Encre électronique, une révolution des technologies d’affichage

Voilà près de 10 ans que la technologie d’encre électronique est apparue pour le grand public. En 10 ans de gros progrès ont été faits sur la lisibilité, le contraste… Si les écrans avec encre électronique couleur ne sont pas encore tout à fait au point (Mirasol, chronique d’un retard annoncé), nous commençons à voir apparaitre des prototypes explorant des nouveaux usages : E Ink shows concepts galore at SID 2011: snowboards, radios, thermostats, oh my!

Les utilisations de l’encre électronique ne se limitent en effet pas aux livres électroniques, la dernière édition du salon SID proposait ainsi différents concepts :

  • Le snowboard avec un affichage sur le devant de la planche
    E ink snowboard
  • La partition de musique (que l’on peut coupler avec un déclencheur à pied pour tourner les pages)
    E ink music display
  • Les tableaux à hyper haute résolution (2400 x 1650)
    E ink 300 ppi display
  • Les appareils domestiques à affichage simple (ici un thermostat)
    E ink thermostat

Une vidéo présente ces différents prototypes et montre notamment l’exemple très intéressant d’une radio dont l’écran LCD est remplacé par un affichage à encre électronique :

L’encre électronique en remplacement des écrans LCD ? Pourquoi pas, après tout ça n’est qu’une question de coût. Tous ces prototypes ont en tout cas le mérite de nous faire ouvrir les yeux sur les innombrables opportunités offertes par l’encre électronique. Plus cette technologie sera répandue, et plus elle sera fiable et abordable (initiant ainsi un cercle vertueux).

Mieux : l’encre électronique couplée aux écrans souples vont nous offrir encore plus de possibilités : Le papier électronique flexible toujours plus spectaculaire. Il est d’hors et déjà possible de produire des panneaux de très grande taille exploitant peu de couleurs (donc à faible coût de production) :

Rollable e ink scroll

Dans cet exemple, c’est un kakemono qui a été numérisé, mais nous pouvons tout à fait envisager de révolutionner l’affichage urbain avec des panneaux équipés d’écrans souples à encre électronique (les fameuses colonnes Meurisse) qui pourraient être mis à jour à distance en fonction de l’heure ou de la fréquentation. Il existe déjà des projets dans le domaine militaire (Le papier électronique pour camoufler les chars militaires), mais les applications civiles devraient bientôt voir le jour.

L’encre électronique est une authentique révolution dont nous ne voyons que la partie visible de l’iceberg (les e-readers). Attendons quelques années pour voir dans quelle mesure cela affectera notre quotidien (dans le bon sens).

Un commentaire sur “Encre électronique, une révolution des technologies d’affichage

Laisser un commentaire