Les pires erreurs de conception 2004

Après les bonnes résolutions 2005, voici une compilation des pires erreurs de conception 2004 : The Biggest Web Design Mistakes of 2004. C’est Vincent Flanders, l’auteur du site Web Pages That Suck qui nous présente sa liste, et ça fait mal :

  1. Penser que les internautes se soucient de vous. Un site doit être conçu en fonction des besoins / contraintes / motivations / freins des utilisateurs et non pas des vôtres !
  2. Ne pas pouvoir identifier un site en moins de 4 secondes. Si dans ce laps de temps les visiteurs ne parviennent pas à savoir où ils se trouvent et ce que ce site peut leur apporter, alors il y a un défaut de conception.
  3. Mystifier le potentiel des standards web et des CSS. Le fait qu’un site respecte ou pas les standards W3C ne le rend pas forcément meilleur ou moins bon. Est-ce que vous vous souciez de savoir en quels matériaux votre maison a été construite du moment qu’elle tient debout ?
  4. Polluer l’expérience de visite avec des éléments visuels. Oubliez les pages d’intro en FLash, une fois que les visiteurs sont sur votre site, inutile de ralentir leur exploration avec de belles animations, rentrez dans le vif du sujet.
  5. Utiliser un système de navigation défaillant. Les règles sont portant fixées depuis longtemps, un système de navigation performant doit permettre aux visiteurs de répondre à ces questions : Où suis-je ? Où puis-aller ? Où est la page d’accueil ?
  6. Utiliser des items de navigation mystère. Les utilisateurs devraient être en mesure d’anticiper leur destination avant de cliquer sur un lien ou un bouton. Utiliser des intitulés, des typographie ou des effets visuels complexes n’aident pas les utilisateurs à se repérer et à anticiper leurs clics.

Bim ! Boum ! Paf ! Ça fait toujours du bien de se faire rappeler des évidences ou des concepts acquis, mais bon c’est quand même douloureux…

Un commentaire sur “Les pires erreurs de conception 2004

  1. Pour la plupart, toutes ces critiques sont déjà dans son bouquin (Web Pages That Suck, pas mal d’ailleurs, très grand public). Mais j’aime bien la petite nouvelle : Démystifier les standards. Je suis assez d’accord. Il faut adopter la conformité aux standards comme un moyen d’accroitre l’expérience uilisateur (temps de chargement, apparence visuelle, accessibilité), mais pas comme une fin. Il y a encore des sites plein de <table> mieux conçus que certains sites conformes…

  2. Je partage tout à fait l’avis d’Emeric : les standards sont un moyen et non une fin en soi. C’est exactement pour cette raison que ça me fait toujours bondir de lire que le W3C a pour but de créer des normes. Pour moi, la mise au point de standards par le W3C est un moyen. Le but du W3C est bien de promouvoir l’évolutivité du Web et de garantir son interopérabilité.

  3. Waa, ça me rappelle une petite réflexion perso de l’autre jour à ce sujet, les normes au service de la conception. Pour le point 2 « Ne pas pouvoir identifier un site en moins de 4 secondes. », c’est identifier le contenu global ou juste l’apparence, je comprend le contenu global perso.

  4. Hormis le point 3, on trouve déjà tout ça dans le bouquin référence de ce bon vieux Nielsen, « l’art de la simplicité ». ;-)

