Un plaidoyé pour les applications en ligne

Le site Pieces Of Rakesh nous offre un véritable plaidoyer en faveur des applications en ligne comme Bloglines, Gmail ou OddPost : Web Applications – The Wave Of The Future. Selon l’auteur, ce type d’applications représentent l’avenir du web, des architectures logicielles distribuées et même des systèmes d’exploitation. Pour illustrer son discours, il nous liste ainsi une série d’arguments en faveur des applications en ligne :

  • Elles (les applications en ligne) ne sont installées qu’à un seul endroit (sur le serveur). Cela facilite infiniment la maintenance et les mises à jour ;
  • L’utilisateur n’a rien besoin d’installer. Tout ce qu’il a besoin de savoir faire c’est de se souvenir de l’URL ;
  • L’application est transportable. Et pour cause, elle n’est pas installée ;
  • L’architecture de l’application est transparente pour les utilisateurs. Dans la mesure où rien n’est installé, pas de manipulation de la base de registre ou de reconfiguration des options de l’utilisateur (qui a déjà installé Real Player voit de quoi je veux parler !)…

Bref, la liste est longue et je partage l’enthousiasme de l’auteur : Depuis que j’ai testé Bloglines, j’ai désinstallé FeedDemon et depuis que j’ai reçu mon invitation GMail, je n’ai plus ouvert ThunderBird. A ce sujet, si vous cherchez une invitation pour GMail, n’hésitez pas à me solliciter pour tester la bête.

MAJ (10/01/05) : Vu sur le site de Mozilla, le standard U3 qui permet de faire tourner de façon transparente des applications stockées sur un clé USB : Mozilla Firefox and Thunderbird to Support New Open Standard Platform for USB Drives. Après les données portables, voici les applications portables ! Très intéressant, tout cela me rappele le fameux PAF la clé USB !

Un commentaire sur “Un plaidoyé pour les applications en ligne

  1. J’ajouterais à la liste des exemples : del.icio.us pour le stockage / partage de signets, dotclear pour la publication de carnets. Je n’ai pas encore testé Gmail. Je suis preneur de ton offre. Merci ! pascal.grouselle at wanadoo.fr (plus pour longtemps ?)

  2. 100 % d’accord (ça fera plaisir à Alain Lefebvre). Un aventage évident est la MOBILITE. J’ai un PC à la maison, un autre au bureau, en voyage j’ai le PC de l’hotel… C’est le seul moyen de rester connecté.

  3. Il est clair que l’internet rapide et illimité favorise grandement le recours à des applis en ligne pour tous les avantages que tu cites. Je ne fais pas exception, en tant qu’utilisateur de Bloglines et Gmail. Même dans ma boite, nous sommes en train de passer d’un système e-learning « local » à un système web (mais on ne peut malheureusement pas exiger autant d’une appli en ligne que d’une appli locale, patience…).

  4. Merci Stéphane pour ce lien, c’est exactement ce que je cherchais. Hé oui vincent, car comme le dit le proverbe : patience est mère de raison (ou un truc dans le genre…) /Fred

  5. Attention ! Concernant la lenteur et la pauvreté de l’IHM HTML, on peut anticiper l’arrivé d’appli XUL (firefox). Et alors là ce n’est plus la même musique :))

  6. Fred, je partage ton enthousiasme, par exemple avec le gestionnaire de contacts, notes et agenda Plaxo.com. En revanche avoir une petite appli offline pour stocker les infos onlines lorsque l’on est pas connecté ce serait le rêve… en attendant Wifi everwhere…

  7. Gmail pour quoi faire ? Fred Cavazza m’a donné un ticket d’entrée chez Gmail. Fort bien, mais je me demande à présent ce que je vais faire de cette énième adresse électronique. Changer d’adresse, c’est toujours compliqué : il faut prévenir tous les correpondants, etc. Il faut…

Laisser un commentaire