Connaissez-vous les folksonomies ?

Et de un ! Un quoi ? Un terme à la mode (buzz word) à rajouter à votre jargon list enfin ! Adam Mathes nous propose en effet un article très complet sur les folksonomies : Folksonomies – Cooperative Classification and Communication Through Shared Metadata. Pour rentrer dans les détails, folksonomies est la contraction de folks (les gens) et taxonomies (système de classification hiérarchique). Concrètement, ce terme barbare fait référence à une liste de mots-clés collectifs. Ce principe est notamment utilisé avec succès sur des services en ligne comme del.icio.us (partage de favoris) ou Flickr (partage de photos).

Un exemple ? Facile, allez donc voir ma page sur del.icio.us. Sur la droite de l’écran, vous trouverez une série de mots-clés (des tags permettant de classer et/ou répertorier mes liens). Si vous cliquez sur l’un d’eux, vous remarquerez que l’on vous proposera également de consulter les liens d’autres utilisateurs ayant également choisis ces tags pour leurs liens. Et c’est là toute la puissance de ce principe : une liste collective et empirique de mots-clés. Certains proposent d’autres termes comme ethnoclassification, mais le mieux est encore de tester pour vous faire une idée…

MAJ (10/01/05) : Louis Rosenfeld (le baron de l’architecture de l’information) a également publié un billet au sujet des folksonomies : Folksonomies? How about Metadata Ecologies?. Son point de vue est encore une fois très pertinent : les folksonomies sont utiles pour développer un jeu de méta-données empiriques. Concrètement ce système fonctionne très bien pour une adoption rapide par les utilisateurs mais révèle ces limites dès que l’on veut les exploiter (les meta-données) avec un moteur de recherche ou un outils sémantique. Il préconise plus une approche hybride, la voie de la sagesse donc !

MAJ (12/01/05) : Et c’est au tour du site ideant de nous publier une très belle étude de cas sur del.icio.us : Bookmark, Classify and Share, a del.icio.us study.

Un commentaire sur “Connaissez-vous les folksonomies ?

  1. Dans la lignée de la grande tradition « école francaise VS ecole anglosaxone », je propose de laisser Folksonomie aux anglosaxon (trop anglophone) pour lui préferer, en francais, le terme d‘ethnoclassification, a raproché sans aucun doute de l’ethnobiologie ou même de l’ethnomethodologie (allez y, rigolez, google est là pour ca) :-D En bonus, l’utilisation et la signification des deux termes évolueront diffèrement et on finira par ne plus se comprendre. Le mieux étant que tous les débats sur la question du mot créeront un buzz encore plus grand et éviterons de se pencher sur le fond pour parler de forme :-D Bon, moi je dis ca juste pour rigoler hein, parceque la question des communautés qui classent les choses à leur manière, je trouve ca intéressant quand même.

  2. Bien sûr que ce concept est intéressant. Le principal avantage est que les utilisateurs définissent eux-même leur système de classification. Ils n’ont pas à comprendre la logique de classement du concepteur. C’est en quelque sorte un système qui permet de faire du tri par carte en temps réel, non ? /Fred

  3. Le terme « taxonomie populaire » me semble plus adapté qu’ethnoclassification qui fait référence à un groupe particulier, ce qui n’est pas forcément le cas.

Laisser un commentaire