  5. J’ai senti que ces pages ont été écrites par quelqu’un qui a beaucoup d’instruction et je l’admire bien que je n’ai pas saisi le sens de tous les mots que j’ai lus. Je me suis dit que je suis une configuration et que mon cerveau a été créé par le sang qui m’habite pour gérer la bonne marche de sa maison. Oui ça me fait rire comme je parle mais je cause sûrement pour rien sinon pour passer le temps de la digestion des aliments que j’ai avalés vers les intestins qui sont la bouche du sang venant là se nourrir. A présent que j’ai dépassé les soixante et dix années de vie, je m’aperçois que le temps est la principale richesse du retraité alors je m’emploie à le faire durer le plus longtemps possible en essayant de le faire de plus en plus automatiquement en pensant au moment où je vais commencer à perdre ‘la boule’ que d’ailleurs je ne suis pas sûr de posséder mais d’emprunter au sang dont je ne suis qu’un moyen pour vivre. Au fait, ce sang qui nous habite a-t-il un âge? … je cherche dans une éventuelle réponse le secret non pas de la jeunesse éternelle mais seulement un exemple pour ne pas vieillir trop vite. Dans le cycle des saisons, je me retrouve chaque année au printemps sur ce chemin hélicoïdal dont j’essaie de maintenir le pas le plus faible possible. J’exprime par le visu de mon site une image non standardisé et le moins ‘au carré’ possible pour accrocher le visiteur pouvant trouver là de l’incongru qui, je l’espère, lui fera comprendre qu’il a déjà et toujours eu, en lui-même, ce qu’il cherche partout. Il suffit d’une simple résonnance pour déclencher l’ouverture et l’accès à ce trésor enfoui sous tant de conditionnement dont il a été victime malgré lui, son regard tendant à s’orienter vers l’extérieur lui faisant ainsi perdre avec le temps la mémoire du chemin vers le sang son ‘maître’ qui l’a pourvu de tout le nécessaire pour le faire vivre au moins le temps du sang qui est l’étincelle d’une formidable explosion où la chaleur dégagée est autour de trente sept degrés centigrades. Alors, le gras, l’italique, le souligné n’est peut-être pas l’essentiel ni le contenu d’un site ni même cette réponse totalement ‘personna non grata’ un peu bohême un peu extra-terrestre d’un Jean de la Lune qui s’est toujours efforcé d’être un terrestre extra sans prétention aucune, vous priant d’accepter les excuses sincères si vous avez remarqué un quelconque haussement du ton dans ce message tout à fait incohérent malgré la forme sous laquelle il peut apparaître voilà comme un fantôme … une preuve du temps qui passe. J’ai bien bavé comme un bébé et je vais me coucher en souhaitant au lecteur une bonne continuation parfois pas dans le sens qu’il a pris mais en tous cas dans le repos et la paix de la passion, sorte de simulateur cardiaque qui maintient en vie les endormis par l’acquis ou la découverte dont je fais partie. Jean Vichniacoff né en septembre 1934 aux antipodes, retraité peintre amateur pour le plaisir.

  6. Bonjour Jean et bravo pour ce commentaire (certainement le plus long de l’histoire de ce blog !). Les erreurs qui sont décrites dans cet article ne sont pas si dures à comprendre ou à assimiler. En fait, la plupart relèvent plus du bon sens que de l’expertise ergonomique ! Un exemple : je suis allé sur votre site et je n’ai pas réussi à trouver une seule de vos toiles, c’est dommage !
    De même, je suis très surpris de trouver également sur votre site tout une série de petits gadgets graphiques qui alourdissent la prise en main de votre site ainsi que la compréhension de votre travail. Peut-être devriez-vous penser à simplifier le menu de navigation pour que plus de visiteurs puissent adirer vos créations…
    A bientôt et surtout, gardez la santé !
    /Fred

