d’opérations que je réserve pour mes clients. J’espère néanmoins vous avoir convaincu de la nécessité de préparer dès maintenant une saison estivale qui, grâce aux terminaux mobiles, va vous permettre de maintenir la relation avec vos clients et trouver de nouveaux points de contact ou de nouveaux scénarios d’engagement.

Conclusion : Ne laissez pas vos community managers partir en vacances, vous avez besoin d’eux (déjà qu’ils n’avaient pas le droit de prendre leur dimanche…).

2 commentaires sur “Pas de coupure estivale pour les médias sociaux grâce aux terminaux mobiles

  1. L’immatérialité est un avantage à clairement faire valoir dans ces périodes. La période creuse en entreprise n’est pas due à un transport dans la 4e dimension des clients et salariés : il s’agit juste d’un déplacement géographique et d’une façon différente de consommer, les saisonniers le savent bien !

    Le média social reste alors un point de contact privilégié (on consulte toujours ponctuellement ses mails, son facebook mais aussi de l’info sur le lieu de vacances). Les gens sont « ailleurs » mais quelque part plus disposés à consommer dans une optique de plaisir. Aux entreprises d’en profiter en adaptant leur offre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s