Architecture de l’information et CSS

Lors d’une récente conférence, deux leaders d’opinion dans leur domaine respectif (Nate Koechley, expert en développement web et Christina Wodtke, auteur du livre IA: Blueprints for the web) ont lancé un pavé dans la marre en proposant une méthode de travail où les architectes d’information et les développeurs utilisent une nomenclature commune pour concevoir un site web : First Things First: IA and CSS. Je vous recommande de visionner la présentation Powerpoint qui détaille un peu plus leur proposition, notamment sur les point suivants : utiliser un système de nommage compatible avec les feuilles de styles, hiérarchiser les blocs d’information, définir des liens de relation entre les blocs et enfin utiliser la sémantique du HTML pour décrire les différents éléments d’une interface. Le auteurs vont encore plus loin et proposent carrément de remplacer les maquettes fonctionnelles par des prototypes HTML.

J’avoue être plus que sceptique quant à cette démarche. En effet, je suis pour :

  • Utiliser des termes précis pour chacun des éléments d’une interface graphique (un menu déroulant n’est ni un select ou une combo box ou un drop down menu, c’est un menu déroulant) ;
  • Bien identifier les différents blocs d’information et leur donner des noms cohérents (pavé d’information contextuel et non bloc de gauche) ;
  • Travailler de concert avec les équipes de développement pour être sûr que l’ensemble des subtilités d’une interface définies lors de la phase de conception soient bien prise en compte.

Par contre, je suis contre :

  • Empiéter sur le travail des développeurs et décrire des éléments de l’interface à l’aide de la sémantique HTML (un menu de navigation n’est pas forcement une UL) ;
  • Remplacer les maquettes fonctionnelles par des prototypes HTML (on se rapproche plus ici du eXtreme Programming que de la conception centrée sur les besoins des utilisateurs) ;
  • Trop impliquer les équipes techniques dans les étapes de conception (lors des phases initiales d’un projet, les considérations techniques ne doivent pas polluer la formalisation des besoins du client. Des arbitrages pourront être fait lors de phases ultérieures, mais la conception devrait se faire en toute impartialité et en priorité en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs et non en fonction de ce que les équipes techniques peuvent ou savent faire).

Vous l’aurez compris, j’ai un avis très partagé sur la question. Je vous invite encore une fois à vous pencher sur le sujet car je pense que l’on a pas fini d’en entendre parlé…

Un commentaire sur “Architecture de l’information et CSS

  1. Je trouve vraiment dommage que pour une ‘Information Architect’ le site http://www.eleganthack.com passe bien sous Ms IE et très mal sous Mozilla Firefox ! C est un comble pour moi. J’ai pas vérifié avec les autres navigateurs mais ça reduit la crédibilité. Maintenant le contenu faut que je lise :>

Laisser un commentaire