  7. Sur mon site, mes peintures sont visibles par le lien ‘MES ESSAIS EN PEINTURE’ et on y voit beaucoup trop de choses. C’est une invitation à découvrir la multitude de possibilités que nous offre ‘la vie’ pour permettre à chacun de ‘changer’ afin de ne pas se braquer dans une voie (outil pour une fin ‘voici ce que j’ai fait et qui n’intéresse pas grand monde’) ou de se cantonner dans un état (repos, fatigue ‘debout les bleus mais pour quoi faire?’) mais pour montrer à ‘l’enfant’ que nous demeurons tous, moi y compris, à travers une fenêtre qu’il a encore plus et toujours plus d’espace pour jouer à vivre. Si vous avez trouvé ‘trop lourd le contenu de mon site’ c’est que vous êtes peut-être un peu fatigué quelque part sans vouloir du tout vous offenser mais je suis très content de cette lourdeur, pas assez à mon avis pour arriver à la densité de l’or qui ne rouille pas et qui défie le temps. Un peu de repos de temps en temps pour réparer la forme abîmée par un effort incontrôlé physique ou intellectuelle est nécessaire pour retrouver cette ‘pêche’ dont nos jeunes témoignent et qu’ils maîtrisent pas mal du tout, à mon avis, hormis quelques soupirs d’impatience (coups de gueule de carnaval, tags sur les murs et autres expressions perçues souvent comme des malversations). Qui sait ce qu’on ferait à leur place si, bien nourris de commodités et voyant toutes les prothèses pour handicapés que nous sommes ‘visiophonie, armes téléguidées, oxygéno-thérapie qui rouille, rouille, rouille laissant quand même à autrui le pollution pour atmosphère). Comme on dit ‘de mon temps’, ‘L’homme au SAC’ faisait peur, et la peur est source de bien de mauvais comportements (regardez la télé quotidienne pour en avoir un triste aperçu) alors qu’à présent ‘L’homme aux technologies’ est effrayant et soit, notre jeunesse est paralysée par cet ALIEN en un calme semblant (alors gare au réveil), soit elle rit du spectacle piteux que nous leur offrons en se disant que ce n’est, somme toute, qu’un piètre film d’épouvante animé par des acteurs inconscients. Une douche froide me fait souvent du bien et l’indifférence à ce que je présente (la vie) a sur moi un bienfait nanalogue car c’est à la différence de température en combinaison avec diversité chimique et physique des éléments en contact que naît l’énergie indispensable à la vie. Contact il y a eu, énergie il y aura c’est sûr comme dit mon petit-fils âgé de 17 ans ‘papi c’est trop tous ces plats sur la table et tu es là pour m’éviter l’embarras du choix’. Le partage des expériences (loisirs, peinture, tchatche, utiliser le NET, savoir respirer, et infiniment d’actions de vie) c’est ce que montre mon site: Une vitrine parmi d’autres de la formidable galerie ‘non-marchande’ d’un SUPER mais alors SUPER ‘marché’ où la seule vente est la négociation, pas toujours réussie (maladresse, langage inadapté ou obsolète) entre les générations toujours en recherche d’outils de communication pour mieux se comprendre. Le ‘retour vers le futur’ ne résoud rien et parfois un peu de folie douce apporte beaucoup de solutions au problème causé par le TEMPS qui fait q’on est toujours en retard sur quelque chose et la promptitude à changer les vitesses du coureur sur la circuit automobile de Montecarlo lui évite de ‘se casser la pipe’ si j’ose m’exprimer ainsi. Si vous riez un tant soit peu en me lisant (et non pas en m’ayant lu), c’est gagné: J’ai réussi à intercaler dans votre lancée une pose et profitez-en pour faire le point parfois bien difficile pour certains faute de savoir distinguer l’essentiel qui est TOUT SIMPLEMENT la vie … sa vie … ma vie avec mon sang que je ne perds pas de vue par des analyses au moins une fois par trimestre (ça c’est pour mon ‘habitant’) et une visite médicale chez mon médecin généraliste une fois tous les deux mois (et ça c’est pour moi, la maison, ‘l’habité’) et oui, on a bien besoin de ces spécialistes que j’apprécie entre autres car on est souvent utile malgré nous sans le savoir. Ainsi, lorsque j’ai commencé à pondre des pages sur le NET, le plus difficile était de me mettre dans la peau d’un visiteur et j’ai développé une page ‘mes impressions de peintre’ à: http://perso.wanadoo.fr/jean.vichniacoff/index1.html pour montrer le dédoublement, don de la nature qui nous a pourvu symétriquement de pas mal de choses en double pour des moyens en stéréo et là ou plus d’un point de vue se crée, cette sacrée vérité apparaît mais, ne nous leurons pas, c’est une vision humaine, elle est au delà de notre optique et évoluer vers cette zone à découvrir sera pour nos suivants le passage de l’homme invisible à travers le mur du savoir, le tout est de maintenir le contact par tous les moyens même si on est pas compris, l’essentiel c’est qu’on vous ‘voit’. J’écris les pages Web tout simplement avec SimpleText sur MAC ou sur Bloc-notes sur PC en consultant les commandes possibles à faire exécuter au navigateur que j’emploie et qui est IE sans trop me soucier si les utilisateurs d’autres navigateurs pourraient me ‘lire’. En effet j’ai vécu – l’expérience MAC système basé sur la boîte à outils et l’image PICT et j’ai réalisé pas mal d’applications autonomes par le VIP-Basic – et l’expérience PC où j’avais débuté à programmant les interruptions. Ainsi un exe ne peut être lu par un MAC et une application autonome créé par le VIP-Basic gérant fenêtres et PICT n’est pas lu par le PC. Le langage HTML avec le Javascript et autres accessoires est l »ESPERANTO’ que j’ai finalement trouvé pour m’adresser tant aux utilisateurs MAC que PC par le INTERNET. J’ai réalisé plus de 20.000 photos numériques dont les dernières par le CANON PowerShot S1IS pour montrer ‘en raccourci’ des vues sur la VIE et je me suis aperçu que les deux côtés d’un angle droit sont parallèles étant situés verticalement sur les bords droit et gauche d’une photo prise avec un angle de 90 degrés (ce parallélisme s’applique aussi aux rayons d’une roue de bicyclette sur une photo panoramique à 360 degrés prise à partir du centre). Depuis j’ai adopté une façon différente de communiquer et le problème que j’ai rencontré est celui de l’IMAGE interprétée par un aveugle de naissance dont le cerveau ne contient pas d’archive d’images. Que ‘voit-il’ quand on lui parle et comme il reconnaît les lignes et volumes par le toucher, quelle IMAGE de lignes aura-t-on si on lui demandait de dessiner une fourchette posée dans une assiette? Je pense que c’est dans ce sens qu’il faut orienter nos travaux en communication. Et en général nous sommes tous plus ou moins (rares) atteints de cécité ce qui fait que les images de chacun sont souvent incompatibles avec les sytèmes d’acquisition d’autrui et leur interprétation risque de les transformer au point de ne plus être lues par le sytème émetteur. Vous trouverez dans les pages de mon site des lignes glanées sur les pages des sites que je visite sans cesse sur le NET et c’est à partir de cette récolte que je bricole mes pages. A une époque lointaine de ma vie où j’étais peintre en bâtiment, je plaisantais en disant à mes compagnons: « Si vous trouvez une couleur inconnue, vous aurez gagné » alors qu’après ‘sortaient’ les peintures fluorescentes, les réflectorisantes, les anaglyphes en rouge et bleu,… La couleur voilà mon dada. Le peintre Vincent van Gogh nous a laissé des formules de couleurs que j’utilise dans mes essais en peinture. La pollution n’est pas ce qu’on croit le plus souvent, on peut s’étouffer de peur alors que l’air est parfaitement pur et respirable. J’espère ne pas avoir pollué ici. Jean Vichniacoff dans sa huitième décennie Au plaisir

