Vers des sites adaptés aux netbooks ?

Les netbooks sont devenus en moins de deux ans un authentique phénomène : vendus à 11 millions d’exemplaires l’année dernière, il pourrait s’en écouler près de 35 millions d’unités en 2009 (Netbook Sales Expected To Take Off). D’après les estimations, les ventes de netbooks devraient se stabiliser d’ici à 2010 avec 18 % de parts de marché (Netbook Market Forecast & Business Strategy).

Avec un tel volume de vente, les netbooks vont avoir un impact non-négligeable sur les services en ligne. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur les changements à prévoir sur les habitudes d’utilisation de l’internet (Les netbooks vont-ils amorcer la révolution du web 3.0 ?) et sur l’utilisabilité des systèmes d’exploitation (Intel et Jolicloud à la recherche de l’interface parfaite pour les netbooks). Je m’interroge aujourdh’ui sur l’impact que les netbooks peuvent avoir sur notre façon de concevoir un site web.

Ces petites machines ré-introduisent ainsi des contraintes que l’on croyait résolues, à commencer par la résolution de l’écran (sources = W3 Schools) :

 

ScreenResolution

Évolution des résolutions d’écran sur les 10 dernières années

En moins de 10 ans, les petites résolutions d’écran (800*600 px) avaient presque complètement disparues. Avec plus de 90% de part de marché, la résolution 1024*768 était devenu la référence incontestée. « Était » puisque l’on commence à voir apparaitre des résolutions exotiques dans les statistiques :

ScreenResolutions

 

Apparition de résolutions « exotiques » dans les statistiques

Nous retrouvons ainsi en 13ème position la résolution caractéristique des netbooks (1024*600 px) juste au dessus de celle des iPhones (320*396 px). Puisqu’il existe des versions spécifiques aux iPhones, pourquoi pas pour les netbooks ?

Oui je sais, vous pourriez me dire que cela ne serait pas très rentable de développer une version spécifique pour « seulement » 168 pixels de différence, mais cette différence peut être énorme lorsque cela concerne un bouton d’action. Illustration avec le site de Voyages SNCF :

VSC_netbook_3

 

La page d’accueil de Voyages-SNCF avec les deux limites de visibilité

Comme vous pouvez le constater sur cette capture, la page d’accueil fonctionne parfaitement en résolution 1024*768 mais tout se complique avec le 1024*600 car les boutons d’action sont sous la limite de visibilité.

Rassurez-vous, la situation n’est pas très dramatique car nous savons maintenant que la limite de visibilité n’est plus réellement un problème (cf. les articles Unfolding the Fold, et ClickTale Scrolling Research Report V2.0 Blasting the Myth of the Fold), mais ceci concerne surtout les sites de contenu, qu’en est-il des sites marchands ?

Peut-être pourrions-nous envisager des formulaires où le bouton d’action serait doublonné (comme sur Amazon) pour palier à ce déficit de visibilité en hauteur :

amazon_checkout

 

OK, mais ce n’est pas tout car les netbooks induisent d’autres contraintes :

  • La saisie qui est rendu plus difficile par des claviers plus petits (surtout au niveau de la touche « Shift » qui est indispensable pour saisir des chiffres) ;
  • La manipulation qui est également très difficile avec les minuscules pavés tactiles et les boutons qui sont parfois bizarrement positionnés (par exemple sur les côtés pour certains modèles) ;
  • La lisibilité avec des écrans brillants (dalle « glossy » qui capte tous les reflets)…

Bref, je suis persuadé que les spécificités des netbooks devraient être prises en compte dans notre façon de concevoir les sites web et plus précisément les fonctions marchandes. Je n’ai pas la prétention de trouver une solution pour toutes ces contraintes dans cet article, mais juste d’attirer votre attention sur le « phénomène ».

Avez-vous également constaté l’apparition des netbooks dans vos statistiques de fréquentation ?

9 réflexions sur “Vers des sites adaptés aux netbooks ?

  1. Bonjour,

    Je signale que même avec un mac book, la hauteur de la fenêtre est plus petite que celle d’un portable PC. On est donc déjà obligé de concentrer nos informations dans le haut du site. Il va peut-être falloir rogner sur les headers visuels démesurables …

    J'aime

  2. Personnellement j’ai l’occasion de surfer maintenant tous les jours avec un netbook, et un nouvel univers de contrainte s’est ouvert à moi subitement. Le nombre de sites ne prenant pas en compte du tout les petit format d’écran est proprement stupéfiant, alors même que c’est en général assez proprement codé. Les surfenêtre de type ajax qui propose des formulaire impossible à scroller, les sempiternels accueil avec un bon gros flash inadaptable à la taille écran, et même certains logiciels incapables d’offrir toute leur ergonomie et deviennent inutilisables.
    Pour répondre à la question, oui dans mes stats j’ai de plus en plius d’iphone et de netbooks qui passent, et celà influe déjà mes conceptions éditoriales web.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s