Le docteur se déchaîne !

Décidément, Jakob Nielsen (docteur es utilisabilité) est déchaîné en ce moment. Il faut dire que ces derniers articles sont plutôt pertinents il qu’il s’est enfin décidé à abandonner son fameux style donneur de leçons. Dans son dernier édito (Mastery, Mystery, and Misery: The Ideologies of Web Design) qui traite de l’importance de l’utilité d’un site par rapport à son design graphique (le fond avant la forme), un point a retenu mon attention. Certains designers graphique sont persuadés que l’utilisabilité est un obstacle à la créativité et que l’aspect graphique d’un site est le seul critère de différentiation valable (qui se souvient de Boo ?). En fait, la plus grande phobie de ces designers est que les sites web finissent par tous ressembler à Yahoo ou Google. Jakob Nielsen répond de façon fort juste que cette phobie est justifiée dans la mesure où les designers sont confrontés à longueur de journée à leurs créations, ils éprouvent donc le besoin d’innover. Alors que les utilisateurs ne sont en contact avec l’interface d’un site que quelques minutes, ils ne risquent donc pas de se lasser. L’important pour eux étant avant tout de réussir dans leur action (trouver de l’information ou réaliser une tâche) et non pas d’admirer le travail d’un designer. Mis à part certain site (notamment dans l’univers du luxe) pour lesquels l’aspect graphique passe avant le reste, je trouve cette réflexion très juste et pleinne de bon sens. Et vous ?

Laisser un commentaire