Connaissez-vous Pinterest, le dernier épiphénomène d’une longue série

Je ne sais plus qui disait que le web évolue par cycle de 5 ans, en tout cas j’ai comme l’impression que tout le monde est en train de chercher le nouveau Facebook. Pourquoi ? Je ne sais pas trop en fait… Ce mois-ci, la dernière coqueluche de la blogosphère est donc Pinterest. Avant cela il y avait Instagram, Path, Color, Turntable, Quora, Chatroulette Certes, il y a des chiffres intéressants que l’on peut bidouiller pour faire de belles infographies, mais vous ne trouvez pas que ça commence à faire beaucoup trop de services de partage de trucs sympas / mignons / rigolos ? Parce que dans le même genre il y a aussi Polyvore, ShopStyle

Mais commençons par le commencement : Pinterest est donc un service qui vous permet de partager vos trouvailles en les épinglant (« pin« ) sur vos différents panneaux (« boards« ). Les trouvailles de la communauté sont accessibles à tous dès la page d’accueil avec cette succession d’images que l’on peut repartager (« repin« ), aimer et commenter :

La page d'accueil de Pinterest

Comme sur Tumblr, les trouvailles sont agrégées dans des catégories thématiques (ici interiors) :

Une page thématique de Pinterest

Comme sur Twitter, chaque membre possède un profil que vous pouvez suivre (« follow« ) :

Le profile d'un membre dans Pinterest

Voilà, c’est tout.

Je ne remets pas en cause l’intérêt de ce service pour séduire les hipsters de la Silicon Valley, mais vous constaterez qu’il est avant tout configuré pour partager des produits inspirationnels ou socialement valorisants. La vérité est que Pinterest engendre surtout un afflux de trafic pour les productions de luxe ou artisanales, les principaux bénéficiaires sont donc les boutiques en ligne qui vendent des produits branchés. Tant mieux pour My Red Ponny ou Petit Zèbre, mais et les autres ? J’ai comme l’impression que Pinterest est le blog lifestyle du pauvre.

On retrouve ainsi dans les boards des membres principalement des produits fantasmés. J’ai par exemple mis dans mon Pinterest une Pagani Zonda, une cabane dans un arbre et une malle de chez Fred Pinel. Ok très bien, et alors ? Que fait-on des 99 %  des produits ou services restants ? Existe-t-il une chance pour que l’on retrouve des prestations d’assurance ou des produits de consommation courante dans un board ? Aucune.

Vous pourriez me dire que ce service n’est pas fait pour ça et que le système de catégories suggérées ou le moteur d’inspiration de cadeaux est tout de même très prometteur. Sur ces points-là, je serais bien d’accord avec vous, mais nous ne parlons pas d’un service grand public qui va rentrer dans le quotidien de centaines de millions d’utilisateurs.

Le moteur d'inspiration de produits de Pinterest

Si l’on considère Pinterest comme un moteur d’inspiration de produits sortant de l’ordinaire, alors oui, c’est un des meilleurs de cette catégorie, mais très clairement pas le futur Facebook ou Twitter. De ce point de vue là, Pinterest pourrait être considéré comme un concurrent de Flipboard : un magazine personnalisé où vous allez piocher de l’inspiration. Le modèle semble en inspirer plus d’un car la concurrence est déjà là avec des alternatives plus classieuses (Pose), pour la vidéo (Chill), dédiées au porno (Snatchly) ou pour les hommes (Gentlemint).

Gentlemint, le Pinterest des bonshommes avec des armes,des bagnoles et des avions de chasse

Au final, nous avons donc un phénomène marginal comme on en voit tous les trimestres. D’autant plus que ces services mettent en place des leviers de monétisation plutôt obscures (Pinterest is quietly generating revenue by modifying user submitted pins), et Pinterest n’est pas le seul (The Price of Free: Path Uploads Entire Address Book To Its Servers).

Outre ces « légers » problèmes de confidentialité, admettons que ce service vous ramène un peu de trafic et que l’on puisse en démultiplier la portée en le couplant à Facebook, et après ? Le trafic est un moyen, pas un objectif. Quid de la segmentation ? Du profilage ? De la génération de conversations à valeur ajoutée ? Comme toujours, l’utilisation des médias sociaux à des fins marketing est réduit à du buzz, pourtant nous n’avons de cesse de répéter sur ce blog que le social marketing offre des possibilités bien plus intéressantes.. J’ai l’impression que tout ce qui buzz est considéré par la blogosphère high-tech comme de l’or, peut-être devraient-ils passer un peu plus de temps avec des équipes CRM et un peu moins de temps dans les salles d’hébergement…

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de ne pas trop perdre votre temps à identifier le dernier service à la mode qui buzz. Intéressez-vous plutôt sur des plateformes sociales plus versatiles comme Tumblr (cf. Buddy Media’s CEO says 2012 is the year of Tumblr) ou sur des initiatives d’envergure à l’image de la communauté ReBrick de Lego (Lego Launches Social Media Platform).

