Zynga se réoriente vers le mobile et les jeux d’argent

Il ne se passe pas une semaine sans que l’on entende parler de Zynga. Il faut dire que le leader du secteur paye certainement sa surexposition. Quoique… les dernières statistiques tendent à démontrer que la suprématie de Zynga est en train de vaciller, notamment au profit de son grand rival : How King.com crushed Zynga. Le titre phare de l’éditeur, Farmville 2, se serait ainsi fait détrôner par Candy Crush Saga, un jeu multi-plateforme créé par King, un éditeur de casual games reconverti dans le social.

L’interface de jeu de Candy Crush Saga

Même si je ne peux que reconnaitre l’efficacité redoutable des leviers de recrutement et de fidélisation de Zynga, ils ne pouvaient pas éternellement dominer le secteur. Ceci étant dit, ils disposent toujours d’une base active de 70 M de joueurs mensuels, ce qui est considérable. Ce qui est plus alarmant, c’est que d’autres signes nous prouvent que l’éditeur est en perte de vitesse : Zynga games ‘lost’ a total of 19.1 million daily active players in 2012Zynga Axes Eleven Games as Part of Cost Cutting Efforts. Ces signes ne sont cependant pas nouveaux pour l’éditeur américain qui a déjà opéré deux réorientations stratégiques pour limiter les dégâts de sa crise de croissance :

Si les investissements pour conquérir les plateformes mobiles sont tout à fait logiques et légitimes, le fait de déployer en sous-marin une couche sociale pour ses jeux d’argent (Poker, Slingo, Slots for Mobile, Bingo…) n’est pas anodin : ils se concentrent sur les jeux les plus rentables pour satisfaire les actionnaires (Zynga brings multiplayer slot machines to Facebook with Zynga Elite Games). Le jeu qui vient tout juste d’être lancé est ainsi un bel exemple des nouvelles ambitions de l’éditeur avec un mode de jeu multijoueur très sophistiqué et accrocheur : Zynga Elite Slots Goes Live on Facebook.

L’interface de Zynga Elite Slots

Les premiers échos parlent ainsi d’un jeu à mi-chemin entre machines à sous et RPG. Je vous invite à regarder la présentation vidéo du jeu pour vous en rendre compte :

Je ne me permettrais pas de juger la moralité de ces jeux d’argent qui rassemblent des centaines de millions de joueurs, par contre, je rejoins tout à fait l’avis de Julien Codorniou sur la nécessité de prendre en compte les terminaux mobiles pour profiter des leviers sociaux et mobiles : What’s Next For Social Mobile Games?

Je pense ne pas me tromper en disant que l’âge d’or des jeux sociaux est derrière nous et que nous sommes en plein dans une phase de rationalisation du secteur. Certes, il y a encore d’innombrables opportunités à saisir avec les terminaux alternatifs (smartphones, tablettes, TV connectées…), mais les places sont maintenant très chères et il est peu probable de voir émerger en quelques années un nouveau Zynga. Peu importe, du moment que ceci n’empêche pas les éditeurs de plus petite taille d’innover…

Laisser un commentaire