Twitter se transforme en plateforme pour sortir de sa niche

Je pense ne pas me tromper en disant que Twitter est la plateforme sociale la plus contrastée : tout le monde la connait, mais peu de monde l’utilise réellement. En terme de notoriété spontanée, Twitter est dans le trio de tête avec Facebook et YouTube, un exploit pour une plateforme sociale qui compte moins de 7 M de membres en France (source : Médiamétrie) et 2,3 M d’utilisateurs actifs. Cette anomalie statistique est dû au fait que les utilisateurs de Twitter en France sont concentrés dans les métiers de la communication, du journalisme et de la politique. Du coup, on en parle tous les jours dans les grands médias, même si son taux de pénétration est plutôt faible.

Cette situation n’est pas nouvelle, elle se renforce même au fil des années : la majeure partie des utilisateurs se contentent de lire les tweets des autres, l’essentielle de la production étant assurée par une minorité très active. En d’autres termes : Twitter est une plateforme sociale de niche en France, principalement utilisée comme un moyen de communication de masse. Ce qui peut représenter un gros problème pour les annonceurs souhaitant toucher une large audience.

Fidèle à son modèle depuis le début (140 caractères et une interface épurée), les équipes de Twitter semblent visiblement vouloir sortir de cette niche et proposer de nouvelles fonctionnalités pour inciter les utilisateurs à s’impliquer davantage. Ces dernières semaines, nous avons ainsi pu découvrir de nombreuses nouveautés autour de la musique, des applications mobiles ou encore du paiement.

Concernant la musique, après l’échec de se première tentative (Twitter Music : pourquoi Twitter lance-t-il son service d’écoute et de partage de musique ?), Twitter relance une offensive avec des audio cards intégrée en partenariat avec SoundCloud et Apple : Introducing a new audio experience on Twitter et Audio Card Now with @iTunesMusic.

tw_audio_card

LA grosse annonce a été faite la semaine dernière lors de la conférence annuelle des développeurs : le lancement de Fabric, une plateforme permettant de simplifier le développement d’applications mobiles : Introducing Fabric. Ces derniers mois, Twitter a ainsi racheté un certain nombre de sociétés (dont MoPub et Crashlytics), Fabric est une première étape d’intégration de ces services au coeur de Twitter et un moyen pour les développeurs d’applications mobiles de surveiller la stabilité de leurs applications (avec Crashlytics Kit), de faciliter l’exploitation de tweets (avec les Native Tweet embeds et Tweet composer), et d’en simplifier la monétisation (avec des publicités).

crashlytics

Avec Fabric, les équipes de Twitter affichent de grosses ambitions pour séduire les développeurs applications mobiles. Le but de la manoeuvre étant de diffuser les tweets dans nos usages quotidiens. La toute récente possibilité de payer avec des tweets de S-Money est un bon exemple d’utilisation de Twitter dans notre quotidien : Ready to pay by tweet? Here’s how new Twitter-powered payment service works in France.

s-money

Dans les faits, S-Money est un service d’échange d’argent entre particuliers (comme le proposent Kwixo ou LemonWay), mais les tweets sont proposés en plus des SMS ou emails.

Autre grosse annonce, le lancement de Digits, un service d’authentification grâce à votre téléphone : A better way to sign in with Digits. L’idée est assez proche de 3D secure : plutôt que de demander un identifiant et un mot de passe compliqués à saisir sur un petit clavier, il suffit de saisir un N° de téléphone pour recevoir un code de vérification (Inside Twitter’s ambitious plan to kill the password).

digits

Avec ce système, Twitter ambitionne de séduire les développeurs de services en ligne et d’applications mobiles des pays émergents (Chine, Indonésie, Inde…), là où l’essentiel de la population est connectée à travers un téléphone.

Sinon nous avons enfin assisté au dénouement de « l’affaire Twipic » qui se solde par une acquisition : Twitter to Acquire Twitpic. Au final, Twitter met les bouchées doubles pour enrichir sa plateforme et la rendre plus attrayante aux yeux des annonceurs et éditeurs de contenus et applications. Un moyen efficace pour luter contre l’écrasante domination de Facebook et éviter ainsi de se faire siphonner ses revenus publicitaires.

Un commentaire sur “Twitter se transforme en plateforme pour sortir de sa niche

  1. Si les propriétaires de twitter faisait un effort plus grand pour mieux contrôler l’envahissement des sites carrément pornos sur sa plateforme qui s’en servent comme hammeçonnage auprès d’une clientèle potentiellement mineure (comme le fait Facebook), peut-être cela aiderait-il à nous convaincre de son intérêt pour le respect de la collectivité qu’il souhaite desservir. François Langlois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s