Everfeel lance le premier environnement virtuel émotionnel

Voilà bien longtemps que je m’intéresse aux univers virtuels, presque 5 ans. Depuis Second Life, je dois bien vous avouer ne pas avoir trouvé grand-chose capable de me surprendre. Et pourtant… J’ai enfin pu tester Everfeel hier, et l’expérience a été incroyable ! Annoncé comme un jeu social d’aventures émotionnelles, le principe est de placer les joueurs dans un environnement virtuel immersif et de les laisser vivre une situation de vie en prenant la parole pour improviser un dialogue avec un autre joueur.

Sélectionnez un autre joueur et une scène avant de prendre le micro et d’improviser

Dit comme ça, le concept peut sembler étrange, mais je peux vous assurer qu’il est tout simplement révolutionnaire. Le fondateur de ND Interactive, Tobias Nevin, décrit son concept comme de l’Emotion on Demand : « Nos divertissements digitaux sont aujourd’hui divisés entre les univers fictifs (séries, jeux vidéo, films), et les plateformes et réseaux sociaux d’échange et de dialogue comme Facebook ou les millions de blogs. Puisque les gens ont tant à partager, notre idée a été de proposer des aventures dans lesquelles chacun puisse parler de vive voix et exprimer sa personnalité et sa créativité. Après avoir testé notre concept pendant plus d’un an les résultats sont étonnants. Deux personnes anonymes qui échangent sur un sujet fictif sont rapidement à l’aise et s’expriment spontanément comme elles aimeraient souvent le faire dans leur quotidien. Notre concept est simple : osez vous lâcher, c’est sans conséquence !« .

Comme vous l’aurez compris, il n’est ici pas question de découper des zombies ou de faire pousser des carottes, mais plutôt de vivre des émotions. Pour cela, le jeu met en scène votre avatar dans des scènes de la vie de tous les jours avec un contexte dramatique : une rupture dans un couple, une situation de survie, un passant agressif…

La scène de rupture est particulièrement éprouvante d’un point de vue émotionnel

Vous commencez donc par choisir votre avatar et vous êtes plongé dans un environnement 3D immersif où vous devez jouer un rôle (avec un traitement graphique proche du cell shading). Dans la scène de la rupture, la femme est ainsi censée demander à l’homme de s’engager plus formellement dans leur couple, alors que lui doit prendre ses distances pour annoncer une rupture. Une fois le décor planté, il ne vous reste plus qu’à parler dans le micro pour improviser et rentrer dans votre personnage. Le mouvement des lèvres de votre avatar est calqué sur votre parole, de même que les prises de vue (sur votre avatar quand vous prenez la parole, sinon en plan large si les deux parlent en même temps). Encore plus fort, le langage corporel des avatars est fonction de l’intonation de votre voix (ex : les bras croisés et la tête baissée si vous avez un ton plaintif). Si le dialogue est homogène et conforme aux rôles prédéfinis, vous gagnez plus de points.

Une scène de vie dans Everfeel : faut-il aider cette femme ivre ?

Passé le moment d’incompréhension ou de gêne (je vous rappelle que vous dialoguez avec un ou une inconnue), je peux vous assurer que cette scène a provoqué en moi de vives émotions en réveillant des souvenirs de ma jeunesse. Les scènes sont courtes (moins de deux minutes) pour garder un certain rythme et les situations sont toutes particulièrement bien choisies pour faire vibrer vos cordes émotionnelles, voilà pourquoi le jeu est réservé aux plus de 16 ans.

Vous aurez naturellement le réflexe de mesurer vos propos lors des premières tentatives, mais le jeu vous encourage fortement à vous lâcher pour les suivantes, émotions fortes garanties ! Rassurez-vous, il n’y a pas que des engueulades de couple à jouer, vous pouvez aussi être confronté à un crash d’avion :

Comment s’organiser après un crash en avion ?

Pour le moment il n’y a que trois scènes disponibles, mais je sens un potentiel gigantesque, car la décharge émotionnelle vécue à chaque scène est sans commune mesure avec ce que vous avez pu connaitre sur d’autres jeux (même Silent Hill 2 qui est pourtant une référence).

De plus, une fois la plateforme finalisée, elle offrira d’évidentes possibilités de monétisation avec des scènes sponsorisées, des simulations d’entreprise ou même des serious games (cf. Des outils de simulation toujours plus réalistes). Nous pourrions ainsi tout à fait envisager les scénarios suivants :

  • Vous faire revivre (ou vivre en avant-première) une scène-clé d’un film ;
  • Vous préparer à un entretien de licenciement ou une négociation ardue ;
  • Vous faire prendre conscience de telle ou telle situation dramatique (ex : la solitude sociale des personnes en situation de handicap)…

Bref, les possibilités sont innombrables et je me réjouis que Everfeel soit sélectionné pour la Startup Competition de LeWeb à Londres (Cocorico !). Vous aurez donc compris que je vous engage fortement à tester au moins une scène pour bien appréhender le potentiel de la plateforme.

Un commentaire sur “Everfeel lance le premier environnement virtuel émotionnel

  1. Merci pour cet article, et pour cette découverte ! En effet le potentiel semble assez immense !
    Ce concept est multi-facettes, Il peut très bien servir de jeu-défouloir, comme de formation accélérée, ou même de thérapie (pour les phobiques par exemple). Les possibilités de business sont donc immenses elles aussi.
    Très prometteur ! Très beau projet !

Laisser un commentaire