Bon, ce n’est pas tout, mais il faut que je me dépêche de rédiger un autre article sur les nouveaux nouveaux Facebook (les trois candidats de ce mois sont Oink, AirTime et Little Monsters).

46 commentaires sur “Connaissez-vous Pinterest, le dernier épiphénomène d’une longue série

  1. Bonjour, tout à fait d’accord avec vous, Pinterest est relayé très vivement par nous tous, c’est je crois la différence réelle ; quid de FANCY qui existe depuis assez longtemps et qui offre les mêmes services de partage contemplatif ?

    Nous sommes ici vraiment dans un contexte de réseau de l’information fort, tout va très vite (cf la campagne présidentiellle, et l’exemple de FREE parmis tant d’autres…)

    En attendant, voici THEFANCY (les boards de PInterest en moins) :
    http://www.thefancy.com/

    Bonne journée à tous
    Catherine Godeloup Mahe

  2. Alors je vais avouer quelque chose : j’utilise Pinterest comme garde-image. Avant ca, je mettais mes images dans un petit dossier qui prenait tellement de place sur mon ordinateur que j’ai fini par arrêter. Là, en un clic c’est pinné et ca ne prend pas de place ! De plus, toutes mes images -certes très aspirationnelles- sont à un endroit précis alors qu’avant je les éparpillais sur tous les ordinateurs que j’utilisais !

    Bref, Pinterest, pour moi, est un outil formidable pour ranger ses images et… en trouver d’autres ! :)

  3. Merci Fred pour ton article. Pour réagir aux différents commentaires, je pense qu’il ne faut pas comparer Pinterest à un autre réseau social, que ce soit Flickr, Facebook ou Twitter.

    Je pense que Pinterest, c’est un peu comme quand l’iPad est sorti et que tout le monde se demandé à quoi ça aller bien pouvoir servir. Laissons lui le temps de prendre sa place et les internautes le prendre

    Et concernant les redirections via Skimlinks, je trouve cela intelligent et permet d’éviter de polluer l’internaute dans sa navigation avec de la publicité.

    A suivre, mais personnellement j’y crois beaucoup !

  4. Que de commentaires générés par la nouvelle mascotte de la blogosphère en ce début de nouvelle année.
    Je rejoins Fred sur le contenu de son article.
    Mon premier contact avec Pinterest n’est pas très vieux et à part le trouver beau et divertissant quelques poignées de minutes, je n’ai pas trouvé de réel intérêt.
    J’aime bien l’équation de @Martin Lessard que : Pinterest = mélange de Délicious + flickr
    avec une touche de Pearltrees en prime comme évoqué par @Richard Pasquier.
    En termes de réponse à mes besoins, je me suis effectivement dit que Pinterest pourrait servir en complément de Pearltrees grâce à son aspect plus visuel.
    – Pour des regroupement « à plat » genre stock de photo comme @Dans le le cloud, accessible de partout et vue d’ensemble plus pratique est sexy que ma DropBox par exemple).
    – Constitution de liste d’achat. Sur ce créneau on a déjà (ou pas) la wishlist Amazon.

    Finalement, pour moi, une boite à outil visuelle pour stocker et organiser des éléments glanés sur le web que l’on souhaite conserver pour consultation et /ou réutilisation ultérieur.

    PS : je confirme la police « moche » sous Chrome, PC.

  5. Moi je le trouve intéressant. Ça marche bien pour les professionnelles et aussi pour les amateurs.

    Je crois qu’il trouvera sa place dans la barre de favoris de chacun mais il faut pas le comparer avec Facebook or Twitter puisque le temps qu’on passe sur le site est assez limité.

    Aucun soucis avec Chrome.

  6. Personnellement, je l’utilise de la même façon que Laetitia. En effet, il m’est très pratique pour conserver des images et remplacer mon dossier fourre tout sur mon pc ou mon mac.

    De plus, le fait que ces images soient partagées est un plus.

