Les réseaux sociaux goberont-ils les univers virtuels ?

C’est à cette question qu’un article du Guardians tente de répondre : Virtual Worlds Will Lose to Social Networking. Et la réponse est « oui« , en tout cas c’est l’avis de Richard Bartle, un pionnier des mondes virtuels et de World of Warcraft.

Cette question est bien plus complexe qu’elle n’y parait, et le réponse de ce Richard est en fait pleine de bon sens : Le succès d’univers virtuels ou de MMORPG tient avant tout à la dimension sociale. Si WoW ne favorisait pas autant l’entre aide et le système de guilde, il n’aurait certainement pas se succès. De plus, les plus gros univers virtuels (Habbo, CyWorld, QQ) reposent principalement sur les interactions sociales.

Bref, l’avenir des univers virtuels est dans les réseaux sociaux… et inversement ! Ne pensez-vous pas que MySpace ou Facebook sont des prétendants bien plus sérieux au titre de la future plateforme sociale de référence que Second Life ou There ?

Quand on y réfléchit bien, que manque-t-il à SL ? Une petite centaine de millions d’utilisateurs ! Que manque-t-il à Facebook ? un simple module 3D gréffé à la Facebook Platform.

Imaginez ce que pourrait donner une extension en 3D de Facebook à partir de librairies 3D Flash comme Flex/AS3 3D Engine ou PaperVision3D… ou plus simplement un représentation en 2,5D (à la Habbo) pour récréer des avatars (la base du v-business) et des espaces de conversation / rencontre. C’est plutôt vers ce type de scénario d’évolution que nous nous dirigeons, plutôt qu’un web 3D qui remplace notre web actuel. Enfin c’est mon avis (et celui de Richar Bartle).

Et vous, vous le voyez comment le futur des réseaux sociaux 3D ?

Un commentaire sur “Les réseaux sociaux goberont-ils les univers virtuels ?

  1. Tu aurais pu aussi titrer cet article : Les univers virtuels mangeront-ils les réseaux sociaux. ?
    Car en effet (tu le dis très justement) « l’avenir des univers virtuels est dans les réseaux sociaux… et inversement ! »

    Certes, une extension Facebook en 3D serait intéressante, mais imaginons ce que pourrait donner une extension de WOW qui permettrait de communiquer avec ses amis (et pas simplement sa guilde) en parallèle du jeu ?

    Et imaginons que cette zone soit accessible à partir de plusieurs autres MMO. Le joueur pourrait passer d’un MMO à un autre par le biais de cet appartement virtuel. Cette zone serait le lieu (la page) officiel du joueur, l’endroit où il pourrait discuter avec ses amis en dehors de l’univers ludique. Cet appartement virtuel pourrait être représentatif du joueur, incarner ses valeurs, sa culture, permettre d’afficher ses performances dans les jeux, et pourquoi pas des informations professionnelles.

    Ce ne serait pas les utilisateurs de Facebook (étudiants et pros) qui seraient visé, mais tous les joueurs ce qui induit un public de plus en plus important.
    N’oublions pas que les mentalités changent en matière de jeux vidéos (15 ans après Alain Le Diberder). Dans 10 ans, les recrutements en entreprise se feront peut-être sur la base de nos scores en FPS, à Brain Academy, ou encore notre capacité à manager des guildes dans un MMORPG.

    Bon, ok, c’est de la SF, mais Sony n’est-il pas en train de train d’imaginer un peu ça avec Home ?

    Nous vivons vraiment une époque formidable.

  2. je suis d’accord, selon moi, les « jeux virtuels » dont vous parlez ont justement du succès parce qu’ils permettent à ses joueurs d’accéder à une forme de socialisation au delà de l’aspect ludique (rencontres, « mariages », apprentissage de normes, de valeurs etc.. il me semble qu’on peut déjà les apparenter à des réseaux sociaux), la rencontre des univers virtuels avec les réseaux sociaux traditionnels permet d’arriver progressivement à autre chose (une réalité alternative ?), une chose est sûre : l’identité numérique va être au coeur nos problématiques

  3. QUE les réseaux sociaux ? Mhhh..
    J’entrevois aussi pour ma part, des univers virtuels au sein de nos outils de communication. Un peu de la même manière que Gabbly a tenté d’incruster du chat sur les blogs, ou comme GTalk qui décore la partie gauche de notre Gmail.
    Pourquoi ne pas imaginer une conversation avec MSN finissant en ballade (ou en travail collaboratif) dans un métaverse ?

  4. Les univers virtuels ont besoin d’un client lourd pour fonctionner (une appli à charger). A mon avis dès que l’on pourra s’en passer pour s’y connecter, ils pourraient englober les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire