Les multiples possibilités de présence sur Facebook

Facebook… 600 millions d’utilisateurs et une valorisation qui dépasse les 50 milliards de dollars. Si les médias sociaux devaient avoir un roi, ça serait sans hésitation Facebook. Pour certains, être sur Facebook est un impératif (quoi que ce n’est pas une obligation : Pourquoi British Telecom n’est pas sur Facebook et Ne pas être présent sur Facebook n’est pas une faute professionnelle), soit, mais encore faudrait-il définir le sens du mot « présence ». Beaucoup trop de sociétés et marques que j’ai pu rencontrer ces dernièrs temps sont persuadées que pour être présent sur Facebook il suffit d’ouvrir un page. Grave erreur car se limiter à une seule page limite fortement les possibilités offertes, mais peu aussi représenter un danger (Nestlé et sa page Fan Facebook : pourquoi l’échec était-il inévitable ?).

En fait ce n’est pas d’une page Facebook dont une marque peut avoir besoin, mais plutôt de plusieurs pages. Tout comme les grandes marques segmentent leur audience et déclinent leurs temps forts commerciaux en différents sites et mini-sites, vous avez tout intérêt à multiplier les pages sur Facebook pour avoir des interactions sociales plus riches. Ceci étant dit, ce n’est pas tant le nombre de pages qui est important, mais le type de page.

Il existe en effet de nombreux types de page auquel il faut prêter une attention particulière, car une fois choisit, vous ne pourrez plus le modifier. On dénombre ainsi 4 types de pages : les profils, les official pages, les groupes et les community pages. Chacun de ces types de page présente des caractéristiques et autorise des interactions sociales différentes.

Facebook_Create

Potentiellement nous pourrions même rajouter les places dans cette liste, mais dans les faits, une fois que vous avez revendiqué la propriété d’un lieu, la page place se transforme en une page local business. N’oublions pas non plus les onglets de parta ge de photos et vidéos qui sont bien trop souvent négligés.

Cette diversité n’était pas proposée auparavant et cela n’est pas sans poser de problèmes, car les premières fan page créés se sont vu attribuer un nouveau type de façon arbitraire (généralement local business si vous publiez du contenu en français). C’est bien dommage, car il n’est plus possible de changer par la suite. Par exemple, la page créée pour ce blog est enregistrée en tant que local business (on retrouve dans l’onglet Information les horaires d’ouverture). Non seulement je ne peux pas modifier le type (il serait plus pertinent de la paramétrer en Organization / Website) mais je ne peux pas non plus changer le nom (de MediasSociaux.com à MediasSociaux.fr). C’est très fâcheux…

De même, je me suis créé un profil (facebook.com/fredcavazza) mais je regrette maintenant ce choix, car il y a confusion des genres entre mon identité personnelle (j’ai aussi une page que je réserve à mes amis) et mon activité professionnelle. Il serait ainsi plus judicieux de transformer cette page en Public Figure.

Mais revenons à nos moutons et à la présence de votre marque sur Facebook. Il serait illusoire de penser que vous pouvez tout faire avec une seule page. Il serait plus pertinent d’ouvrir plusieurs pages, ceci pour plusieurs raisons :

  • Adresser vos différences cibles dans des espaces distinctes augmente la proximité et permet de développer des interactions sociales plus riches ;
  • Augmenter l’exposition de votre marque et de vos produits en exploitant les fonctions natives des places, groupes ou community pages ;
  • Ne pas vous laisser hypnotiser par le nombre de fans (qui ne garantit en rien la viabilité de votre présence et le ROI).

Je milite donc pour une présence diversifiée qui pourrait être orchestrée de la sorte :

  • Une page officielle pour la marque à des fins d’image, de recrutement… (ex : Renault) ;
  • Une page officielle par ligne de produits, si vous souhaitez développer la notoriété de cette ligne (ex : Renault Megane) ;
  • Des profils pour les représentant de votre marque (réels ou virtuels) ;
  • Des groupes pour fédérer des membres autour d’un sujet précis (ex : Renault 4L) ;
  • Des community pages pour vous positionner sur des thématiques génériques (ex : Véhicules électriques) ;
  • Des places / local business pour vos points de vente (ex : Renault Paris 12).

Il existe déjà un certain nombre d’articles expliquant les différences entre profils, pages et groupes, donc je vous incite à vous documenter plus en profondeur sur le sujet : What’s the Difference between a Facebook Page and Group?, Facebook Groups Vs Pages: The Definitive Guide et Difference Between a Page and Profile on Facebook.

facebook-groups-pages

Vous pourriez me dire qu’en multipliant les pages on multiplie également le charge de travail et on diminue la portée des actions. Je vous répondrais que :

  • Il existe des outils (gratuits ou payants) pour gérer plusieurs pages à la fois ;
  • Le succès de votre présence sur Facebook est conditionné par l’investissement que vous allez faire (ne faites pas les choses à moitié, car la concurrence est très rude) ;
  • La réussite de votre présence sur Facebook n’a rien à voir avec le nombre de publications, mais plutôt la proximité et l’affinité que vous allez développer avec vos membres ;
  • Concentrer vos efforts sur une seule page augmente le risque en cas de dérapage (demandez donc à Nestlé ou Kiabi).