    Au fond, c’est une sorte d’Instagram d’images du web mixé à un Delicious.

  7. Pour moi Pinterest est le 4chan moderne, l’imageboard social.

    Attention sur les allégations vis à vis des systèmes de rémunération de ces services. On a bien vu dernièrement avec Path que l’upload des adresses des clients était une pratique déjà largement répandu chez les plus gros du secteur.
    Et puis il faut arrêter de faire les naïfs, on est « un client » avant d’être « un utilisateur ».

  8. Et vous l’intègreriez comment dans une stratégie social media ? Comme simple curation des images de la marque ou alors avec une stratégie de création de contenu dédiée ? (Genre quotes qui ont bien la cote sur Pinterest) ?

  9. @ Laurent CM > Pinterest peut être intégré à une présence sociale en tant que relais des publications d’une marque, de préférence en ne relayant que les contenus les plus « graphiques » ou visuellement pertinents. Je ne vois pas trop l’intérêt de produire du contenu dédié… par contre, stimuler un directeur de création (dans le luxe, la fringue, l’automobile…) à ouvrir son compte peut être une piste intéressante à travailler.

  10. Mais si on utilise pinterest pour sa stratégie social media, existe -t-il des outils statistiques pour vérifier l’efficacité de nos pins etc…

    Merci

  11. Bonjour,
    personnellement, je vois une centaine de façons, dont voyages-sncf pourrait tirer parti de pinterest, justement … sans parler d’autres marques pas necessairement super glamour par définition comme Leroy-Merlin, Castorama, Black & Decker ( quand on voit le succès des boards à base de DIY et de déco maison / jardin, je me dis qu’il y a probablement quelquechose d’intéressant à faire), Séphora, des marques d’articles de fitness, sans parler de tout ce qui est lié à la nourriture …

    Je trouve que ce qui est intéressant pour une marque, c’est justement que ce service soit un moyen de promouvoir ce qui est derrière la marque, ce qui inspire, fait rêver, de proposer des idées pour utiliser ses produits … et aussi, c’est aussi un moyen de raconter une histoire autour d’une marque, et de rassembler du contenu en cohérence avec elle, ce qui est très intéressant en termes de branding…
    Les boards et catégories permettent de communiquer auprès d’une cible dont on sait qu’elle sera plutot réceptive, j’ai l’impression.

    Sinon pour les autres sites auquels les différents commentaires ont pu les comparer (the fancy, neeed, svpply etc…), je les utilise tous à titre perso et pro, et je trouve que l’interface et les fonctionnalités de pinterest sont plus poussées, et le coté communautaire bien plus présent.
    Et à titre perso, comme laetitia, je trouve que c’est un super outil pour gérer et retrouver facilement ses bookmarks

    @Cléo, en termes d’efficacité des pins, sur Pinterest les repins, like et commentaires sont un bon indicateurs de l’intérêt généré par vos images, on peut aussi rechercher par source (pour les pins qui ne sont pas postés par vous-mêmes mais qui viennent de votre site ou blog, très utile pour savoir quels sont les produits favoris de vos visiteurs). Et ensuite sur votre propre site, vous pouvez utiliser google analytics pour mesurer les retours de chaque pins en termes de durée de visite, taux de conversion etc etc …

  12. Bonjour Fred et merci pour ton review sur Pinterest qui agite énormément la communauté ces derniers temps.
    En ce qui me concerne je regarde attentivement les chiffres de ce service, et il semblerait qu’il prenne tout doucement sa place au milieu d’un paysage social media déjà saturé.
    J’étais persuadé qu’un nouvel entrant ne pourrait se faire qu’au détriment d’un acteur déjà en place, et j’ai l’impression que je me suis trompé.
    Le marché des réseaux sociaux semblant bien plus élastique que l’on ne peut le penser.
    En tout cas merci à toi pour ce bel article.

    @++ Loïc

  13. Le blog lifestyle du pauvre c’est un peu exagéré je trouve ! Je ne vois pas Pinterest comme cela c’est une super source d’idées et un bon moyen de se détendre en voyant de jolies choses mais si ta définition du pauvre c’est de savoir apprécier de jolies choses sans demander davantage alors je fais partie de ceux là … bonne journée!

  14. Je me suis permis de catégoriser ton board dans la catégorie « animaux de compagnie », c’est Pinterest qui me l’a demandé, je me suis peut-être trompé mais c’est comme ça..

Laisser un commentaire