Est-ce la mode des interfaces gestuelles ?

Les interfaces riches sont formidables car elles nous permettent de repousser toujours plus loin les limites des sites web et du bon vieux HTML. Mais par moment on se demande s’ils ne les repoussent pas trop loin ces limites… Prenez par exemple ces trois sites qui proposent une interface gestuelle :

  • Red Issue, un site de styliste où il faut tracer des flèches sur les bords de l’écran pour parcourir les différentes pages du site

redissue

  • Toshiba What’s Next, un mini-site « expérientiel » où les éléments du décors réagissent en fonction des symboles que vous tracez à l’écran

citroends

Tout ça c’est très sympa mais est-ce réellement viable ? Si vous êtes un créateur en décalage par rapport au marché et à vos concurrents, admettons que vous ayez besoin de vous démarquer à tout prix. Mais si vous êtes une marque grand public avec des produits grand public et que vous devez séduire le… grand public, alors je m’interroge sur la pertinence d’une telle démarche.

Il est à mon sens essentiel de mettre en valeur les produits (ou l’expérience qu’il proposent) au travers d’une interface novatrice dans la présentation et la mise en scène, mais pas dans le système de navigation / manipulation. Ce dernier est en effet soumis aux mêmes règles d’utilisabilité que les sites en HTML : simplicité, facilité d’apprentissage, guidage, tolérance aux erreurs…

Bref, je reste persuadé qu’il y a un fort décalage entre l’ambition affichée par les deux dernières marques (qui, quoi que le directeur marketing ou l’agence en pensent, restent des marques grand public) et les produits vendus (qui ne sont pas censés révolutionner le marché). Apple n’a pas eu besoin de ce type d’interface pour promouvoir son iPod ou son iPhone, un « simple » site web suffit : simple, utile, informatif. Et puisque l’on parle de l’iPhone et de son interface tactile, je précise que les trois exemples montrés plus haut me font plus penser à l’interface d’un Palm Pilot qu’autre chose.

Ne vous méprenez pas sur ma prise de position, je reste un fervent adepte des interfaces riches appliquées au e-commerce, mais on ne peut pas tout se permettre sous prétexte que les objectifs de vente sont élevés (« il faut frapper un grand coup« ). Le but du jeu est de séduire, pas de désorienter, non ?

(via Hebiflux et Interfaces riches)

5 commentaires sur “Est-ce la mode des interfaces gestuelles ?

  1. Bonjour,
    J’en suis arrivé à la même conclusion que vous.
    Je suis pourtant un gros utilisateur des gestures dans ma vie informatique de tous les jours que ce soit dans Firefox (prec/suiv/fermer onglet/…) ou dans n’importe quelle application via xGestures (Mac). Cependant j’arrivais pas à en voir l’interêt dans la navigation de ces sites (particulièrement le 1er).
    Sur le premier site, j’ai fait « joujou » 2 min avec avant de chercher une interface de navigation classique (et plus pratique).
    Le 2e, je cherche encore a quoi sert ce site et les gestures…
    Quand au site de Citroën, je suis plus nuancé car l’idée est assez plaisante et immersive, cependant, après avoir « joué » avec 5 min je suis revenu au mode navigation traditionnel en me rendant compte, d’ailleurs, que je n’avais pas trouvé toutes les personnalisations possibles.

    Le seul point intéressant que j’y vois c’est qu’elles font parler d’elles, cela va leur générer du trafic, mais est-ce du trafic qualifié ?

    Il faut tenter des choses, les interfaces riches sont de véritable bac à sable pour l’expérience utilisateur cependant on ne peut pas faire tout et n’importe quoi.

    Merci beaucoup en tout cas pour cet article, je ne connaissais pas ces sites et ces expériences ont été très enrichissantes (mais peut-être pas dans le sens voulu par les créateurs).

  2. Les informations et les réflexions sont utiles mais l’orthographe et l’expression sont de plus en plus laissés pour compte. Cela gène ma lecture personnellement.
    « Les interfaces riches sont formidables car ils… »
    « mettre ne valeur »
    « soumit aux mêmes règles »
    « les produits vendus (qui ne sont pas sensées… »
    « pretexte »
    « objectifs de vente de élevés »
    …pour citer les principales.

  3. « Mais si vous êtes une marque grand public avec des produits grand public et que vous devez séduire le… grand public, alors je m’interroge sur la pertinence d’une telle démarche. »
    Séduire avec des produits OK, mais pour Citroën il s’agit de séduire avec du virtuel, du concept car…dans la durée avant le lancement du vrai véhicule. Moi je trouve qu’offrir une expérience nouvelle est au contraire une bonne démarche dans ce cas précis. Et pour le coup c’est assez réussi et immersif.

  4. Merci pour cet article. Le débat est intéressant. Par contre le lien avec Apple est un peu réducteur je trouve. Apple a une image ultra forte, bien ancrée dans les esprits … Citroën a annoncé à grand renfort de presse (cf. le buzz DS de février) un virage complet avec sa gamme DS. L’idée ici n’est pas de vendre mais de créer une expérience, faire rêver et pour l’instant ça a l’air de plutôt fonctionner quand on regarde la galerie on line des config. les internautes ont plutôt l’air de se prendre au jeu. Il faudrait demander à Citroën combien de config. ont été faites. Moi j’ai joué à l’artiste pendant bien 15 minutes…A suivre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s