Yahoo rachète Cloud Party pour se relancer dans le jeu en ligne

La nouvelle est passée complètement inaperçue, mais figurez-vous que la semaine dernière, Yahoo a racheté l’environnement virtuel Cloud Party : Cloud Party Joins Yahoo. Pour votre information, Cloud Party est une plateforme permettant de créer de petits environnements virtuels directement dans la fenêtre de votre navigateur, donc sans passer par un logiciel ou plugin spécifique.

cloudparty

Autant dire que cette acquisition a de quoi surprendre, d’une part car la technologie WebGL manque encore un peu de maturité ; d’autre part, car ce n’est pas du tout sur ce créneau que Yahoo est attendu (euphémisme). Je pense ne pas me tromper en disant que le segment des univers virtuels s’est fortement contracté ces dernières années, et que Second Life reste la plateforme de référence. Même si Cloud Party s’était plutôt bien diversifié et proposait une richesse fonctionnelle tout à fait honorable (New Stores Opening in Cloud Party), vous êtes en droit de vous demander pourquoi ils rachètent cette startup, surtout si c’est pur la fermer : Yahoo Acquires Virtual World Gaming Startup Cloud Party, Will Shut It Down.

Le moins que l’on puisse dire, est que Yahoo a toujours été très timide dans son appropriation des univers virtuels (Yahoo se lance timidement sur le créneau des univers virtuels), contrairement à Google, par exemple, qui avait tenté l’aventure avec Lively. Ceci étant dit, Yahoo a récemment fait l’acquisition d’une autre startup l’année dernière, PlayerScale, qui permet de faciliter le déploiement de jeux multi-plateformes (Facebook et Yahoo renforcent leurs équipes pour les jeux mobiles).

L’hypothèse la plus probable est que Yahoo souhaite se renforcer sur le créneau des jeux sociaux multi-plateformes, notamment en capitalisant sur Yahoo Games. C’est de loin le scénario le plus logique, dans la mesure où le segment des univers virtuels n’offre finalement que peu d’opportunités de croissance (What Are Virtual Worlds & What Are Their Uses?), et que Google a jeté l’éponge (The End of Google+ Games). De ce point de vue là, la stratégie de Yahoo serait d’essayer de prendre de vitesse la nouvelle génération d’applications mobiles asiatiques qui tentent de s’imposer sur ce créneau (L’avenir des jeux sociaux passera par les plateformes sociales mobiles).

Une stratégie qui semble logique, mais particulièrement inspirée. L’avenir des jeux vidéo est en effet fortement lié aux terminaux mobiles, mais également aux environnements virtuels, notamment ceux avec un environnement de type sandbox comme Minecraft (Minecraft = Second Life + Lego universe – 24 bits), Roblox (Roblox is trying to foster the next generation of indie devs), ou encore Patterns (Linden Lab se réinvente et profite du succès de Minecraft).

Sans parler du fait que d’autres sont déjà passés à la vitesse supérieure avec de grandes ambitions autour de la réalité virtuelle : Google Glass Mini Games et EverQuest Next could be the first MMORPG to support the Oculus Rift.

Donc au final, Yahoo confirme sa posture de suiveur réactif. On peut difficilement leur en vouloir tant le marché est chaud en ce moment : les valorisations des startups les plus en vue atteignent des sommets que le conseil d’administration de Yahoo ne peut approuver. Ils sont logiquement obligés de se rabattre sur des « proies » plus faciles à avaler. Circulez, y’à rien à voir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s