Modules semi-riche pour IWC

L4année dernière j’avais présenté un bel exemple de site à double interface : Avec ou sans Flash ? l’exemple Rolex. Je vous propose de rester dans le monde de l’horlogerie avec le très intéressant site d’IWC. Intéressant pourquoi ? Parce que ce site n’est ni en Flash, ni en HTML. Disons qu’il est entre les deux avec un usage intensif du javascript qui le positionne à mi-chemin entre les interfaces riches et les interfaces traditionnelles. Un compromis hasardeux ? Non pas du tout, plutôt l’avenir du rich commerce.

Tout commence avec une page d’accueil plutôt sobre mais offrant de larges visuels et un carrousel parfaitement intuitif (avec l’indicateur de progression) :

IWC_Home

Pas de vidéo ou cinématique, juste de belles photos des produits. Une fois sur la page des collections, vous choisissez une famille dans la gamme et les différents modèles sont présentés dans le menu de navigation. Un survol de la souris affiche les détails essentiels et une photo plus grande :

IWC_Collection

Là encore pas de fioritures, juste ce qu’il faut pour accrocher les internautes et leur délivrer le bon message. Vient ensuite la page produit où l’on retrouve des choses plus ludiques comme le visualisateur de face arrière qui utilise une réglette :

IWC_Details

Vous avez également accès à un zoom XXL qui s’ouvre dans une nouvelle fenêtre :

IWC_Zoom

Toujours pas de Flash, ni de technologie exotique, simplement la photo en très haute résolution et les fonctions de base.

On retrouve également dans la rubrique « Experiences » des contenus multimédia comme ce diaporama d’ambiance :

IWC_Experiences

Au final nous avons donc un site en HTML qui propose néanmoins juste ce qu’il faut d’enrichissement pour améliorer l’expérience des internautes : carrousel, menus dynamiques, info-bulles géantes, zoom XL, diaporama… C’est à mon sens dans cette direction que va le rich commerce : une production maitrisée qui mise tout sur un contenu de qualité. « Maitrisée » car ce site peut entièrement être pris en charge par un outil de gestion de contenu afin d’en faciliter l’évolution et surtout la traduction.

Le fait d’utiliser Flash implique des coûts de production légèrement plus élevés, mais surtout de bien plus grandes difficultés d’évolution et de traduction. Utiliser du javascript peut donc être une solution de repli, mais qui n’est pas parfaite, car ce n’est pas un langage très rigoureux, donc il peut poser des problèmes de compatibilité. Heureusement il existe de nombreux framework javascript (jQuery, Backbase, script.aculo.us…) qui permettent de réaliser toutes sortes de choses très intéressantes (carrousel, glissière, rafraichissements silencieux…). Combiner les possibilités offertes par HTML5 et CSS3 avec du code javascript normalisé semble donc être la combinaison gagnante. Je manque d’exemples pour illustrer mon propos, mais la sortie imminente d’IE9 devrait populariser le recours à des technologies standards pour faire des enrichissements de premier niveau (cf. CSS3 et javascript seront-elles les technologies RIA du future ?).

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s