Bref, si vous souhaitez définir ou faire évoluer la présence de votre marque sur Facebook alors faites les choses correctement dès le départ, car vous ne pourrez pas les changer une fois que la machine sera lancée. D’autant plus que la création de pages est gratuite alors pourquoi s’en priver ? Certes, il vous faudra prendre un peu de temps pour appréhendez les subtilités de ces différents types de page, mais nous parlons ici de quelques heures de réflexion.

En conclusion je souhaiterais également préciser que Facebook n’est qu’un média social parmi une infinité d’autres services (cf. Panorama des médias sociaux 2011). Votre présence sur les médias sociaux ne sera pas complète tant que vous n’aurez pas étudié les autres supports disponibles : YouTube, Twitter, FlickR, blogs, forums…

16 réflexions sur “Les multiples possibilités de présence sur Facebook

  1. bon article, je me permets juste de préciser que je croise aussi pas mal de structures ayant comme seule présence sur Facebook un profil, qui leur permet, en plus d’informer leurs amis, d’aller commenter sur les autres pages.
    Attention, les profils sont réservés aux personnes physiques et peuvent à tout moment être suspendus par Facebook… Mieux vaut monter une page pour créer sa base de fan, et utiliser un profil ayant trait à la marque uniquement pour intervenir sur les autres pages et groupes. La perte sera moins stratégique en cas de suspension :)

    J'aime

  2. La diversification des pages peut s’avérer effectivement stratégique, surtout dans le cas d’entreprises qui vendent des produits ou services nombreux, à des cibles différentes. Le cas de Dell que je connais bien, illustre bien cette situation : ils ont développé une 20aine de fan pages (principalement aux US pour le moment) qui traitent de sujets différents : le stockage, les modèles pour gamers, les promotions spéciales etc…
    Cela peut s’avérer pertinent d’augmenter sa présence de cette manière, mais il faut également bien gérer la quantité afin de ne pas rendre confus les messages et interactions de l’entreprise à ses communautés.

    J'aime

  3. Je pense que ce type de stratégie est à voir au cas par cas, en fonction d’un ensemble d’éléments dont les ressources internes car la question est aussi celle du risque de dilution de la marque sur un même espace plutôt qu’une concentration. La question finalement est là même avec les sites de marque où certaines préféreront segmenter leur présence et d’autres concentrer.

    Je travaille actuellement pour une importante marque française présente dans plusieurs univers bien distincts sur ce type de stratégie, mais avec une montée en puissance dans le temps des équipes. On ne lance pas toutes les pages à la fois, mais une démarche itérative devant mener à un ensemble de pages permettant à la marque de couvrir ses différents univers de manière segmentée sur Facebook.

    J'aime

  4. Bonjour,

    Premièrement merci pour cet article intéressant. Je me permets de soulever ce point; pourquoi ne pas concentrer ses efforts sur une page officielle et utiliser les possibilités des onglets développés en FBML pour les sous-pages? Par exemple, la page d’une marque de jus http://www.facebook.com/oasiscanada qui nous présente ses produits dans un autre onglet plutôt que sur une autre page.

    J'aime

  5. Super

    Je fais une thèse pro sur Facebook comme outil d’acquisition de trafic. Super article pour la partie gestion des pages et profils. Je me permettrai de citer cet article. Merci encore pour l’éclairage

    Luc

    J'aime

  6. Bonjour,

    Premièrement je vous remercie pour l’article intéressant. L’article va directement dans le sens qu’il ne faut pas nécessairement entrer dans une course aux fans mais bien viser des fans, collaborateur, followers de qualité, en lien avec le produit que l’on veut promouvoir. On n’utilisera pas le même angle de communication dans un groupe vs une page officielle vs un profil personnel par exemple.

    J'aime

  7. @Fred: je suis d’accord, mais existe-t-il des éléments permettant de connaitre la répartition entre les gens qui se connectent à la page et ceux qui se contentent de lire via le flux d’accueil?

    J'aime

  8. @Frédéric CAVAZZA –> Un point important des onglets par contre : bien qu’ils ne soient pas évident à cliquer, on peut les faire apparaître automatiquement à l’ouverture de la page officielle au lieu de faire apparaître le Mur; par exemple si on désire faire la promotion d’un certain produit pendant quelques semaines, il suffit de créer un onglet avec une image attrayante et un « call to action » et le tour est joué.

    J'aime

  9. Bonjour,
    Je viens de lire votre article source de renseignements précieux pour quiconque souhaite utiliser le réseaux sociaux pour la promotion d’une marque ou d’un produit et c’est pour moi le cas.
    Je souhaite savoir à cet effet si vous dispensez des conseils au cas par cas. J’ai une activité que je souhaite développer par ce biais et bien entendu vos conseils me seraient extrêmement utiles.
    Merci pour vos conseils et infos qui aident à y voir plus clair
    Cordialement,

    J'aime

  10. Ping : Veille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s