Une interaction plus forte entre figurines et univers virtuels pour pré-ados

Les pré-ados sont une cible de choix pour les éditeurs et annonceurs : beaucoup de temps libre, un budget « jouets » confortable, une addiction très forte pour les dynamiques communautaires… J’avais déjà abordé le sujet dans un précédent billet (Les univers virtuels à l’assaut des plus petits).

Visiblement certains industriels du jouet ont décidés de passer la vitesse supérieure :

  • Mattel lancera prochainement un lecteur MP3 qui servira également à interagir avec l’univers de BarbieGirls ;
  • L’accès à Be-Bratz sera réservé aux possesseurs de poupées éponymes ;
    BeBratz.jpg
  • Les Funkeys sont des petites figurines que l’on peut collectionner pour déloquer des zones et fonctionnalités in-game.
    UB_Funky.jpg

Bref, les exemples ne manquent pas et l’impact sur le C.A est potentiellement énorme. En tout cas un très bon exemple de modèle économique hybride.

Laisser un commentaire