Des livres numériques enrichis pour tous grâce à Epub3

Saviez-vous qu’il y avait 140.000 liseuses électroniques vendues en France en 2011 ? Les spécialistes envisagent même un doublement du marché pour 2012 avec 160.000 à 180.000 unités vendues. Je ne me hasarderais pas à commenter ces chiffres, car leur interprétation dépend de la façon dont vous souhaitez envisager la situation : verre à moitié vide ou à moitié plein (Le marché des ereaders se porte à merveille). Bref, tout ça pour dire qu’avec des livres électroniques vendus au double des livres de poche, le marché à un taux de croissance beaucoup plus lent que dans les autres pays. Pour accélérer l’adoption des liseuses et la vente de livres électroniques, une solution serait d’en augmenter la valeur perçue. Et c’est précisément là où les livres numériques enrichis pourraient changer la donne.

J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur les différentes façons d’enrichir un livre électronique (À quand des ebooks enrichis ?), mais tous ces exemples ne concernent pas réellement les liseuses, plutôt les tablettes et leurs capacités multimédia (Quand les tablettes grignotent les liseuses électroniques). Heureusement les choses changent avec l’arrivée des nouvelles spécifications de la norme Epub (Avec ePub3, les ebooks enrichis sont une réalité). La troisième version des spécifications Epub permet en effêt d’exploiter HTML5 et CSS3 avec les liseuses électroniques pour enrichir le texte d’éléments multimédia, d’animations et même d’une couche d’interactivité avec Javascript.

Les équipes de Walrus (un studio français de création et d’édition de livres numériques) font d’ailleurs un travail remarquable sur un livre qui devrait sortir le mois prochain : Kadath Epub Demo #2.

Comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessus, la norme Epub3 permet donc de rajouter des photos, des effets de transition, des info-bulles, de l’interactivité… Une authentique révolution dans un milieu dont la matière première n’a pas évolué en plusieurs siècles.

Autre société française à innover sur ce terrain : Hybrid’Book qui propose de rajouter un accompagnement sonore aux ouvrages :

Là encore, l’idée n’est pas de modifier le texte original, mais de l’enrichir avec du contenu additionnel. D’autres exemples ici : Au salon dem@ain le livre, des présentations de livres enrichis. J’insiste bien sur l’intérêt de proposer ces enrichissements au travers du format Epub : toucher les possesseurs de liseuses numériques et pas seulement les possesseurs de tablettes pour lesquels la concurrence est sacrément rude, notamment avec les applications éditoriales.

Nous pouvons ainsi lire pas mal d’articles sur l’explosion des livres enrichis (Blowing Up the Book) et l’impact positif qu’ils ont sur les marges des éditeurs (Penguin E-Books Sales Revenue Doubles, Driving Company Profits). Mais ne vous y trompez pas, car tous les livres numériques enrichis ne se ressemblent pas : Il y a les créations complètes comme L’homme Volcan ou Chopsticks, et les ouvres textuelles agrémentées de contenus supplémentaires (audio, photo…).

Autant la rentabilité économique d’une oeuvre spécialement créée pour être commercialisée sur tablettes me semble hasardeuse, autant l’enrichissement de grands classiques est nettement plus intéressant, à l’image de Bilbo le Hobbit (‘The Hobbit’ Released for First Time on Enhanced Ebook). À ce sujet, les lecteurs étaient fébriles à l’idée de la sortie de la saga Harry Potter en version électronique, mais pour le moment, seul la version « classique » est disponible (donc aucun lien avec Pottermore).

Bref, tout ça pour dire qu’avec l’évolution des spécifications Epub, le marché des liseuses électroniques et des livres numériques va assurément connaitre une seconde jeunesse. Reste à savoir quand tout ceci sera déployé, car nous nous retrouvons dans la même situation qu’avec la guerre des navigateurs web : des tonnes de nouvelles possibilités, accessibles uniquement à ceux qui ont procédé à la mise à jour…

2 commentaires sur “Des livres numériques enrichis pour tous grâce à Epub3

  1. Je ne vois pas l’intérêt de lire un roman ou un classique « enrichi »(profané!) de babioles électroniques. Appelons cela « le livre illustré électronique » qui restera réservé à un certain type de livres et de public à savoir: livres pratiques, livres et guides de voyage, bande dessinée, beaux livres et d’autres à inventer notamment pour le secteur jeunesse-enseignement. Il y a bien quelques classiques illustrés pour le scolaire mais qui a envie de les lire une fois adulte?

  2. Une autre utilisation du format epub3 est la rédaction d’ouvrage technique . dans mon cas, il s’agit d’ouvrages informatique.
    Je me suis servi de ce standard pour enrichier un ebook avec des vidéos montrant certaines manipulations a faire.
    La vidéo est un réel plus et une réelle valeur ajoutée.
    J’ai eu beaucoup de retours positifs à ce sujet.
    La lecture classique n’est pas forcement la plus adaptée et certaines personnes préfèrent les vidéos, qu ils jugent plus parlantes.
    C’est peut être l’avenir du livre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s