Web sémantique + Situation de mobilité = meta-données géolocalisées ?

Vu sur le blog d’InternetActu, l’université de Carnegie Mellon de Pittsburgh aux Etats-Unis vient de lancer une initiative des plus surprenante mêlant web sémantique et mobilité : Web sémantique et mobilité sur le campus. Concrètement, les étudiants sont dotés d’un “e-portefeuille sémantique », une base de données personnelle des informations qui les concernent. En fonction du lieu où ils se trouvent et de l’heure à laquelle ils s’y trouvent, ces étudiants peuvent alors exploiter des services mobiles qui exploitent ces meta données. Exemple : Un service permet de se faire recommander un restaurant en fonction de ses préférences, de sa proximité et de celle de ses amis, de la météo et du temps dont l’on dispose pour manger. Tout cela m’a l’air un peu utopique pour l’instant car on retrouve dans ces applications un mélange de nombreux concepts (web sémantique, services mobiles, social network, agents intelligents…) qui sont déjà individuellement complexes, mais alors si on s’amuse à les mélanger… alors là… j’en perd mon latin…

Un commentaire sur “Web sémantique + Situation de mobilité = meta-données géolocalisées ?

  1. En Norvège il y a déjà un système de promotion par sms. On s’abonne à un service et lorsqu’on se présent dans tel magasin, les promos sont envoyées par sms. Le service détecte donc le positionnement des personnes via le mobile et envoie automatiquement des données mise à jour.

  2. Tout à fait katsoura, et maintenant que tu en parles, je me souviens qu’Ericsson avait lancé en Suède il y a 2 ou 3 ans des équipements semi-professionnels (à destination des commerçants) baptisées BLIP qui s’appuyaient sur la technologie Bluetooth pour envoyer des promos flash (limitées dans l’espace et le temps) à tous les passants dans la zone de courture. Mais bon… c’était avant que l’on se rende compte des problèmes de compatibilité entre les équipements Bluetooth… /Fred

Laisser un commentaire