  8. Face à un tel argumentaire, je ne peux que capituler !
    Je profite de votre vénérable âge et de votre bonne connaissance du media internet pour vous poser une question de fond : Trouvez-vous que l’internet (dans le sens général du terme, c’est à dire les sites de contenus et les services en ligne) soit un média accessibles aux personnes du troisième âge ? Et par rapport au Minitel, est-ce mieux, moins bien ou tout simplement différent ?
    /Fred

  9. Absolument alors qu’on trouve de plus en plus des générations séparées géographiquement (moi à Arles et mon petit-fils à Martigues ou tout simplement ma nièce se trouvant à 3 km dans un village voisin Fourques (Gard)) ces personnes sont réunies par la magie de l’Internet grâce à MSN Messenger où la liaison audio et même vidéo se parlent et s’échangent des conseils sur les manipulations à effectuer sur l’ordinateur pour consommer par un Net-Marché très commode. Ainsi j’achète très souvent sur Internet et d’un simple e-mail je communique les prix et les photos de mes achats. Le minitel n’est plus dans le coup et les anciens utilisateurs doivent absolument se convertir à l’Internet les jeunes devant donner l’exemple et vanter les bienfaits de moyen formidable qui rapproche les gens et fait gagner beaucoup de temps. Je pense que la télévision devrait consacrer plus de temps aux publicités de l’Internet. Bien sûr les films montrent souvent des ordinateurs mais nombreux sont ceux qui n’osent pas se lancer à l’informatique en se disant qu’ils n’ont pas le niveau d’instruction exigé alors qu’une simple démo les convaincrait du contraire. Mes voisins sont à 80% utilisateurs d’Internet suite aux démos qu’ils ont vues chez moi. J’ai en quelque sorte amélioré mon environnement et des gens qui ne se parlaient pas forment à présent un groupe d’internautes des rues de mon quartier. Oui il n’y a pas d’âge pour Internet et c’est même salutaire pour les personnes âgées. Recherche par Google des infos Santé, Loisirs, télésurveillance, bref bien des fois le salut pour pas mal de malades et handicapés. Parlez et montrez Internet autour de vous est certainement un devoir pour toute l’humanité j’en suis persuadé aujourd’hui. Jean Vichniacoff avec téléphonie visiophonie illimité France Télécom, iBook, iMac, PC Packard Bell imedia SL et disque dur externe de 80 Go se délestant régulièrement sur DVD par le graveur de DVD, s’exprimant sur 5 sites Internet (900 Mo) et montrant plus de mille photos dans des albums sur community.webshots.com dont la liste se trouve à http://louviou.net/JV/suite.html vous souhaite moulte plaisirs par le Net

  10. J’ai trouvé un site qui regroupe toutes ces erreurs et qui en plus est vraiment moche ! Gameisc: Le pire site de lan du net ! En plus je ne comprends pas car ce sont des informaticiens (organisateurs de Lan ) qui l’ont fait Allez, le lien de la perle : http://www.gameisc.com

  11. je souhaite obtenire des revues ou magazines dans le domaine du parasismisque avec des cas de pathologies ainsi que leurs remédes, sur mon Email.

Laisser un commentaire