Connaissez-vous les marques virtuelles ?

« Une marque virtuelle ? » Oui monsieur, une marque virtuelle, tout à fait ! Il s’agit en fait de marques qui n’existent que dans les univers virtuels, et le très bon blog Kzero nous propose une étude de cas sur Mysitool.

Ce phénomène est tout à fait intéressant car en lisant l’article vous pourrez constater que le développement de cette marque (et de l’offre : une sorte d’application multi-tâche) est complètement spontanée. Par exemple, le prix de lancement initial était de 900 L$ puis a été revu à la baisse à 396 L$. Pourquoi 396 L$ ? Et pourquoi pas ! Après tout il s’agit bien d’une marque virtuelle donc tout est permis.

En prenant un peu de recul, vous pourrez vous rendre compte que ces marques in-world sont peut-être les mieux armées pour séduire les avatars : aucune contrainte, une immense liberté, beaucoup de créativité… Tous les ingrédients sont là pour en faire une réussite commerciale (virtuelle mais réelle).

Si l’on prolonge la réflexion, on peut même se demander si les marques réelles n’auraient pas intérêt à suivre ce modèle : proposer un avatar de marque. On peut ainsi imaginer Adidas qui développe une marque virtuelle (disons Adoudas) pour proposer des produits virtuels (transposition ultra-créative des produits commercialisés dans la vie réelle).

En tout cas le concept est à creuser… Un autre billet plus ancien ici : The rise of the Metabrands.

Laisser un commentaire